AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
Reid - Take me to Church.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Reid - Take me to Church.
Sam 11 Juin - 22:14


Calum Reid

I'll tell you my sins and you can sharpen your knife.



nom : “Reid,” qu’il dit en accentuant sur la consonne principale avec toute la puissance de son accent du nord. Un nom qui roule sur les lèvres, qui s’étouffe dans la gorge, à l’instar de mains puissantes qui s’abattent sur ton cou en bloquant ta trachée. Un nom assez banal sur les terres écossaises, où les Cal(l)um Reid sont comptés à la pelle. Pourtant, un seul a su marquer les esprits à ‘Glesga’. Red Cal qui l’appelaient: tantôt avec mépris, tantôt avec admiration. A Florence, on le connaît simplement sous le nom de Reid. ▲  prénom : Calum. Un nom clairement britannique, sans histoires ni anecdotes particulières.  ▲  âge et date de naissance : trente-trois ans. Pas encore la quarantaine mais plus la vingtaine non plus. Il a vu le jour à Glasgow, le 26 mars 1983, non loin de la rivière Clyde.▲  ton clan : Ucello. ▲ Ton rang : Outsider il est, étranger il restera. Si Reid a déposé ses valises dans la ville florentine depuis près de huit ans, il n’en reste pas moins un étranger. Estimé ou détesté, on peut se mettre d’accord que l’Ecossais divise. Certains ne le supportent pas car il se mêle aux affaires italiennes, d’autres apprécient son professionalisme à toute épreuve et sa loyauté. ▲ statut civil : il fut marié autrefois à une irlandaise hors du commun. Ada Shelby. Madame Adeline Reid. Il lui semble que des siècles se sont écoulés depuis. Pourtant, la plaie est toujours là, béante et sanguinolente. Aujourd'hui célibataire, il est loin de l'image du Don Juan courant après ses conquêtes. Pourtant, son visage fermé les attire, convaincues qu'elles abaisseront les défenses qu'il a érigées. Il les laissent gagner parfois, juste pour leur faire plaisir, mais son coeur reste de marbre. ▲  orientation sexuelle : il est et a toujours été attiré par les courbes féminines, leur peau de pêche, leurs fossettes saillantes, leurs sourires ravageurs. Si physiquement, il n'a pas de barrières; émotionnellement, il ne s'investit plus.  ▲  metier : l’alcool qui coule à flot, les conversations qui vont bon train, les verres et les chaises qui valsent, les poings serrés et balancés, les éclats de verre, l’effluve du tabac qui vient encrasser les poumons, les rendant aussi noirs que les âmes qui s’égarent par ici. Gérant de son propre bar baptisé l’Albannach en souvenir de sa patrie, Reid a réussi à se créer une situation plutôt stable après des années de galère. Si aujourd’hui il essaie de rester dans l’ombre et de ne pas s’attirer trop d’emmerdes, il n’en reste pas moins très actif et au courant de tout ce qui se passe, n’hésitant pas à fraterniser avec les différents clans.▲  situation familiale : orphelin, il fut élevé par sa grand-mère paternelle, Jocelyn Reid. Autrefois marié, il n'eut cependant jamais d'enfants. C'est d'ailleurs l'un de ses plus grand regrets même s'il sait pertinemment que la décision aurait été totalement égoïste ne sachant pas offrir un monde meilleur à son enfant. ▲  traits de caractère : “Disarm you with a smile and cut you like you want me to.” Même s’il prétend l’ignorer, Reid a parfaitement conscience de son pouvoir de séduction et en use sans remords quand la situation l’exige. Il est du genre à vous sourire chaleureusement tout en imaginant votre mort par milles moyens plus atroces les uns que les autres. Sous ses airs de gentleman et d’homme de bonne famille se cache un être au tempérament vengeur, terriblement têtu et possessif à l’excès (et par conséquent, jaloux). S’il arbore bien souvent une façade calme et calculée, il lui arrive parfois de perdre les pédales, l’alcool l’aidant sur cette voie. Professionnel et loyal, il n’est pas du genre à briser un engagement une fois sa parole donnée - même si cela devait lui en coûter. L’honneur est probablement un de ses traits les plus marquants. Vu par certains comme une qualité, par d’autres comme une faiblesse. Il sait également parfaitement maîtriser ses émotions - à l’exception des fois où il s’abandonne dans les effluves de l’alcool où là, il ne répond plus de rien. Typically Scottish. Un trait qu’il n’affiche pas souvent est sans doute sa sensibilité avec son lot de remords et de regrets. Il y a tant de choses qu’il aurait souhaité accomplir autrement. Tant de rêves bousillés, écrasés, anéantis. Il y a dix ans, sa vision de la vie était foncièrement différente. Il avait des objectifs - il en a toujours mais avec moins de passion.  ▲  groupe : strong and wasted ▲  crédits : tumblr.
En tant que fidèle écossais, Calum ne déroge pas à la tradition: il boit beaucoup. Régulièrement. Du whisky surtout. Depuis qu’il a débarqué à Florence, il activé ses contacts au pays pour pouvoir se faire livrer une quantité énorme de bouteilles aux noms imprononçables: Auchentoshan, GlenDronach, Bowmore, Macallan, Glenlivet, et tant d’autres. Bien sûr, il les sert surtout à ses clients. Il ne tient pas vraiment à faire faillite. (+) Si la vie n'a jamais été tendre avec lui, Reid est loin de s'apitoyer sur son sort pour autant. Très indépendant et fier, il faut qu'il soit réellement désespéré que pour l'entendre demander de l'aide et n'admet ses torts qu'à contrecœur et si il sent qu'il y est forcé. (+) Petit, il fut élevé par sa grand-mère paternelle, sa mère ayant préféré s'enfuir telle une héroïne à coup d'injections dans les veines. L'adrénaline, il la tient d'elle. La vitesse, le danger, la rage au ventre et tout ce qui le rend vivant, il les tient de son père qu'il n'a jamais connu mais sa Nan s'est assurée qu'il sache d'où il venait. (+) Enfant studieux, il lisait énormément au point de rêver d'être écrivain. Un rêve qui n'a pas survécu à l'adolescent brute qui en suivit. (+) Très tôt, il fit la connaissance de celui qui serait à la fois son meilleur ami et son pire ennemi. Et par là s'entend celui qui l'emmena lentement mais sûrement sur la voie de la décadence. Si au début sa grand mère appréciait George, elle comprit très vite que Calum avait un cœur bon et loyal et qu'il s'investissait bien trop à son goût. Graduellement, le caractère de son petit fils bien élevé changeait et quand il commença à toucher à l'alcool et aux cigarettes à même pas quatorze ans, elle eut peur qu'il finisse par prendre la voie de sa mère longtemps décédée. Pourtant,  pendant cette période, jamais Calum ne donne à sa grand-mère une raison de s'inquiéter pour son sort. (+) Deux ans plus tard, Jocelyn Reid décédait du cancer et ainsi s'envola l'innocence du jeune Calum, qui passa alors le plus clair de son temps chez George avant de s'émanciper vers l'âge de dix-sept ans. Il enchaîna alors les études et les jobs, essayant tant bien que mal de survivre. Seulement, un jour, l'oncle de George lui mit le grappin dessus et Calum se retrouva à travailler pour ce dernier. (+) Vols, trafiques en tout genre, contrebande, passage à tabac (ce qui lui valu le surnom de Red Cal car il ne pouvait s'empêcher de taper tellement fort qu'il en faisait saigner ses jointures). En quelques mois, Calum était devenu un gars méconnaissable au point de retourner sa Nan dans sa tombe. (+) Aujourd'hui plein de remords, il fait mine de rien, sachant que rien ne changerait son passé, sachant pertinemment que ce qu'il aurait pu avoir, lui avait filé entre les doigts des décennies auparavant. (+) Même si sa femme Ada est décédée il a près de huit ans, dans son esprit, elle est toujours là. Attendant patiemment son heure.

ton pseudo : Redishgirl▲ ton âge  : 24 yo. ▲ ton pays : belge expatriée à Edimbourg, en Ecosse. ▲ ta fréquence de connexion : régulière mais ça dépendra surtout des mes journées au boulot. ▲ comment t'es arrivé ici ? pub sur Bazzart▲ ton avis sur le forum : Il est sublime      ▲ un commentaire ? si vous cherchez des liens avec un étranger écossais qui a un passé dans un gang glaswégien, vous savez à quelle porte frapper !  What a Face



Dernière édition par Calum Reid le Lun 20 Juin - 22:02, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Sam 11 Juin - 22:15


Take me to Church

I'll worship like a dog at the shrine of your lies


And I've never loved the darker blue
Than the darkness I have known in you, own from you
You, whose heart would sing of anarchy
You would laugh at meanings, guarantees, so beautifully
When our truth is burned from history
By those who figured justice in fond memory, witness me
Like fire weeping from a cedar tree
Know that my love would burn with me
We'll live eternally
- HOZIER
-



GLASGOW - AVRIL 2007

Elle le rendait dingue. Cela faisait bien une vingtaine de minutes qu’elle s’époumonait, parcourant la pièce à pas rageurs. Il tentait en vain de l’ignorer, de faire le vide dans sa tête, mais elle ne lui laissait aucun répit. Oh aye, elle lui montrait clairement son point de vue mais il n’allait pas lui donner raison pour autant. “Are you fucking listening to me? You fucking Scottish Bastard!” lui cria-t-elle, son accent irlandais ressortant davantage sous l’énervement et tout en tapant ses poings sur sa poitrine, agacée par son manque de réaction.“Aye, I hear ye, woman,” il lui lança en attrapant ses mains et en les bloquant pour qu’elle arrête enfin de le taper. “Ye disobeyed to me and ye lied to my face!” Elle afficha un air buté, relevant son menton en signe de défi tandis que ses yeux bleus brillaient avec provocation. Une chose était certaine: Adeline Shelby possédait un caractère des plus trempés et ne se laissait clairement pas marcher sur les pieds. C’était sans doute ce qui l’attirait le plus chez elle - et l’énervait tout autant. Tout comme lui, elle pouvait se montrer terriblement butée et retranchée dans ses positions. Ils pouvaient parfois s’engueuler pendant des heures et ensuite effacer l’ardoise pour recommencer à nouveau. Leur relation était fusionnelle et explosive. “Oh right, I see. Because you thought I was your servant or something? Well, you’re dead wrong, pal”, cracha-t-elle avec rancoeur et liberant ses mains de son emprise d’un geste rageur. Il commença à perdre patience. Pourquoi faisait-elle exprès d’ignorer sa colère et préférait-elle jouer la carte de l’ignorance? “Are you daft, woman? I was worrit sick for fuck’s sake! Ye could’ve have been killed or worse for all I know…” Un ange passa et le temps d’un instant, ils ne dirent plus rien, laissant les mots flotter entre eux. Ils connaissaient que trop bien les conséquences auxquelles il faisait allusion, ayant encore tous deux un goût amer et âcre au fond de la gorge. George, le meilleur ami de Calum, était décédé deux mois auparavant dans le quartier de Pollock dans le sud de Glasgow. Les mécréants l’avaient défiguré à coups de rasoirs et l’avaient roué de coups au point de le laisser tanguer entre la vie et la mort. Assez que pour le tenir en vie mais dans un état tellement critique que l’on savait d’avance que l’issue ne pourrait pas être heureuse. George et Callum avaient pratiquement grandis et été élevés ensemble. Plus de vingt ans d’amitié qui était partie en fumée à cause de représailles sanglantes. C’est par l’intermédiaire de George que Calum avait rejoins le gang de Finnieston, grâce à lui qu’il avait commencé à tremper dans les affaires louches et surtout, grâce à lui qu’il avait fait la connaissance d’Ada.“ I can defend myself. You know that better than anyone, Cal,” murmura-t-elle plus gentiment en passant la main sur son visage, quelque peu attendrie par ses propos. Bien sûr qu’il le savait. Il n’oublierait jamais la fois où il l’avait découverte pour la première fois avec “du sang sur les mains”. Elle n’avait pas tremblé d’une feuille et avait affiché un calme olympien alors qu’elle venait de tuer pour la première fois. Tout en se relevant, elle avait épousseté son revolver et l’avait simplement remis dans son sac à main à l’instar d’un rouge à lèvres qu’elle aurait pu utiliser pour se refaire une beauté. “Be my wife, Ada,” lâcha-t-il à tout go. Si la décision semblait spontanée et venue de nulle part, il y avait mûrement réfléchis au cours des derniers mois. “ I thought it was already the case?” répondit-elle en lui lançant un clin d’oeil.





Dernière édition par Calum Reid le Ven 17 Juin - 23:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Sam 11 Juin - 23:20

ce choix d'avatar, j'adore I love you hâte d'en lire un peu plus sur ton Cal
bienvenue à Florence et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Sam 11 Juin - 23:26

Déjà monsieur Outlander ça fait plaisir, mais la petite référence aux Peaky Blinders avec Ada Shelby j'adore

Bienvenue à toi, en espérant que tu te plaises parmi nous! Courage pour la suite de ta fiche, j'ai hâte d'en savoir plus sur le petit écossais.
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : BLUE RUIN
≈ AVATAR : MIKKELSEN
≈ MESSAGES : 1093


≈ DATE INSCRIPTION : 16/04/2016

Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Dim 12 Juin - 8:10

bienvenue je ne connais pas du tout la bouille (ouais, je n'regarde pas Outlander ) mais il est bien sympathique le monsieur et le clin d'oeil à Peaky Blinders avec mademoiselle Shelby hâte de lire la suite    (j'ai flirté du côté invités, j'ai vu tes idées, elles sont vraiment cools )



your crown is a terrifying one,
made of bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Dim 12 Juin - 14:20

Rocco, je te retourne le compliment pour le choix d'avatar
J'oublie pas non plus que l'on doit se trouver un lien ! Je suis vraiment occupée aujourd'hui et demain, avec le boulot et l'Euro ça va être dur mais mardi, au plus tard, je regarderai un peu et réfléchirai à des idées du pourquoi et du comment qu'ils se connaitraient    What a Face


Dinah, un grand merci I love you Je connais pas ta demoiselle mais elle est bien mignonne!
Et ... j'adooore Peaky Blinders. Cette série, c'est de la bombe  


Melchiorre... MADS Que dire à part que cet acteur est juste génialissisme !!!! Merci pour les compliments en tout cas, ça fait plaisir ! J'espère ne pas décevoir du coup What a Face Arrow (surtout que ça fait un petit moment que j'ai plus fait d'rpg aussi...).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Dim 12 Juin - 14:27

pas de soucis, on réfléchira à tout ça ensemble quand t'auras plus de temps I love you
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Odistole.
≈ AVATAR : Oscar Isaac.
≈ MESSAGES : 612
≈ DATE INSCRIPTION : 15/04/2016
Age : 39

Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Dim 12 Juin - 14:53

Tu vis à Edimbourg, la chaaaance
Bienvenue parmi nous, très bon choix de frimousse
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : GALLINEA.
≈ AVATAR : CILLIAN FUCKING MURPHY.
≈ MESSAGES : 1016


≈ DATE INSCRIPTION : 23/04/2016
Age : 16

Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Dim 12 Juin - 16:12

Cette référence à Peaky Blinders c'est génial ! 8D
Les shelbys sont parfait.
Bienvenue beau gosse, bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Dim 12 Juin - 18:41

Alors vu que j'avais utilisé une phrase de la chanson de Hozier pour ma propre fiche de présentation, je ne peux qu'approuver!! Et en plus Sam *-*

Welcome beau brun I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Dim 12 Juin - 21:02

Je ne connais pas non plus le monsieur, très bon choix ! Bienvenue parmi-nous et bon courage pour la suite de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Neon Demon
≈ AVATAR : Nastya la poupée
≈ MESSAGES : 279


≈ DATE INSCRIPTION : 17/05/2016

Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Dim 12 Juin - 23:52

Faut pas abimer son joli minois ! Il est tellement rare sur les forums mais du peu que je l'ai vu dans Outlander (je suis en retard dans tout ce que j'entreprends n'empêche, une vraie tortue) il est juste à croquer avec son accent
J'ai bien hâte de découvrir son histoire parce que déjà le début j'aime beaucoup ta plume
Bienvenue chez toi !


She seemed fragile like a moonflower – destined to bloom for a single lovely night, and then to fade and fall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Lun 13 Juin - 19:18

Ça sent l'Ecosse par ici . Bienvenue parmi nous .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Mar 14 Juin - 11:17

En parlant d'Ecosse, je poste à nouveau mais... on est toutes les deux belges et du même âge, je VEUX un lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: Reid - Take me to Church.
Mar 14 Juin - 11:40

Bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



Sujet: Re: Reid - Take me to Church.

Revenir en haut Aller en bas
 
Reid - Take me to Church.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Frederic Edwin Church (1826-1900)
» Fell's Church V2 [Inactif]
» Hanna Reid " Quand t'as pas d'ami ... MANGE UN CURLY !"
» take me to church (edgar)
» The Haitians of Cayman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
DIETRO LE QUINTE
 :: NARTECE :: FICHES ABANDONNEES
-
Sauter vers: