AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez
 

 
Cirò, oiseau ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

Anonymous


 Cirò, oiseau ? Empty
Sujet: Cirò, oiseau ?
Dim 24 Avr - 10:26


Cirò Armanetti




nom : Armanetti. Mais, tu l’as presque oublié. Oublié d’où il venait, d’où tu venais. Il est juste là, à te rappeler que oui, tu es bien quelqu’un. Que quelque part peut-être tes parents te cherchent. Ou alors, est-ce un nom maudit ? Qu’il n’y a plus rien dehors pour toi. Oublié, tu l’as fait. Et peut-être qu’eux aussi.  ▲  âge et date de naissance : Dix-neuf. Peut-être longues. Peut-être courtes. Années. Des années durant lesquelles tu as pu penser avoir tout vu avant d’en découvrir encore et encore. Sur toi, les autres. Les humains. Ou même l’humanité. Pourrie. Maudite. Dix-neuf années qui ont vu le jour un vingt octobre. Alors que les arbres se revêtaient de leurs tenues d’automne, alors que le froid commençait à faire trembler les riverains. ▲  ton clan : Donatello. Tu leur appartiens corps et âme. Tu n’es pour eux qu’un simple corps. Peut-être plus apprécié que certain. Mais, juste un corps qui se donne, se vend. Et parfois, s’admire. Oui, tu n’es qu’une chose. La chose de ce clan. ▲ Ton rang : Tu n’es qu’une victime. Tu fais partit des exploités. De ces choses qu’ils collectionnent. Tu n’es rien. Et parfois tout. ▲ statut civil : La question ne se pose même pas. Cirò, t’as pas ton mot à dire. Cirò t’es célibataire et tu le resteras encore longtemps. Oui…jusqu’à ce que ton corps se flétrisse, jusqu’à ce que ta place soit prise par une ou un autre. Mais, jusque-là, Cirò, tu seras libre et à la fois tellement pris. Oui. Cirò, t’as le cœur seul et le corps pourtant si quémandé. ▲  orientation sexuelle : Sur cela aussi, tu n’as pas mot à dire. Mais, toi, tu sais que tu préfères les larges courbes masculines. Tu aimes regarder les hommes. Les femmes, tu les trouves si…tu ne sais pas. Mais, rien en elles t’attire et pourtant. Parfois, tu dois faire semblant. Parfois, tu dois faire semblant, mais, là, tout au fond de ton cœur, tu sais, qu’il n’y a que les hommes qui éveillent réellement cette flamme. ▲  metier : Poupée de cire, tu es une chose. Un métier sans vraiment en être un. Tu es une de ces beautés qui apparaissent parfois aux fenêtres du palais. Une de ses apparitions, qui, à la demande se glisse entre des bras et des corps. Tu n’arpentes pas les rues, tu restes enfermé. Propre et beau. Comme on te demande de l’être. Érudit et calme. Tu te laisses porter. Tu obéis et souris. Même si parfois la noirceur de ta vie t’étouffe. Tu préfères la cage dorée à la rue. ▲  situation familiale : T’as famille. Tu ne sais plus. Oubliée. Tu ne sais pas si elle est encore vivante ou pas. Tu ne sais plus vraiment comment tu as changé de vie. Tu ne te souviens à peine du visage de ta mère, de ton père. Et, tu espères, parfois, qu’ils sont là, quelques parts à te chercher. Mais, d’un autre côté. Ne vaudrait-il pas mieux être mort ? Pour ne plus souffrir de ton absence ? ▲  traits de caractère : Calme ; Intelligent ; Artiste ; Sensible ; Courageux ; Hystérique ; Curieux ; Violent parfois ; Rancunier ; Enjôleur ; Brisé ; Souriant. ▲  groupe : Skin of the night. ▲  crédits : jinxmyride ; zairavlad ; bladefreaks (tumblr).
Le dessin. C’est pour toi un peu comme une échappatoire. T’évader d’ici. Quelques secondes, quelques heures. Mais, en plus. Tu es plutôt doué et, c’est un de tes secrets les mieux gardés. Pour ne pas qu’on sache. Pour ne pas qu’on s’en serve. Contre toi ? Peut-être oui.
Lire. C’est aussi un de tes passe-temps préférés. Rester là, assis sur ton fauteuil, face à la fenêtre, un livre sur tes genoux. Lire pour oublier aussi. Surement. Mais, aussi, parce que c’est tellement agréable. Ce silence que créer la lecture. Si doux. Si calme. Ça t’apaise.
Bain. Tu aimes la salle de bains. Prendre soin de toi. Te prélasser dans la baignoire de longues heures durant, jusqu’à avoir la peau flétrie, jusqu’à ressembler à une grand-mère, mais, sentir si bon. La peau si douce. Te chouchouter, c’est si bon.
Colère. T’as déjà craqué. Hurlé jusqu’à n’en plus pouvoir. Frappé jusqu’au sang sur tes doigts. Jusqu’à ce qu’on te sépare. De l’homme. Du client trop violent. Surement. T’as déjà craqué des touchers trop douloureux. Pour montrer, peut-être, que t’es pas si frêle que ça. Que t’es pas si faible que ça.
Souvenirs. Tu sais plus, Cirò, d’où tu viens. De comment tu es arrivé là. Dans la chambre dorée. Tu te souviens vaguement du avant. Des études. Des amis. Mais, c’est si lointain que tu oublies. Les traits de ta mère, les traits de l’avant. Tu t’en veux d’oublier, d’avoir oublié. Mais, tu ne peux rien contre le temps qui passe.
Femme. Parfois, les gens se trompent. Parfois, ils pensent voir une femme. Mais, Cirò, t’es loin d’en être une de femme. Y a juste ce corps trop fin. Ce corps trop frêle et ce visage trop androgyne qui trompe le monde. Tu en joues, parfois. Mais, c’est quelque chose que tu détestes du plus profond de ton âme. Car, tu n’en es pas une. De femme. Non, t’es un homme. Alors, parfois, ça te blesse qu’on te joue de toi. Ça te blesse, qu’on s’amuse à te traiter de femme.
Bonheur. Parfois, t’es heureux. D’être là, dans cette chambre dorée. Parce que tu sais, que c’est parce que t’es privilégié. Tu sais, que tu es un quelque chose d’assez précieux pour avoir cette chambre. Et, t’aimes, ce privilège, parce que tu sais. Que là, dehors, y en a certaines, certaines, qui sont simplement debout sur un trottoir. Attendant. Alors, oui, parfois, tu es heureux de ta vie. Même si elle est loin de tes plus rêves.
Chat. T’aimerais bien en avoir un. Un chat. Qui se blottirait contre toi la nuit. Qui entendrait tes peines sans rien dire. Juste un câlin, un miaulement. Oué, tu aimerais bien en avoir un. Pour passer le temps. Pour avoir un peu de compagnies.
Mélancolie. Il t’arrive souvent d’avoir le cœur au bord des lèvres. L’âme au bord des larmes. Parce que c’est pas si facile. D’oublier, les mains sur ta peau. Le corps contre ton corps. Tu aimerais un jour, ne pas avoir besoin de faire ça. Juste un jour de vacances. Mais, ça n’arrive presque jamais. Il y a toujours quelqu’un pour te désirer. Te demander.
Amour. Tu sais pas vraiment ce que c’est. Tu aimerais, vraiment aimer. Avoir le cœur qui bat si vite que ça fait mal. Peut-être. Peut-être qu’avec Lui, s’en est un peu. De l’amour. Mais, t’en es pas certain. T’as jamais aimé. T’es jamais tombé amoureux. Alors, tu sais pas si c’est ça. Ou juste, autre chose de doux.

ton pseudo : reid  ▲ ton âge  : vingt-cinq ans ▲ ton pays : la france ▲ ta fréquence de connexion : un peu tous les jours normalement ▲ comment t'es arrivé ici ? j'ai vu la fiche sur bazzart ▲ ton avis sur le forum : comme c'est bien écrit, le contexte, les explications, c'est juste sublime. vraiment. c'est bien expliqué, bien raconté, un vrai coup de cœur ! ▲ un commentaire ? c'est beau



Dernière édition par Cirò Armanetti le Dim 24 Avr - 18:23, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

Anonymous


 Cirò, oiseau ? Empty
Sujet: Re: Cirò, oiseau ?
Dim 24 Avr - 10:27


L'envole

Chaque oiseau trouve son nid beau.

Traits qui se lient.
Se délient.
Traits qui se forment.
Se déforment.

Tu glisses le crayon le long de la feuille.
Tu glisses le fusain le long du blanc immaculé.
Pour le couvrir. Recouvrir.
Pour lier et délier les traits.

Corps qui se forment.
Tu dessines.
L’oiseau s’envolant.
Le corps assoupis face à toi.
Tu le fais jamais.
Presque.
Mais, c’est une des choses que tu n’as jamais réussi.
A oublier. Quitter.
Alors, dans la nuit, dans le sommeil.
Tu triches et tu te permets de retenir par cœur les corps qui te font face.

Pas tous.
Non.
Juste certain.
Surtout Lui.

Mais, c’est un secret.
Alors, le crayon se range.
La feuille se glisse entre deux livres et doucement.
Tu reprends place. A ses côtés.
Jusqu’au bout de la nuit.
Jusqu’au début du jour.
Yeux qui se ferment, là, étendu.
Tu t’envoles Cirò.
Jusqu’au bout de la nuit.

Doucement, tes pieds nus se glissent sur le sol froid de ta chambre.
Un pas après l’autre.
On t’appelle et, tu obéis.
Cirò.
Tu sais plus comment elle était ta vie avant.

Doucement, tes pieds nus se glissent sur le sol froid.
Et, la porte s’ouvre. Pour rejoindre l’endroit.
Celui qui t’es réservé. Là où ils attendent.
Parfois seuls.
Parfois plusieurs.
Femmes ou hommes.
Souvent hommes.

Doucement, tu avances.
Le voile blanc te recouvrant volant sous tes pas calmes.
Parce que t’as appris à toujours sourire.
Délicatement.
Tes cheveux coiffés avec expertise.
Tu te dois d’être beau. Cirò.

Oiseau en cage.
La porte s’ouvre et tu souris.
Alors que tu vois la silhouette de l’homme qui t’attends.
Ce soir, sera un mauvais soir.
Tu en es certain.
Le regard trop noir.
Le regard trop froid.

Tu frissonnes.
Mauvais.
Ils le sont tous.
Mais, certain bien plus.

Un sourire et ton esprit s’envole.
Loin, pour ne pas sentir les mains trop fortes sur ta peau.
Pour ne pas sentir les coups. Trop forts dans ta peau.
Oublier.
Oublier, s’envoler.

Tu détestes.
Quand c’est trop violent.
Tu détestes.

Larmes qui s’écoulent lentement.
Tu halètes.
Tremblant.
Alors que tout est noir.
Alors que tout tourne.
Autour de toi.

Lentement, la porte s’ouvre.
Grince.
Doucement, la porte se ferme.
T’enferme.

Mais, ce n’est pas pareil.
C’est Lui.
Lui qui n’a rien à faire là.
Lui qui ne devrait pas être là.
Soldat. Tu n’en es pas sûr.
Mais, cela fait quelque temps maintenant.
Qu’il pousse la porte de ta chambre dorée.
Qu’il se glisse entre tes draps.
Entre tes bras.

C’est si différent avec Lui.
C’est si doux et si fort.
Tu sais, qu’il n’a rien à faire là.
Tu sais.
Ce qui arriverait si jamais.
On vous surprenait.

Mais, tu t’en fiches.
Parce que Lui.
C’est un peu comme le soleil.
C’est un peu comme t’envoler.
Bras forts qui t’enlacent.
Bras forts qui te font oublier.
Les étreintes douloureuses.
Les étreintes teintées de sang.

Oui. Lui.
Tu aimes.
Quand il se glisse en cachette dans ta chambre.
Dans tes bras.
Ton corps.

Oui. Lui.
C’est pas pareil.
Mais, ça ne dur que le temps d’une étreinte.
Si courte.
Quand on sait que des étreintes.
Tu en as tant par jours. Soirs.
Tant te réclames. Là, dans leurs draps.

Cirò l’oiseau.
Tu dors dans une chambre dorée.
Cage dorée.
Cirò l’oiseau.
T’es ailes sont coupées.



Dernière édition par Cirò Armanetti le Dim 24 Avr - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

Melchiorre Donatello

≈ PSEUDO : BLUE RUIN
≈ AVATAR : MIKKELSEN
≈ MESSAGES : 1093
 Cirò, oiseau ? Tumblr_obvzdxnpGd1r6tq2so1_400

≈ DATE INSCRIPTION : 16/04/2016

 Cirò, oiseau ? Empty
Sujet: Re: Cirò, oiseau ?
Dim 24 Avr - 15:57

une si jolie bouille, ça appartient aux Donatello, non ?  Cirò, oiseau ? 4042572647
bienvenue  Cirò, oiseau ? 1571851438



your crown is a terrifying one,
made of bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

Anonymous


 Cirò, oiseau ? Empty
Sujet: Re: Cirò, oiseau ?
Dim 24 Avr - 16:51

Merci =D
Et bien-sûr que ça appartient aux Donatello !
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

Attila Verdi

≈ PSEUDO : GALLINEA.
≈ AVATAR : HUGH DANCY.
≈ MESSAGES : 367
 Cirò, oiseau ? Tumblr_inline_nuvgj6Bf8n1qlt39u_500

≈ DATE INSCRIPTION : 16/04/2016
Age : 17

 Cirò, oiseau ? Empty
Sujet: Re: Cirò, oiseau ?
Dim 24 Avr - 17:04

bienvenuuue ♥️ on est bien chez les donatellos, va chercher bonheur !  Cirò, oiseau ? 4260347001
faut arrêter les gens, vous écrivez trop bien !  Cirò, oiseau ? 1598819460
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

Anonymous


 Cirò, oiseau ? Empty
Sujet: Re: Cirò, oiseau ?
Dim 24 Avr - 17:34

Merciii  Cirò, oiseau ? 275567650
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

Halyna Nabokov

≈ PSEUDO : Celestial
≈ AVATAR : Katiusha l'angélique sublime
≈ MESSAGES : 925
 Cirò, oiseau ? 2FTMIks

≈ DATE INSCRIPTION : 04/04/2016

 Cirò, oiseau ? Empty
Sujet: Re: Cirò, oiseau ?
Dim 24 Avr - 23:02


TU ES VALIDÉ(E) !

BIENVENUE CHEZ TOI


Pardon, je t'ai même pas dis bienvenue que tu avais déjà fini ta fiche, et comme je suis en train de me battre avec mon dossier bah voilà j'ai mis du temps pour venir  Cirò, oiseau ? 1078336339 Cet avatar il me fascine, je l'avais déjà vu dans un article et vraiment à chaque fois j'ai l'impression que c'est une fille, il est magnifique  Cirò, oiseau ? 2003563851 et ton style ne m'est pas inconnu, il est toujours très tendre, très délicat, c'est un plaisir de te lire à chaque fois. C'est comme si tes personnages étaient fait dans du verre, des personnages tellement jolis qu'il ne faut pas les toucher de peur de les casser  Cirò, oiseau ? 2834142672

On va dire que le gif est totalement en relation hein  Cirò, oiseau ? 2272051206 Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes de Florence, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pense à faire un détour par la LISTE DES METIERS. Tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres florentins. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.



♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️
Tu veux exclure les rapports de domination, tu veux exclure la capitulation. Mais la domination, c'est le silex, c'est ce qui produit l'étincelle, c'est l'allumage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

Anonymous


 Cirò, oiseau ? Empty
Sujet: Re: Cirò, oiseau ?
Lun 25 Avr - 8:07

Merci beaucoup beaucoup, ça me touche  Cirò, oiseau ? 2773279502  Cirò, oiseau ? 808101704
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



 Cirò, oiseau ? Empty
Sujet: Re: Cirò, oiseau ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Cirò, oiseau ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pégase, l'insaisissable cheval-oiseau !
» [archives] Scénario I : L'oiseau de feu
» [Thème 5] L'envol de l'oiseau bleu(MIS)
» « L’oiseau en cage rêvera des nuages. » [Safira]
» On reconnaît un oiseau en écoutant son chant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
PIACERI
 :: LES PERSONNAGES
-
Sauter vers: