AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
all the words are going to bleed from me • natalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: all the words are going to bleed from me • natalia
Jeu 26 Mai - 23:52


Natalia Casalta

this is how an angel dies.



nom : Casalta, celui de son père et là encore, il s'agit d'une simple supposition ▲  prénom :  Natalia, un prénom qui lui a été donné par sa grand-mère, pour lui porter chance  ▲  âge et date de naissance : 19 ans, née le 7 Juillet ▲  ton clan : Elle est à Donatello et à personne d'autre▲ Ton rang : Petite victime, petite poupée précieuse, Natalia attend son heure, un jour elle devra se diriger vers son but et écarter les jambes et satisfaire, on ne lui demande rien de plus et rien de moins▲ statut civil : En attente du prince charmant, littéralement, et avec le compte en banque qui va avec ▲  orientation sexuelle : Une très bonne question, Natalia se force à trouver tous les hommes qu'elle rencontre particulièrement attirant et intéressant, histoire de déclencher une toute petite réaction...  car on ne sait jamais quand elle sera vendue pour la deuxième fois dans sa vie.  ▲  metier : le temps pourrait être son métier tant il a une emprise sur elle, elle attend, elle dort, elle est belle, ce n’est rien d’autre qu’une belle princesse et une petite belle au bois dormant. ▲  situation familiale : c’est le schéma classique d’une famille détruite et d’une mère trop jeune pour comprendre les besoins de son enfant, dévorée de l’intérieur par cet enfant qui lui a arraché l’homme qu’elle aime. Et ses cheveux. Ses cheveux. Dès lors que les premières mèches ont commencé à pousser, la mère de Natalia a perdu la raison. Diavolo, murmurait-elle à chacune des inspirations du nourrisson, à chacun de ses sourires, diavolo, quand elle voulait lever la main pour mettre fin aux pleurs et toujours, la main de l’ainée plus âgée et plus sage, de la grand-mère, qui s’interposait, quitte à prendre les coups, quitte à accepter. ▲  traits de caractère : calme - discrète - rêveuse - terre à terre - hautaine - observatrice - capricieuse parfois - intelligente ▲ groupe : skin of the night  ▲  crédits : sophieturnerdaily, moose
I. Natalia écoute uniquement de la musique classique, comme elle aime souvent le dire, ce sont les seules notes qui sont en mesure de la calmer et de faire fuir ses cauchemars. La musique actuelle la dépasse vraiment et elle préfère de loin être amenée lentement, à pas mesurés, dans les bras de Morphée par des symphonies qui dessinent et façonnent des aventures plus soignées et moins dépravée que la sienne c’est certain.
II. En parlant de musique, la jeune fille joue du violon. Lors de très rares occasions et devant un public très ciblé, car après tout, il n’est jamais bon de dévoiler tous ses talents dès la première rencontre, c’est bien connu. Elle joue avec un très vieil instrument, un cadeau de sa grand mère, un de ses seuls souvenirs d’avant, du passé un peu flou éphémère d’une vie en dehors de Florence et surtout en dehors du Palais.
III. La jeune fille est végétarienne, l’odeur et le goût de la viande la répugnent vraiment et l’obliger à en consommer provoquera des réactions non dignes de la petite poupée qu’est Natalia.
IV. Natalia occupe la plupart de ses journées avec des livres, peu importe le sujet, du moment que les pages sont blanches et les mots noirs, durs et froids, elle peut s’y perdre et se trouver et surtout se forger une nouvelle identité, sans que personne ne soit en mesure de faire quoi que ce soit. Son livre préféré est Guerre et Paix et elle a constamment un exemplaire caché sous son oreiller.
V. Elle n’a pas l’intention de se couper les cheveux, certes, cela lui prend un temps fou le matin mais son souhait le plus profond est de laisser sa crinière grandir, grandir et encore grandir. Pour enfin prendre racine au plus profond de son crâne pour finir sur le sol, les mèches rouges salies par la poussière environnante et par les mégots de cigarettes. Juste quelque centimètres de plus et ça sera parfait
VI. Grâce à ses lectures, elle sait dire bonjour, au revoir et merci dans sept langues différentes. Encore un talent caché mais ça… Natalia en possède plein.
VII. Un autre détail mais la petite poupée rousse est toujours en robe, toujours, tout simplement parce que c’est plus convenable et parce qu’elle ne s’abaisserait jamais à avoir porter un pantalon. Jamais.
VIII. Natalia est incapable de dormir dans le noir, et ce d’aussi loin qu’elle s’en souvienne. La nuit est son ennemi et lorsque la lune se fait bien timide dans le ciel, elle se sent presque saisie de migraine et d’une envie de prier, pour avoir quelque chose là haut dans le ciel. Quelque chose de brillant et de luisant qui prouve que le monde n’a pas basculé et ne s’est pas fait dévorer tout entier. Une pensée stupide qui habite toujours son corps de presque femme et qui l’a fait allumer des bougies ou sa lampe de chevet, en fonction de son humeur, avant de s’endormir.
IX. Parce que c’est une princesse, elle raffole bien évidemment des diamants. Petits, ridicules, minuscules ou alors de taille impressionnante, il y a quelque chose, dans la symétrie de la pierre, dans la répétition du motif qui la rassure.
X. Natalia a prévu de mettre fin à ses jours une fois qu’un homme aura souillé ce qu’elle a de plus précieux.  

ton pseudo : moose ▲ ton âge  : 23 années▲ ton pays : UK, en direct de Londres o/ ▲ ta fréquence de connexion : 2 à 3 jours sur sept et pour le rp, ça sera une réponse tous les dix/quinze jours environs    ▲ comment t'es arrivé ici ? en zonant de forums en forums ▲ ton avis sur le forum :   très beau forum et avec un superbe contexte ▲ un commentaire ?   ... c'est bon j'ai trouvé mon smiley préféré  Arrow



Dernière édition par Natalia Casalta le Lun 30 Mai - 3:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Jeu 26 Mai - 23:53


sacre du printemps

le sacrifice.

Diavolo. Diavolo. Diavolo.

Le mot avait été répété en boucle tant de fois, chanté, dansé même, tellement qu’elle avait fini par croire que c’était son propre prénom. Tellement qu’elle avait fini par croire que sa mère lui souhaitait bonne chance de cette façon, en la renvoyant en Enfer avec Satan lui-même qui serait en mesure de l’aimer et de l’apprécier à sa juste valeur. Il n’était pas venu en personne, non, Il devait être trop occupé, mais Il était venu dans ses rêves. Les premiers souvenirs de Natalia étaient confus, rampants, gênants et teintés d’une certaine angoisse. Oui, c’était la Peur en personne, celle qui vous soulevait le ventre, qui venait se plaquer contre son oreiller de petite fille pour venir ensuite la secouer de ses doigts crochus. Et lui rappeler que la nuit n’était pas là pour la sauver, pour lui rappeler que dans chacune des ombres se cache un mensonge. Et puis les larmes, et puis le réveil. Et les bras décharnés et fatigués de sa grand mère, pour pleurer en silence et pour ne pas réveiller sa mère.

C’était peut-être à l’âge de dix ans, que Natalia avait réalisé, là, blottie contre son aïeule, le regard de sa mère posé sur elle dans la nuit, c’était là qu’elle avait réalisé que celle qui aurait dû l’aimer, la protéger et la choyer, n’avait qu’une seule envie … La tuer. La voir disparaitre, peut-être que c’était cette même mère qui invoquait les démons qui venaient la réveiller et la pourchasser alors qu’elle tentait de se rendre au plus merveilleux des endroits, là où les rêves prenaient naissance et où les cauchemars disparaissaient. Natalia avait compris, très jeune, trop jeune les sentiments humains et elle aussi, sous les lueurs obscures de la nuit s’était mise à détester sa mère, férocement et aussi vivement que la chevelure dont on l’avait affublée. Elle avait compris, compris que le moindre de ses sourires étaient de trop, alors elle souriait pour deux, compris que la voir en pleine forme et en bonne santé était quelque chose d’insupportable, alors elle tirait sa grand-mère dans les rues de Rome et vivait, vivait comme une étincelle qu’on ne pouvait pas stopper. Les coups venaient parfois, les claques contre ses joues et les tapes dans son dos pour la bousculer et pour prétendre que ce n’était qu’un accident. L’enfant souriait alors, ne laissant pas la douleur déformer son visage, elle souriait toujours pour voir celle qui l’avait conçue, celle qui l’avait poussée hors de ses cuisses et donner la vie, pour la voir mourir.

Diavolo. Diavolo. Diavolo.

Et puis une nuit, tout avait basculé. Il fallait forcément ce genre de nuits pour des histoires de princesse, forcément. Natalia n’avait pas fermé l’oeil, attendant les premières lueurs du jour pour tenter de se reposer un peu, pour trouver un peu de force et revenir hanter de nouveau son bourreau. Mais c’était bien cette main-là qui l’avait extirpée de ses draps, et entrainée vers la porte. La nuit n’était pas son alliée, aussi, pour la première fois, la tout première fois, sa mère avait pu lire la terreur sur son visage, alors que l’estomac de la petite se soulevait. On l’avait poussée dans une voiture et sa mère lui avait interdit formellement de parler. Pour dire quoi ? Pour prier, pour demander que quelqu’un allume une lampe, quelque chose, n’importe quoi. Natalia avait conservé le silence, s’était cachée derrière sa frange rouge feu et avait attendu, les yeux déjà sur la fenêtre, rassurée par les lumières de la ville, son coeur battant la chamade. À treize ans, elle pensait qu’elle allait mourir. Là. juste là. Elle pouvait voir la scène, sa mère qui l’emmenait dans les bois, qui s’emparait d’un gros rocher pour fendre son crâne en deux. Le bruit de l’impact aurait été formidable, génial dans un sens, et le regard victorieux de sa mère encore plus. Pas besoin de creuser une tombe, Natalia était le pêché, elle allait se faire dévorer par un quelconque charognard qui verrait dans son corps maigre un repas alléchant, il allait lui arracher le ventre, se délecter de son sang frais et de ses entrailles, faire un festin de roi… Oh elle imaginait bien sa mère qui se penchait vers sa chevelure de feu pour la lui arracher, avec un couteau grossier et pour dévoiler un crâne d’une blancheur affolante. Là, elle garderait les mèches pour elle, cette ingrate, et les brûlerait pour dire qu’elle avait vaincu le diable. Cette nuit-là, Natalia était persuadée qu’elle allait mourir.

Firenze.
Un panneau. Une affiche. Une destination, des lumières à foison pour cette petite fille qui était en train de se dépérir. Elle allait donc mourir à Florence ? Pourquoi si loin de la maison ? Mais non, la question ne franchit pas ses lèvres et elle suivit docilement sa mère une fois que les portes furent ouvertes. La nuit était différente ici, plus pesante, plus bruyante, avec une espèce de mélancolie dans l’air, quelque chose de doux. Natalia était beaucoup trop occupée à observer son nouvel environnement pour faire attention au reste. Sinon, elle aurait remarqué l’échange précipité entre sa mère et ce qui ressemblait de près comme de loin à un homme d’affaire. Un acheteur potentiel, pour quoi exactement ? Tout s’aligna quand on passa une main sur elle, dans ses cheveux, une main inconnue qu’elle accepta docilement, elle ouvrit la bouche pour montrer ses dents et la petite hocha la tête quand on lui demanda d’enlever sa robe et de se mettre nue. Ça n’avait pas d’importance pas vrai ? Aucune importance d’ailleurs, sa mère en revanche ne souriait plus, elle attendait. Ce fut à ce moment là que Natalia comprit que c’était elle qu’on vendait, elle et son maigre corps d’enfant. « Dis au revoir à grand mère de ma part. » murmura la petite alors que sa mère comptait son butin quelques secondes plus tard. Natalia savait déjà à l’époque que sa grand mère n’aurait pas son au revoir, comme elle se doutait que sa mère n’avait jamais vraiment quitté Florence, elle espérait qu’elle était là, quelque part, pourrie par la drogue et l’alcool, rongée par les regrets et par la honte. Car elle avait vendu sa seule fille comme du bétail en espérant qu’ici, dans cette ville où personne ne faisait la loi à part les Frères, qu’ici on la remettrait à sa place et on la maltraiterait, elle la petite diablesse.

Mais Natalia n’était pas une pécheresse ici, juste un ange, juste un oiseau qui chantait à de très rares occasions et qui était enfermé dans un cage plus que dorée. Le Palais était devenu sa maison et elle avait très vite compris et accepté sa nouvelle fonction. Il ne lui restait plus qu’à fixer cette fenêtre et d’observer chacun des passants en se demandant si c’était lui… Lui qui allait finir par payer son pesant de diamants pour son innocence. Un baiser ne sera définitivement pas assez pour son prince, elle allait probablement verser une larme ou deux, saigner et l’accueillir entre ses cuisses tremblantes.

Parce que c’était définitivement ce genre d’histoire.



Dernière édition par Natalia Casalta le Lun 30 Mai - 13:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Ven 27 Mai - 0:03

Je sais pas si j'ai le droit vu que moi pas encore être validé
Mais ravi de te voir débarquer par ici hehehe

Bon courage pour ta fiche et je me fais pas de souci pour un lien, on trouvera forcément, comme d'habituuuuude
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Odistole.
≈ AVATAR : Oscar Isaac.
≈ MESSAGES : 612
≈ DATE INSCRIPTION : 15/04/2016
Age : 39

Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Ven 27 Mai - 0:06

SOPHIE
Elle est tellement belle cette nana
Et puis une Donatello, qui attend qu'on vienne l'acheter, ça me donne envie d'en savoir plus
Bienvenue parmi nous en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Ven 27 Mai - 0:15

Une jolie petite Donatello que voilà ! Elle promet la demoiselle !
Bienvenue parmi nous !

Tu vis à Londres omfg. Quelle chance...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Ven 27 Mai - 9:02

SOPHIE ! Une de mes amoureuses J'exige un lien avec mon dc (milo).
Bienvenue parmi-nous et bon courage pour la suite de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : BLUE RUIN
≈ AVATAR : MIKKELSEN
≈ MESSAGES : 1093


≈ DATE INSCRIPTION : 16/04/2016

Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Ven 27 Mai - 10:19

Je t'ai cédé l'avatar de la belle Turner
En échange, j'exige la poupée dans les draps de Mel
Bienvenue



your crown is a terrifying one,
made of bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Peony
≈ AVATAR : Nicola Peltz
≈ MESSAGES : 787


≈ DATE INSCRIPTION : 15/04/2016

Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Ven 27 Mai - 15:26

Pauvre petite Natalia On a envie de lui faire un câlin et l’emmener loin de Florence.
J'aime cette idée de personnage donc je vais venir faire un tour régulièrement par ici
Bienvenue et bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Celestial
≈ AVATAR : Rosie la magnifique
≈ MESSAGES : 1136


≈ DATE INSCRIPTION : 04/04/2016

Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Ven 27 Mai - 17:30

Je plussoie ma VDD, elle est déjà toute jolie et le peu que tu as écris c'est super touchant !
Du coup j'ai trop hâte d'en apprendre plus vraiment (et le gif que tu as mis, petite poupée fragile avec sa fleur )
Bienvenue parmi nous !


Aller sur la Lune, ce n'est pas si loin. Le voyage le plus lointain, c'est à l'intérieur de soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Ven 27 Mai - 19:37

UNE CATIN. Bienvenue et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Ven 27 Mai - 20:35


que des bg sur ce forum
merci pour cet accueil de fou furieux et ravie de voir que le perso plait !

cesare, tu le savais que j'allais craquer et te suivre ici et mel, merci pour le vava, et je n'ajouterai qu'une seule chose

bref,
je vais tout relire et si j'ai deux ou trois questions, je les posterai ici
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : GALLINEA.
≈ AVATAR : CILLIAN FUCKING MURPHY.
≈ MESSAGES : 1016


≈ DATE INSCRIPTION : 23/04/2016
Age : 17

Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Ven 27 Mai - 22:01

Sophiiie, chez les Donatellos en plus. Ils sont à la mode en ce moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Sam 28 Mai - 12:42

sophie, jolem. pauvre poupée, chez les donatello y'a mieux quand même. bref bienvenue parmi nous et hâte de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Lun 30 Mai - 13:31


vous avez des avatars parfaits, et merci pour l'accueil
*va signaler sa fichette*
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Celestial
≈ AVATAR : Katiusha l'angélique sublime
≈ MESSAGES : 925


≈ DATE INSCRIPTION : 04/04/2016

Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia
Lun 30 Mai - 17:18


TU ES VALIDÉ(E) !

BIENVENUE CHEZ TOI



J'en attendais des sleeping beauty et... et Natalia est tellement parfaite Ton histoire est super touchante sans entrer en même temps dans le pur cliché, l'histoire de la mère qui déteste sa fille et la vend c'est terrible c'est génial. Je ressens tellement de compassion pour la petite, j'ai trop trop hâte de lire tes rps, de suivre son évolution même si elle est piégée à jamais En tout cas elle promet de belles aventures (trop dramatique certes) mais voilà j'adore !

On va dire que le gif est totalement en relation hein Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes de Florence, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pense à faire un détour par la LISTE DES METIERS. Tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres florentins. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.



♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️
Tu veux exclure les rapports de domination, tu veux exclure la capitulation. Mais la domination, c'est le silex, c'est ce qui produit l'étincelle, c'est l'allumage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



Sujet: Re: all the words are going to bleed from me • natalia

Revenir en haut Aller en bas
 
all the words are going to bleed from me • natalia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» Kotonoha no Niwa (The Garden of Words)
» Reese-My feelings are too loud for words and too shy for the world.
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» A weak state by the non-virtue of our constitution?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
DIETRO LE QUINTE
 :: NARTECE :: FICHES ABANDONNEES
-
Sauter vers: