AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez
 

 
AVATAR LIBRE - help me lose my mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

Anonymous


AVATAR LIBRE - help me lose my mind Empty
Sujet: AVATAR LIBRE - help me lose my mind
Mer 13 Avr - 22:59


cause you never know

we can do anything



nom : Vespucci. ▲  prénom : Faust (au choix). ▲ âge et date de naissance : Entre trente huit ans et quarante quatre ans. ▲ statut civil : Veuf, l'exquise perdue, délaissée, abandonnée dans les géhennes, limbes atroces, souffrances et ténèbres délicieuses qui hurlent le prénom de Jezebel. ▲ orientation sexuelle : Au choix. ▲ metier : Au choix. ▲ situation familiale : Père décédé, mère qui a succombé. Il vient d'un fratrie soudée, décousue quand il s'agit des faux frères et sœurs que son propre paternel a adopté à des fins individualistes. Deux liens du sang, costauds et immuables, quatre autres qui arborent le patronyme semblable mais avec qui les relations sont tumultueuses. ▲  traits de caractère : abordable, accueillant, adroit, aimant, ambitieux, artistique, assidu, authentique, autoritaire, aventureux, bavard, charismatique, combatif, compréhensif, courageux, débrouillard, déterminé, éloquent, entreprenant, ingénieux, intuitif, observateur, perspicace, persuasif, protecteur, stratège, accusateur, arrogant, cachottier, calculateur, colérique, désinvolte, hypocrite, impulsif, indiscret, indomptable, insatisfait, médisant, menteur, obstiné, odieux, persécuteur, pervers, présomptueux, provocateur, revanchard. ▲ groupe : End of the beginning, mais au choix tout de même selon la tournure décidée. ▲ crédits : tumblr.

- Douce folie, c'est ainsi que résonne le nom des Vespucci. Trafic d'enfants, le paternel a eu pour habitude de prendre les progénitures de ceux qui avaient des dettes envers sa personne. Enfants, adolescents, ils passaient sous ses paumes ridiges, sous les yeux de sa propre marmaille qui n'avait aucun mot à redire.
- Faust a toujours été plus proche de sa mère. Délicate et précieuse femme qui lui brisa la palpitant dès le dernier souffle lâché. Une présence qui lui manque, qui le rend morose de certaines années poussiéreuses.
- Son père. Faust s'est une fois opposée à ses opinions, à ses manies répugnantes de la figure d'autorité. Faust ne tient sa bienveillance que grâce à la génitrice, paternel aux défauts tranchants et ancrés dans la peau. Faust ne veut pas des souillures, ne veut pas des crasses du Vespucci. Alors il s'est rabaissé, en échange d'un calme et de la sérénité, de la paix gardée sans que son père ne soit dans les parages.
- Il y a vingt ans, il perdit sa jeune sœur. Luci, qu'elle s'appelait. Encore une fois, on blâma le paternel et pour cause, une transaction stupide, une naïveté inadéquate, un règlement de compte qui fit sombrer Luci Vespucci dans les géhennes, tuée par le clan Verrochio et dépecée par les barbares vendeurs d'organes. 
- Il y a huit ans, son père ramena dans la maison familiale une enfant. Une énième parmi les autres, qu'une insignifiante gamine dans un trafic crasseux. Rousse, proche de la quinzaine. On ne connaissait pas son prénom, ni son patronyme. Dès le seuil passé, les mots s'articulèrent et les sourcils se froncèrent. Voici Luci. Luci Vespucci, que vous devez l'appeler.
- Paternel décédé. Pourquoi ? Pour le pouvoir. Éternel insatisfait. Vengeance contre les Verrochio, il envoya Luci faire le travail. Conditionnée, entraînée pour le moment fatidique. Faust, il s'en foutait, ou faisait comme si. Il ne se mêlait plus aux affaires, restait en dehors des magouilles. Pourtant, quand Luci rata, ce sont des fléaux qui s'abattirent sur les Vespucci. Elle les balança, les accusa, pointa du doigt le père adoptif qui fut par la suite tué. Et les autres Vespucci ? Assujettis aux Verrochio, morts ou fuyards qui ont supplié pour la protection d'un autre clan.

Luci Vespucci ▲ Imposteur. Mensonges, simulacres, illusions, mirages. Elle n'est pas réelle, elle n'est pas elle. Petite sœur qui n'est plus, identité subtilisée, volée, donnée par le paternel névrosé. Cette Luci Vespucci n'est pas celle qu'il a connu quand il était plus jeune. Elle est différente, ils ne partagent pas le cramoisi dans leurs veines. Longtemps il l'a regardé de travers, longtemps il ne pouvait s'empêcher le claquement de sa langue contre son palais, bruissement de bouche pour traduire un agacement, une exacerbation. Elle même ne doit pas savoir qui est Luci. Alors un jour, hiver froid et détesté, elle s'était dirigée vers lui, les prunelles prudentes, méfiantes. Ils ne s'étaient jamais adressés la parole. « Pourquoi Luci ? » qu'elle avait interrogé, l'inquisition dans l'intonation, la crainte dans le fond de la gorge nouée. « Le prénom de ma sœur, décédée. » qu'il répondit après un silence, après l'hésitation de lui répondre honnêtement. Elle avait affiché cette mine, scandalisée, surprise, apeurée. Les prunelles humidifiées, la mâchoire serrée, elle se rendait compte qu'elle n'était que le pantin cadavérique, remis sur pied. « Vous pouvez m'appeler Jed. » Le vrai prénom, dévoilé, il gardait cette clope entre ses lippes, l'air détaché, retiré et indifférent. « Tu peux me tutoyer. »

Revenir en haut Aller en bas
 
AVATAR LIBRE - help me lose my mind
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) Avatar libre - I need a brother !
» La Prophétie - RPG lupin
» (F) Sarah Gadon (Avatar Libre) - Sister where are you going
» (m) t. james ϟ you'll never get the best of me (libre ; avatar libre)
» Taylor - I'm about to lose my mind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
PIACERI
 :: LES PERSONNAGES
-
Sauter vers: