AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
cesare — love's perfect ache

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: cesare — love's perfect ache
Mer 25 Mai - 14:55


Cesare Giacconi

don't you ever tame your demons, but always keep them on a leash.



nom : Giaconni. Ceux dont le sang a souvent été versé pour de nobles causes. Ceux dont les héritiers ne sont plus dignes. ▲  prénom : Cesare. Empereur de pacotille. Souverain des moins que rien. ▲  âge et date de naissance : C’est la lune d'un 31 juillet qui l’a vu naître il y a 25 ans, qui l’a vu s’arracher au manteau noir et macabre de la nuit, étoile à peine visible parmi les autres. ▲  ton clan  : La cervelle explosée sur les pavés, le pourpre suintant des murs de la ville, ce n’est pas pour lui. Le pauvre diable tremble dès qu’il tient une arme. Il préfère refourguer la merde des Caravaggio. ▲  Ton rang : Soldat de plomb, pion à la poursuite de sa Reine. ▲  statut civil  : Célibancal. ▲  orientation sexuelle : L’idée le répugne, la moindre pensée le torture. Il aime. Un peu trop. Un peu tout. ▲  metier : Contrairement à ce qu’il croit, souiller les trottoirs d’une centaine de mégots par jour n’est pas un métier à part entière. Il vit d’autre chose. Du malheur des autres, sûrement. Il se guérit en voyant les innocents ramper pour obtenir leur dose, lui qui passe son temps à courir après du vent. ▲  situation familiale : Septième fils. Sept pêchers venus salir les terres de leurs ancêtres. Sept crétins prêts à mettre Florence à feu et à sang pour sauver leurs frères. Sept conquérants, et seulement six rescapés. ▲  traits de caractère : Vulgaire, bagarreur, tête brûlée, grand coeur dissimulé sous une impulsivité maladive, méfiant, écorché, paumé, réfléchi, cérébral, angoissé. ▲  groupe : Highway of Endless Dreams. ▲  crédits : potterbird.
01. Ses tatouages ont tous été dessinés par l’un de ses grands frères, ce dernier ayant besoin de trouver autre chose que de la chair de porc pour s’entraîner à piquer. — 02. Les dates figées sur son poignet sont la date de naissance et de décès d’un autre de ses frères. — 03. Il n’a plus contacté ses parents depuis qu’il est allé se perdre dans les rues de Florence, qu’il s’est égaré entre les cuisses des femmes, qu’il s’est reclus dans un appartement minuscule et miteux. — 04. Ce n’est pas la honte qui le dévore, c’est la réflexion qui le tue à petit feu. Ne pas savoir où elle est, ce qu’elle fait, dans quels bras elle se perd. Ne pas savoir ce qu’il est, ce qu’elle a fait de lui, ce qu’il adviendra de sa carcasse. — 05. Trop de draps et toujours les mêmes bras qui reviennent hanter ses songes. Des hanches sans cesse différentes, mais le souvenir des mêmes baisers qui lui brûlent les lèvres. Des corps d’hommes dissimulés sous des vêtements de femmes, mais toujours ce même prénom qui le ronge. — 06. L’empereur a peur des armes à feu. Il a déjà croisé les canons de quelques revolvers, senti le métal glacé entre ses doigts fébriles, ignorant les gouttes de sueur sur son front malade. Il privilégie la chaleur de ses poings, les os qui craquent et se brisent sous ses phalanges meurtrières. — 07. Accro à la nicotine, ses poumons se consument à chaque fois qu’il consomme. — 08. Il se perd parfois dans la poudre ; un peu de poussière dans les méninges ne peut pas faire de mal. — 09. Le clan Caravaggio lui a fait de l'oeil par le biais d'un de ses frères aînés. — 10. Il cherche à retrouver l'assassin de son cinquième frère, sans doute pour se venger ; s'il trouve seulement la force de le faire.

ton pseudo : potterbird ▲ ton âge  : 23 ans, mais j’ai décidé que j’allais régresser d’un an à chaque anniversaire maintenant parce que je refuse de vieillir, merci, adieu. ▲ ton pays : bleu, blanc, rouge, c’est moi François le Français. ▲ ta fréquence de connexion : Quand mon boulot me laisse un peu de répit. ▲ comment t'es arrivé ici ? Je sais même plus, un clic en entrainant un autre et… Me voilà. ▲ ton avis sur le forum : J’aime beaucoup beaucoup l’idée des missions, le design est propre, et le lieu original du contexte m’a fait craqué. un commentaire ? Où qu’elle est ma femme??    Arrow



Dernière édition par Cesare Giacconi le Dim 29 Mai - 13:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Mer 25 Mai - 14:55


But I was never in control

I thought I could save us from destruction

Anne ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?

Elle se tenait au bord du lit comme au bord d’un trône, souveraine à la longue chevelure brune et aux yeux ambrés cerclés de noir, la même histoire franchissant la barrière de ses lèvres pour la septième nuit d’affilé. Ses héritiers avaient décidé d’élire domicile dans une seule chambre, alors on avait fait tombé les murs et on avait disposé les matelas les uns à côté des autres. En cercle d’abord, pour que leur mère s’installe au centre, qu’elle préside l’assemblée extraordinaire ; puis en rang d’oignons, jusqu’à ce qu’on leur procure de véritables sommiers et que la pièce ne se transforme en dortoir. Et chaque soir, la même routine. La Reine, assise sur un lit différent, contant l’histoire de la Barbe Bleue.

« Et pourquoi elle est bleue sa barbe ? Pourquoi pas violette ? »

Pourquoi pas verte ? Barbe Jaune. Barbe Rouge. C’est plus effrayant, ça, une barbe rouge.

Elle n’y faisait plus attention, les voix s’élevant sans qu’elle s’attarde pour autant. Elle avait pris l’habitude de les entendre ricaner pour rien, certains roulant sur leur matelas en se tenant les côtes, gesticulant dans tous les sens, incapables de rester en place. Ses petits soldats. Que pouvait-elle faire de plus ? Le spectacle était grandiose, teinté de rires, la joie s’écrasant si violemment contre les murs qu’elle aurait bien été capable de les pousser. Elle ne disait rien, c’était trop beau pour être gâché. Elle, qui avait bâti cet empire, qui avait vu son ventre s’arrondir, aussi plat que la terre ; elle, a qui il avait fallu sept mômes pour créer tout un univers. Sept fils. Sept bambins qui hériteraient un jour de la demeure Giacconi, de l’entreprise familiale que leur père avait construit à la sueur de son front, entrepreneur honnête et respecté. Et puis elle, que la caméra avait un jour figée dans le temps jusqu’à que les cloques s’enchaînent, le ventre brûlé par ce désir ardent d’enfanter. Elle était tombée dans l’oubli, les médias ne s’intéressant même plus à elle. Elle était trop normale, trop aimante ; trop banale. Sauf aux yeux d’ébènes sans cesse braqués sur elle, huitième merveille du monde.

Dès que Giovanni dit Barbe Pouet, on fonce tous sur Maman.

Et sous une nuée de bambins, elle avait disparu.

—————

Je ne vois rien, que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie.

ll faisait beau ce jour-là. La mer au-dessus de leur tête d’un bleu tellement clair qu’on aurait pu s’y laisser couler sans craindre la noyade. L’éclat du soleil comme un halo divin se reflétait en toute chose, soleil d’été venu arroser les quelques âmes qui s’étaient pressées là. La légère brise apaisant leurs joues submergées de rouge, attisant les braises de leur colère, faisant battre leurs chevelures, flammes brunes dans l’air brûlant. Il faisait beau ce jour-là.

Il ne pleuvait que sur leurs joues.

Tenant fermement la main forte et moite de son père, Cesare fixait ce trou dans le sol avec l’envie de venir s’y coucher. Pas l’envie, non ; le besoin. Il pouvait lire le même souhait sur les visages de ses frères aînés, les poings et la mâchoire parfois serrés. Les larmes étaient vaines. Elles ne ramenaient jamais rien, ni personne. Alors à quoi bon ? Bientôt, le cinquième soldat ne serait plus qu’un mauvais souvenir, abandonné à la terre, offert en pâture aux vers qui se feraient un plaisir de venir ronger son cadavre. Cesare l’imaginait déjà, deux énormes scarabées à la place des yeux, les insectes roulant de ses oreilles, sortant de sa bouche. La pensée lui retournait l’estomac et il aurait tout donné pour prendre la place du damné.

On l’avait enterré sous l’un des sept peupliers qui régnaient sur le domaine. Le cinquième peuplier, pour être plus précis ; l’un des plus jeunes.

« Papa ? »

Ils ne savaient plus vraiment où ils allaient, marchant un peu en retrait, derrière les autres ; les cinq autres fous encore debout, et puis leur Reine.

« C’est de ma faute. J’aurais du porter chance. J’aurais du vous porter chance, et… »

Le Septième. La malédiction.

Plus un mot. Un soupir. Un souffle, qui le séparait du gouffre, qui le différenciait des morts. Une étreinte, le père et le fils marchant côte à côte, le bras fort et rassurant autour des épaules fragiles et prêtes à céder.

Et sous une couche d’argile, ils avaient disparu.

—————

Elle aurait attendri un rocher, belle et affligée comme elle était.

Et les mains de Cesare s’égaraient sur ses hanches, électriques sur sa peau dorée, ses baisers désespérés quittant le cou de sa déesse d’un soir pour s’attarder sur son torse, ses lèvres cherchant une poitrine qui n’existait pas, ou pas encore assez. Elle était autre, cette divinité, ses vêtements de femme tombant sur ses bras maigres, les os saillants et la mâchoire prononcée, le fond de teint dissimulant à peine les méfaits causés par un rasage quotidien sur ses joues creusées.

Eh, Romeo, j’ai de quoi te la faire oublier, ta Juliette.

Quelques billets sur une table basse où il l’allongerait bientôt, entre la poussière et la poudre, les pupilles dilatées, son regard dévorant sa chair tandis que ses doigts s’aventuraient ailleurs, tandis qu’elle lui appartenait. Qu’il lui appartenait. Cesare ne savait jamais, incapable de saisir la subtilité, sirène au chant grave qui lui rappelait la voix douce et les gémissements d’un autre, d’un souvenir dont il ne parvenait à se défaire. Il revoyait encore le maquillage et le regard perdu, désemparé. Il l’imaginait parfois, vêtu de bas en dentelle rouge, une cigarette se consumant à la commissure de ses lèvres pourpres ; nu sous une robe aux teintes claires. Et la pensée le rendait malade, comme le jour où il l’avait surpris, le contenu de son estomac baptisant le trottoir de la rue sombre où il s’était réfugié pour se soustraire aux jugements des Hommes.

Et maintenant ? Il se perdait dans les reins d’autres chimères. Jamais complètement femmes, à l’image de celui qu’il chérissait secrètement, simple soldat condamné à vendre un rêve quand tout n’était que cauchemar.

« Eh, gamin. »

Un mégot de plus sur les pavés de la ville.

« J’ai de quoi te la faire oublier, ta Juliette. »

Quelques mots qu’il soufflait à l’égard des âmes esseulées des rues de Florence, entre deux bouffées de goudron. Quelques mots qui avaient causé sa perte, une fois Marco évaporé ; une prière qu’il répétait sans cesse pour refourguer sa merde aux plus désespérés. Un peu de poudre et ça repart, gamin ; promis ça ira mieux demain.

Et dans un nuage de fumée, il avait disparu.  



Dernière édition par Cesare Giacconi le Dim 29 Mai - 0:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Mer 25 Mai - 16:53

JE SUIS EN AMOUR DEVANT CE DEBUT. VALA. J'en veux plus, et Marta veut lui faire pleins de bébés. Arrow

Bienvenue en tout cas, j't'offre cookies et cascade de câlins pour tenter mon précieux scénar et je suis toute dispo si tu as besoin comme je t'ai dis !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Mer 25 Mai - 17:01

SHIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
CE SCENARIOOOOOOOOOOOOOOOOO
MARTOUD'AMOUR T'AIME DONC ON T'AIMEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

Et bordel de put*** de sa ra** (je m'auto-censure, si c'est pas la classe ) j'adore le début. Mais m'en faut plus.

Bienvenue par ici btw.
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Odistole.
≈ AVATAR : Oscar Isaac.
≈ MESSAGES : 612
≈ DATE INSCRIPTION : 15/04/2016
Age : 39

Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Mer 25 Mai - 17:09

Ce choix d'avatar, my god
Bienvenue parmi nous, j'adore le personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Celestial
≈ AVATAR : Rosie la magnifique
≈ MESSAGES : 1136


≈ DATE INSCRIPTION : 04/04/2016

Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Mer 25 Mai - 18:42

Citation :
statut civil : Célibancal.
Je trouve ça trop chou comme terme !
Je sens que vous allez faire des merveilles tous les deux ! Ce début de fiche, je vais juste répeter mes VDD parce que voilà ils ont pas tort ils ont même totalement raison, ton personnage est déjà une pépite (et des Caravaggio on en manque alors très bon choix de groupe ). Bienvenue chez toi !
Je plante ma tente tu permets


Aller sur la Lune, ce n'est pas si loin. Le voyage le plus lointain, c'est à l'intérieur de soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : GALLINEA.
≈ AVATAR : CILLIAN FUCKING MURPHY.
≈ MESSAGES : 1016


≈ DATE INSCRIPTION : 23/04/2016
Age : 17

Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Mer 25 Mai - 20:36

Ce choix de scénario ! **
Bienvenue beau gosse ! Prend soin de la chipie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Mer 25 Mai - 21:20

Je répète : excellent choix de scénario ! Il m'a fait de l’œil aussi c'est pour dire ! Tu nous mets l'eau à la bouche rien qu'avec ce début de fiche, j'ai hâte d'en savoir plus
Bienvenue parmi-nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Mer 25 Mai - 23:17


Quel accueil, ça fait vraiment super plaisir à lire tout ça

Et vous direz pas la même chose quand j'aurais déposé mes deux tonnes de feels de Giacconi.

Bon sinon on vous mettra sur tous les faire-parts du mariage
(OUI JE SONGE DÉJÀ À ÉPOUSER MARTA VOUS PERMETTEZ )

En tout cas merci encore pour l'accueil, j'essaie d'avancer au plus vite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Mer 25 Mai - 23:45

Cesare Giacconi a écrit:
(OUI JE SONGE DÉJÀ À ÉPOUSER MARTA VOUS PERMETTEZ )

ÉVIDEMMENT QUE JE PERMETS. J'APPROUVE MÊME A 100000. % La réception va coûter chère cependant ... Boah, je ferai passer ça sur le compte du clan.
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Celestial
≈ AVATAR : Rosie la magnifique
≈ MESSAGES : 1136


≈ DATE INSCRIPTION : 04/04/2016

Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Jeu 26 Mai - 9:39

Celestina est d'accord pour donner tout le financement que Marta demande pour son mariage, c'est un moment de bonheur faut profiter


Aller sur la Lune, ce n'est pas si loin. Le voyage le plus lointain, c'est à l'intérieur de soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Jeu 26 Mai - 11:12

Roh, au pire il y a bien Papa et Maman Giacconi, ce sont pas non plus les plus pauvres sooo
Bon par contre il faudra que Cesare leur reparle et ça risque d'être fort compliqué

Et personne n'est en train de flooder dans cette fiche, je vois pas de quoi on parle

J'essaie d'avancer au plus vite pour prévoir les épousailles
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Jeu 26 Mai - 12:46

LE BEAUF. FAUDRA D'ABORD ME DEMANDER SA MAIN STP. J'SUIS UN PEU SA MOITIE D'FESSE. Allez, la bienvenue, tu gères sa race, on causera lien et amour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Jeu 26 Mai - 14:04

Je risque de demander un peu plus que sa main tu m'excuseras
Merci pour l'accueil en attendant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: cesare — love's perfect ache
Jeu 26 Mai - 20:59

quel bon choix de scénario. j'approuve x1000. puis shia, j'aime j'aime et j'aime. bienvenue parmi nous et courage pour terminer cette fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



Sujet: Re: cesare — love's perfect ache

Revenir en haut Aller en bas
 
cesare — love's perfect ache
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ayla ▬ First I thought you were perfect and I loved you. Now I know you're not, and I love you more.
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» picture perfect memories - nolà

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
DIETRO LE QUINTE
 :: NARTECE :: FICHES ABANDONNEES
-
Sauter vers: