AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
(opale) + nictophilia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: (opale) + nictophilia
Sam 18 Juin - 21:09


OpaleLucianno

une citation pour mettre dans l'ambiance.



nom : Lucianno, nom déchu, suinte de toutes les chutes, les défaites et la misère qui traînasse derrière toi comme un boulet trop imposant. Il murmure les regards insolents, les bêtes enragés, les hurlements fredonnant le malheur et la corruption.  ▲  prénom : Opale, douceur factice d'une enfant furieuse, d'une âme destructrice qui plonge peu à peu dans la folie. Catin aliénée par l'envie, la soif de pouvoir, d'un peu plus. Comble le vide de ton rocher asséché. ▲  âge et date de naissance : 25 ans d'errances inutiles, 25 septembre 1991 ▲  ton clan : Ton arme tire pour Ucello, fait gicler le sang pour Ucello, t'enterres ta haine pour eux, traîne ta carcasse infâme pour eux, dominer par l'être qui te condamne, un peu trop, tout le temps, la bombe étiole ses minutes au dessus de ton crâne, explosera au premier faux pas.▲ Ton rang : sous-fifre, tu soumets ton corps aux vauriens envieux, à ceux qui braquent sur toi des armes qui tremblent de se vider. ▲ statut civil : assouvi par l'Homme, lui, qui scrute, caresse, brise l'os fragile, crée sa toile bleuâtre sur ton épiderme témoin de trop de bavures. Tu n'appartiens qu'à lui, chien d'un autre temps. ▲  orientation sexuelle : tu penses le corps avant l'âme, le sexe qui t'importe peu. ▲  metier : un corps pour de l'argent, des années d'entraînements incessants, que t’étouffes en ton esprit épuisé. Tu manies les armes, épouse les cadavres pour quelques billets. ▲  situation familiale : mère, assassinée, père, désolé loin, bien trop loin pour que tu te souviennes. Un frère égaré et toi,l'enfant perdue, nomade qui erre sans plus attendre quoi que ce soit. ▲  traits de caractère : Tu plonges dans la colère trop rapidement, fébrile, tu n'es que l'enveloppe physique d'une haine noire, qui prend le pas sur tout, sur la douceur qui aurait pu être la tienne, sur la candeur perdue, sur la pureté gâchée. Tu penses stratégie, ne prends pas en compte le reste. Un corps blessé, qui dissimule le malheur, qui passe pour la fille joueuse, qui n'a plus de manières, ni de fierté. Essence de vie presque éteinte, tu planes, trop, à cause de lui. La camée à la dégaine trop facile, la déchue qui cherche de quoi retrouver une émotion, quelconque. ▲  groupe : strong and wasted.i ▲  crédits : studded - hearts - fluorescent - inconnu (gif)
(+) Corps décharné, elle expose sans gêne les cicatrices ignobles qui couvrent son corps, esquisses des coups reçus de son paternel, des combats trop rudes ou de l'Homme. Elle est brûlée au deuxième degrés sur une partie de son dos, ne dit jamais pourquoi, ni comment.  (+) Elle oublie sa féminité, la dissimule dans une décontraction masculine parfois trop vulgaire. Sa voix, elle, ne trompe pas, douce, un brin éraillée par la cisaille de la clope, elle reste la femme née qu'elle a toujours été. (+) Putain d'un gars oublié, toutes les infos filtrent par lui. Il la tient par le bout de son âme, ses tripes remuant chaque fois qu'elle le croise. Il a sa came, peut-être qu'il est sa came et la haine grouille, l'animal fou de sortir pour déchiqueter sa chair mais c'est lui qui dirige et chaque fois, un peu plus, il la disloque de ses mots.  (+) Opale c'est celle qui tire avec précision, qui rate rarement sa cible et qui se sépare jamais de son flingue, s'engonçant dans un cocon factice de sécurité, pourtant, elle s'enroule dans la parano, voyant les ombres comme des ennemis et pourtant s'y fondant quand elle en a besoin. Frêle enfant qui a peur du noir mais qui le cotoie depuis trop longtemps. (+) Ancienne camée trouvée dans un trafic d'humains, prête à être vendue elle a été repérée pour devenir la Mort, entraînée pour ça depuis l'enfance, le sang coulait déjà entre ses doigts tremblants quand la pureté croulait encore en son esprit. (+) Elle aime le jazz, l'écoute, parfois, souvent. Sensuelle mélodie, brut, elle l'emporte ailleurs quand la réalité se fait trop rude. (+) Une vieille amie l'a longtemps hébergée. Sans mots dits, maudites âmes … Elles ont signés leur avenir d'un coup de feu de sa main. Francesca était une affiliée du clan Ucello, âme trop indépendante, trop rebelle, Opale fut celle qui se chargea de l'exécuter, les cris la hantent et le visage dont la vie s'est échappé reste sur ses rétines, comme un bleu qui stagne et fait mal, encore. (+) son frère, coupable de tous ses fléaux, elle le déteste mais le protège de la noirceur dont il est incapable de se défendre. Sans savoir que le tic tac incessant de la mort pèse sur lui, il ignore sa sœur et la méprise de son regard d'homme d'affaires, homme de joie, homme de plaisir autrefois, il ne sait plus d'où il vient. Seule part d'humanité qui persiste en elle, elle ne lui dit rien et le repousse, encore, loin du sempiternel Enfer qu'est devenu son univers. (+) Elle n'a plus de rêves, plus rien qu'un désert acide qui ronge. La fille ordinaire, admirant les lieux inexplorés s'est tue depuis longtemps. (+) elle tombe dans la froideur, l'insensibilité, Opale n'a peur que du noir, pas de la mort, pas vraiment de lui. Elle ne cille plus devant ces cadavres qui s'empilent et l'odeur du sang. Elle jubile, parfois, d'entendre des nuques craquer et les derniers frétillements d'un homme à l'agonie.  

ton pseudo : VILAINE.  ▲ ton âge  : 19 ans ▲ ton pays : France ▲ ta fréquence de connexion : 7/7 si je peux    ▲ comment t'es arrivé ici ? Bazzart    ▲ ton avis sur le forum : OK ! ALORS DEJA : le design, this is fucking gorgeous (est-ce c('est anglais ? j'sais pas, j'sais pas parler anglais  ), ce contexte qui déchire de fou, putain i'm in love with (the coco) you. C'est vraiment putain de canon, de bien penser et je prierais le dieu du RPG pour qu'il continue de vivre parce que c'est beau, c'est parfait, depuis le temps que je voulais un forum comme ça       bref on a compris, j'aime. ▲ un commentaire ? j'espère réussir à m'intégrer ici, vraiment et puiiis sinoooon ... réservez moi des liens, partout  



Dernière édition par Opale Lucianno le Lun 20 Juin - 17:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Sam 18 Juin - 21:10


Un titre pour illustrer

citations pour faire classe, pour entrevoir.

Le craquement sinistre de la mort. Funèbre funambule s'alliant à l’obscurité en une mascarade délirante, sanglante. Le corps se mouve dans l'ombre, un déhanché outrageux rythmé par le bruit argenté de bottines mal attachée. Les pleurs sonnent en elle sans enlacer son cœur fragile, l'inutile palpitant qu'elle s'évertue d'ignorer. Le s supplications, elle ne les entends plus. Son regard qui se mêle à la terreur mais l'arme pointe, insolente. Le bref battement qui laisse un choix, celui qu'elle ne prend pas, qu’elle n'a jamais pris. Trop égoïste trop éperdue dans sa lâcheté. Et la balle flanche en son sein pour y trouver son refuge. L'assourdissant cadavre mutilé s'égare sur le sol de son salon, tapis teinté d'un amour macabre. Elle murmure des choses, observe ce visage figé par l'oubli éternel avant qu'elle ne se détourne. Elle s'est achevée, un peu plus, ce soir et le châtiment ne tardera pas à venir.

...



Le bruit du mixeur assourdi la voix qui l'interpelle et tu le fixes, ses yeux qui se perdent dans la vague avant qu'une main chaude, plus chaude que ton corps ne se pose sur ton épaule. Tu sursautes et efface les images affreuses, dissimulées, bien profond. Francesca sourit, l'innocence, la pureté qu'elle ne sera jamais « Tu rêves ? De qui ? Dis moi ! » qu'elle s'excite alors que tu n'esquisses qu'un sourire, cassé par la laideur que tu as peur de dévoiler « Rien, j'ai passé une mauvaise nuit. » Les sourcils se froncent et elle te scrute, son côté maternelle la mettant trop en danger sans que tu ne puisses rien y faire « Vraiment ? Op, tu sais que tu peux tout me dire, après ce qui t'es arrivé, c'est bien normal de faire des cauchemars. » Le bruit du mixeur trop agaçant, d'un doigt tu l'arrêtes et marmonne tout en servant le liquide rougeâtre dans un verre « Ce n'est rien de grave. » Une moue enfantine, boudeuse, frustrée de ne jamais en savoir plus « Parle moi, Opale, je t'en prie. Tu deviens laide, tu sais à ne pas dormir et à ne rien à dire à personne ! » qu'elle tente de plaisanter et tu lâches un rire qui secoue ton corps traître, épuisé de tant de maux. D'un coup d'épaule, tu la repousses un peu, glissant tes lèvres au bord du verre « Dégage, t'as pas un travail ? » Un regard à sa montre et Francesca s'affole en grimaçant « Merde, j'ai totalement zappé. Oublie pas d'me sortir le chien, d'accord ? » Le clebs qui te regarde suppliant, assit dans son panier et tu murmures un « Ouais.... » Pas le temps, jamais le temps pour les autres. Tu reposes le milkshake à moitié entamé sur le plan de travail avant de déguerpir, partir après elle, sans un mot, sans jamais dire ce qui t'attend, jouant le double jeu. Aucune place en ton cœur pour l'amitié, les confidences.

...


Tu tremblotes sur ta chaise, la pièce qui résonne encore de tes hurlements incessants. Il te fixe, ce putain de sourire en coin, ces yeux qui n'expriment que les visages des macchabés croisés il y a trop longtemps. Et tes yeux qui n'osent plus regarder la photo posé devant toi, tu cilles, un instant, tu manques de dégobiller. « En seras-tu capable, Opale ? » Sa voix hurle en toi, frappe, casse encore un truc et tu manques de flancher encore. Il hausse un sourcil « C'est pas moi, me regarde pas comme ça ,bébé. C'est les ordres. » « La ferme. » La salle résonne de son rire cassant et ta lèvre supérieur qui s'élève en un rictus écœuré. Il s'avance sur sa chaise, les néons pâlots percutant sa face monstrueuse « Bute la. » Tu secoues vivement la tête, la régression se fait, lentement, comme à chaque fois devant lui « J'peux pas, j'peux pas faire ça. » La photo où se fige son regard trop noir, qui fait trop chavirer, hésiter les hommes mariés et le papier se retire vers lui, tout comme ton regard. Il se fait plus froid, les pieds de la chaise racle le sol comme il rafle ton cœur, violemment. Tu recules  contre le dossier, la peur enserrant l'estomac de son étau amoureux. Sa poigne de fer chassant ta tête en arrière et son soupir près de toi « Fais ça, fais ça pour moi. Ou je la tuerais à ta place. Le résultat sera le même mais que ce soit toi qui le fasse, je trouve ça plus amusant que jamais. » Ses lèvres épousent ta peau transpirante, la pâleur maladive d'un cou veineux et ton souffle qui s'échappe dans un silence saccadé. « Je peux p-. » « J'EN AI RIEN A FOUTRE. » Le hurlement achève la discussion et il te repousse violemment, comme un objet, une chose qui lui a toujours appartenu. Tes lèvres qui tremblent, les dents assassines qui mordent une lèvre bourrée de péchés. Ses pas qui s'éloigne, un peu, un temps incertain alors que tu restes amorphe, fixant la cible et le nom criard qui signe l'arrêt d'une époque. « Tue la Opale ou je jouerais un peu trop avec avant de le faire moi-même. » La porte claque et la main tremble vers le papier glacé et un sanglot étouffé dans un poing envieux de percuter la gueule de son bourreau.

...


« PLUS FORT OPALE ! » Et les coups s'enchaînent contre le sac de sable, les os s'écrasent contre la dureté et les cris de ton père qui ne s'épuisent pas autour de toi, peu importe, tu frappes encore, un peu, toujours plus, jusqu'à ce qu'il soit satisfait. Toujours le satisfaire. Vienne les coups sur ton corps trop menu après. Les lèvres se fendent laissant échapper leur liqueur rougeâtre et l'ossature se brise, sans plus de pitié sous les poings du paternel qui veut un soldat, une guerrière faite pour la Mort. Le dernier coup en plein visage te fait reculer de plusieurs pas alors que ton avant brasse tâche d'un sang trop rouge. Un silence alors qu'il s'affaire à autre chose puis juste un « Tu feras mieux demain. » Froid, la déception s'abaisse sur toi. Toujours trop, jamais assez.

...


Tu fixes la porte comme on fixe une scène de film d'épouvante trop sanglante, là il est temps de mettre sur pause et de retourner à quelque chose de plus joyeux. Tu entends la télé, les sons étouffés, les griffes du chien percutant le parquet. Et l'arme entre tes mains qui tremble, toi qui ne chavire jamais. Et ces je peux pas, incessants qui tournent en toi. Il la violera. Tu le sais avant de la droguer, pour qu'elle soit plus soumise, il lui coupera peut-être un doigt ou deux avant de l'achever. Offre lui une mort douce, plus douce … Et les larmes s'étiolent sur tes joues rougies avant que tu n'entres. Tu veux reculer, fuir pour ne pas avoir à le faire. Mais que feront-il à ton frère ? Tu l'ignores. Francesca sort de la cuisine, toujours trop souriante et se fige en t'apercevant. Aucun mot échangé, un bref coup d’œil à ta main coupable « Qu'est-ce que tu fais ? » La voix monte, trop aiguë, effrayée. Et tu revois les centaines de visage qui ont eu la même expression, le même tremblement dans la voix mais là, une différence de taille. Puis Francesca tombe le masque, s'enterre elle-même, les coins de ses lèvres trop pulpeuses retombant comme ses mains nerveuses et vos regards se croisent « Tu les connais ? Pourquoi tu ne m'as rien dit ? » Le silence reste ton allié mais tu en sors un instant « Je ne pouvais pas. Et toi ? Pourquoi ? » Elle détourne son regard, elle fuit, comme toi « Longue histoire. » Un silence « Je ne peux pas mourir, pas maintenant. » Elle sait ? Tu regardes ton arme puis elle, trop belle, trop vivante, plus que toi « Je sais. » « Ne le fais pas alors. » Sa voix s'envole dans la tristesse et les larmes viennent, jumelles aux tiennes « C'est mon boulot … Je suis désolée. » Elle secoue la tête et tu t'avances avant que le temps s'emmêle. Elle court, s'enfuit vers la cuisine. Couteau saisi elle prend la place de l'adversaire « Me force pas à te faire du mal, Op'. On peut régler ça, ces types sont des enculés, ils veulent juste nous détruire, tu le sais aussi bien que moi ! » Elle hurle finalement, elle qui ne crie jamais et tu cilles un instant, le temps de trop, elle s'avance et fauche l'air alors que tu recules, trop vive. Ton pied percute son ventre, la femme recule de quelques pas avant que tu ne pointes ton arme vers elle, le corps tremblant du désespoir « STOP. Je veux que tu la fermes. » Appuyée contre le plan de travail, elle laisse le couteau s'échouer, elle s'enfuit encore « On peut s'enfuir, on peut s'éviter tout ça. » Tu secoues la tête, la musique émanant de la télé détonnant avec la scène et tu ne sais plus « J'y ai pensé, ils te trouveront, ils nous trouveront. Et on sera mortes. Ce sera la même putain de fin. » Francesca cille et tu baisses ta garde. Son corps s'avance trop vite et son poing percute ton visage déjà fragilisé. Vos cris s'emmêlent et les corps combattent furieusement. L'arme percute son visage et la peau s'arrache, sans pitié. Tu figes sur elle un regard plein de pitié, malgré l'affront.

Elle reste sonnée, titube et comme la lâche que tu resteras tu vises, tire, le thorax se décor d'hémoglobine et d'entre ses lèvres s'échappe le soupir avant que la poupée ne s'éclate sur le sol. Figée, tu observes le corps de celle qui a été trop longtemps ton refuge, encore … Il te l'a enlevée. Tu te brises aussi, un cri silencieux avant que tu ne glisses au sol, ton affreux visage se peignant de la solitude et du crime.

...


Les doigts passent et repassent sur un ventre trop creux, témoin d'une âme affamée. Tu restes immobile, dans la peur, n'ose croiser son regard, son visage n'exprimant qu'une froideur incassable. Il t'examine comme un animal prêt à la mort « Je … Je dois rester comme ça encore longtemps ? » que tu oses dire de ce timbre un peu cassé et il s’arrête face à toi avant d'hocher la tête « Autant que je le voudrais, oui. » Il te fixe avant de sourire, terrifiant « Pute ? Hm … Ou peut-être que tu serais mieux sur le terrain. Tu n'as pas vraiment le corps fait pour satisfaire les désirs de tous. » La blessure se rouvre et tu cilles sous l'insulte avant de sentir la haine remonter, comme une vague « J'fais ça pour mon frère et je ferais tout … sauf pute. » La main est vive, vicieuse et enserre ton visage enfantin entre ses serres féroces « C'est pas toi qui décide et c'est pas vraiment moi non plus … Tu feras bien ce que dira le boss et ça s'arrête là. » Son visage pourtant jeune n'exprime qu'une colère qui fait s'épanouir une vieillesse importante. Tu restes muette, ta vie ne tenant qu'entre ses doigts fébriles. « Bien. » Il te relâche et se dirige vers une mal posée sur une commode. Tu ne vois rien et tente de couvrir ta poitrine dévoilée. Il revient vers toi, garrot, seringue et tu recules, tu comprends bien trop vite. Tu secoues vivement la tête « Non … Non j'vous en prie, je n'ai rien fait ! » « Oh, ça ne te tuera pas, laisse toi juste aller. D'après ce qu'on sait, t'es une ancienne camée, ça te fera aucun mal -un regard presque charmeur mais qui se teinte d'une note malsaine- tu en meurs d'envie. » Tu secoues la tête, n'écoutant pas, ne voulant rien de tout ça, l'enfer s'étant pourtant éloigné, quelques temps, rien qu'un peu. « Non ... » Un murmure perdu alors qu'il saisit ton bras, ton corps qu'il maîtrise trop vite trop bien. Geste trop vites exécutés, ta vision s'affranchit de la réalité et tu tombes, percute les cieux violemment ou est-ce le sol, lui, qui murmure à ton oreille, qui jubile de ta déchéance. Corps maudit de son nom, marqué de son influence, il domine, encore toujours.



Dernière édition par Opale Lucianno le Lun 20 Juin - 5:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Sam 18 Juin - 21:29

bienvenue à florence et bon courage pour le reste de tafiche
je ne connais pas du tout ton avatar xD
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : BLUE RUIN
≈ AVATAR : MIKKELSEN
≈ MESSAGES : 1093


≈ DATE INSCRIPTION : 16/04/2016

Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Sam 18 Juin - 21:38

bienvenue entre le pseudo, et l'avatar, jolis choix et cette plume que tu balances, c'est juste divin



your crown is a terrifying one,
made of bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Sam 18 Juin - 21:43

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Odistole.
≈ AVATAR : Oscar Isaac.
≈ MESSAGES : 612
≈ DATE INSCRIPTION : 15/04/2016
Age : 39

Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Dim 19 Juin - 0:15

Toute toute jolie la petite Opale, avec ce choix de bouille
J'aime énormément ce début de fiche! Bienvenue! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Dim 19 Juin - 0:17

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Dim 19 Juin - 10:29

Ce début de fiche me donne l'eau à la bouche Je veux la suite Et en plus une Ucello Big choice, c'est les meilleurs
Je ne connaissais pas du tout la demoiselle, jolie découverte ! Bref, que de la perfection
Bienvenue parmi-nous et bon courage pour la suite de ta fiche que j'ai hâte de lire.
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Neon Demon
≈ AVATAR : Nastya la poupée
≈ MESSAGES : 279


≈ DATE INSCRIPTION : 17/05/2016

Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Dim 19 Juin - 11:08

Ok... je crois bien que je suis bel et bien amoureuse de ta fiche Tes mots, c'est incroyable, je suis jalouse voilà Je veux en lire plus, j'exige un lien aussi (faut tellement que je me mette à jour dans mes rps ). Tu n'as pas d'inquiétude à te faire pour l'intégration je suis sûre que ça se passera super bien et qu'Opale a un magnifique avenir sur ce forum devant elle ! En tout cas moi je serai en première ligne pour venir poser mes griffes dans ta fiche de lien une fois validé
Bienvenue chez toi !


She seemed fragile like a moonflower – destined to bloom for a single lovely night, and then to fade and fall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Dim 19 Juin - 16:29

Sur le coup je croyais que c'était Jenna-Louise. BIENVENUE EN TOUT CAS, et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Dim 19 Juin - 20:00

Rocco Ferenzi a écrit:
bienvenue à florence et bon courage pour le reste de tafiche
je ne connais pas du tout ton avatar xD

Merci à toi han bah contente de te la faire découvrir et colton, super choix

@Melchiorre Donatello a écrit:
bienvenue entre le pseudo, et l'avatar, jolis choix et cette plume que tu balances, c'est juste divin

Han merci beaucoup j'suis très contente que tout te plaise et je tends tous les compliments

Alessandro Giacconi a écrit:
Bienvenue parmi nous !

Merci

@Altair Esterhazy a écrit:
Toute toute jolie la petite Opale, avec ce choix de bouille
J'aime énormément ce début de fiche! Bienvenue! I love you

Merci beaucoup et oscar + ce pseudo j'kiff trop

Lucia Marchisello a écrit:
Bienvenue et bon courage pour ta fiche!! I love you

Merci beaucoup


Amadeo Ucello a écrit:
Ce début de fiche me donne l'eau à la bouche Je veux la suite Et en plus une Ucello Big choice, c'est les meilleurs
Je ne connaissais pas du tout la demoiselle, jolie découverte ! Bref, que de la perfection
Bienvenue parmi-nous    et bon courage pour la suite de ta fiche que j'ai hâte de lire.

La suite arrive bientôt (aujourd'hui si tout se passe bien ) Merci beaucoup pour tous ces compliments, je suis contente que mes choix te plaisent

@Sorcha Donatello a écrit:
Ok... je crois bien que je suis bel et bien amoureuse de ta fiche Tes mots, c'est incroyable, je suis jalouse voilà Je veux en lire plus, j'exige un lien aussi (faut tellement que je me mette à jour dans mes rps ). Tu n'as pas d'inquiétude à te faire pour l'intégration je suis sûre que ça se passera super bien et qu'Opale a un magnifique avenir sur ce forum devant elle ! En tout cas moi je serai en première ligne pour venir poser mes griffes dans ta fiche de lien une fois validé
Bienvenue chez toi !

Han avec grand plaisir pour le lien courage pour tes RPs, i feel you merci beaucoup et super choix d'avatar, Nastya est magnifique

Lino Moretti a écrit:
Sur le coup je croyais que c'était Jenna-Louise. BIENVENUE EN TOUT CAS, et bonne chance pour ta fiche.

Han Jenna-Louise est très jolie aussi merci à toi

Et merci à tous pour votre accueil, ça fait plaisir, vous êtes tous trop canons
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Dim 19 Juin - 20:20

Toi et moi on est fait pour ne pas s'entendre *-*

Welcome welcome petite Ucello! J'adore le prénom I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : GALLINEA.
≈ AVATAR : CILLIAN FUCKING MURPHY.
≈ MESSAGES : 1016


≈ DATE INSCRIPTION : 23/04/2016
Age : 16

Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Dim 19 Juin - 21:06

Bienvenue belle Ucello ♥️ On ira se baigner dans un bain de sang un de ses jours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Lun 20 Juin - 17:37

@Aurelio : En effet je viendrais t'embêter pour un lien alors merci à toi

@Otto : Oh oui, des bains de sang à bulles itout merci
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Celestial
≈ AVATAR : Rosie la magnifique
≈ MESSAGES : 1136


≈ DATE INSCRIPTION : 04/04/2016

Sujet: Re: (opale) + nictophilia
Lun 20 Juin - 18:42


TU ES VALIDÉ(E) !

BIENVENUE CHEZ TOI



Je t'aime Non mais... ton histoire, j'ai été plongée dedans du début à la fin, normalement quand la fiche est trop longue je mets du temps à valider mais là ta fiche m'a happé, ton style aussi, les scènes que tu décris, sans identité, mais des personnages qui vibrent de violence et... les émotions (la scène avec Francesca est trop triste ). Je pourrai disserter longtemps sur ta plume, ta fiche, ton personnage mais je suis juste affreusement curieuse de savoir ce que tu vas en faire, de suivre son évolution

On va dire que le gif est totalement en relation hein Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes de Florence, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pense à faire un détour par la LISTE DES METIERS. Tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres florentins. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.



Aller sur la Lune, ce n'est pas si loin. Le voyage le plus lointain, c'est à l'intérieur de soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



Sujet: Re: (opale) + nictophilia

Revenir en haut Aller en bas
 
(opale) + nictophilia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» OPALE PETITE PEKINOISE DE 2 ANS (BEZIERS 34500) ADOPTEE
» Intrus... [PV: Couleur d'Opale]
» Opale. [Elsa]
» Pendule d'Opale [Objet magique - autres - humaine]VALIDE
» Pokémon version Opale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
DIETRO LE QUINTE
 :: NARTECE :: FICHES ABANDONNEES
-
Sauter vers: