AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
wasting light (orso)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: wasting light (orso)
Mar 5 Juil - 20:37


Orso Morello

what a nice long leash, what a nice tight noose.



nom : Morello, trouvé dans une boîte à chaussures, donné par les bonnes soeurs d'un orphelinat à deux sous, rien d'autre qu'un patronyme  sans signification pour un gamin sans famille ▲  prénom : Orso, le prénom des enfants sans patrie qu'on croit protéger de la jalousie du mauvais oeil. Le quadrupède aux ongles de fer qui mets à morts les menaces à sa famille. ▲  âge et date de naissance : vingt-sept longues années sans appartenance avant ▲  ton clan : Verrochio pour l'appartenance au trio, Donatello pour la gloire de son frère.▲ Ton rang : soldat de plastique, soldat de plomb ▲ statut civil : en concubinage avec sa rage, à temps partiel avec une étoile ▲  orientation sexuelle : charmeur de ces demoiselles, opportuniste sans regard si ça peut lui servir, carnivore dans tous les cas ▲  metier : tatoueur durant le cycle solaire, charmeur de serpent une fois la lune bien haute, protecteur de ses pôles à temps plein ▲  situation familiale : abandonné à son premier cri, bambin non désiré, orphelin des bas quartiers ▲  traits de caractère : charognard + violent + protecteur + vorace + intenable + impulsif + loyal + blessant + charmeur + menteur + charnel + jaloux + méprisant + double-face + ouvert ▲  groupe : verrochio, celui de ses deux éternités ▲  crédits : pathos
fumeur circonstanciel il n'a jamais de paquet de clope sur lui, mais dira oui si on lui en propose une, sachant très bien que ceux qui offrent sont les plus faciles à berner. Il demandera, histoire de créer une opportunité. C'est un vice mineur, une raison d'aborder la grande merveille adossée au mur de brique. encrier de plomb l'évidence même, c'est qu'il a la délicatesse d'un ours. Son statut de tatoueur n'y est pas différent. Une partie de lui aime le mal qu'il inflige, mais soyons honnêtes, il sait pas faire autrement. Sans être un prodige, il se débrouille pas mal, dessinateur de pacotille au gros marqueur, bourreau des peaux masochistes. marquis des déboires Orso, il a le corps volage. Il a les amours violents, extrêmes. Il aime faire crier, par le plaisir, par la douleur. Séducteur carnassier, il obtient sa proie, avant de la dépecer de tout amour propre. violence ordonnée, violence innée. Le monstre au pelage ivoire a les mains trempées dans les crimes carmin. Combats entre voyous, règlement de comptes, représailles, élimination. Du gamin aux désillusions qui cherche à survivre à l'homme aux rages contrôlés, utilisées. Pour le bien du clan, pour la gloire de son prince. morbide fascination Orso, il dépeçait des carcasses de chats écrasés, voulant mettre à nu leur crane pour effrayer les gamins du quartier. Orso, il a le sourire absent, quand ses doigts se serrent autour d'une gorge, jusqu'au dernier soupir, pour protéger les siens, pour faire taire définitivement les récalcitrants. visage à deux faces ses allégeances sont officiellement du côté des Verrochio, alors qu'il exécute les ordres et qu'il charme les proies, volailles qui se croient faucons, bernés par l'ours. Demi-mots entendus aux détours d'une incartade, renseignements confiés sous silence, plans élaborés dans le secret. Monnaie courante à vendre au clan Donatello. Affaiblir les Verrochio pour pousser son prince au sommet. les folles incartades Orso, faut pas se leurrer, seul son prince et leur étoile comptent à ses yeux. Les autres, ce sont des vauriens, des minables, des rebuts. Les passagers de ses draps se leurrent parfois à croire qu'il a plus à offrir que quelques moments d'extase. C'est facile de croire à ses beaux mots, à ses charmes tactiles, à sa gueule d'enfant dans un corps d'homme. Perceur d'espoirs, c'est ce qu'il est. famille de fortune choisi par son prince au détour d'un crime d'adolescent, il a vu l'appartenance dont il s'était toujours défendu de rêver. son frère, il peut lui gueuler des atrocités, lui murmurer des offenses, le faire saigner, mais il lui devra toujours son existence. C'est en silence qu'il a fait de lui son égérie, allant jusqu'à trahir son clan pour lui donner la place qu'il mérite, bravant les répercussions, trahissant sa confiance, pour lui offrir le trône qu'il mérite. Son prince, son roi. l'étoile du nord sa belle enfant, sa soeur. Interdite, inceste de coeur, propriété sentimentale de son frère, bordel interminable. Elle est là, au centre de leurs conneries, intégrée dans la famille qu'il n'a jamais eu. Faut pas se leurrer, l'attrait de l'étoile, c'est qu'elle revenait de droit à son prince. Il veut ce que son frère est incapable de toucher. Et quand il la fait crier, ils pensent tous deux à leurs prince, dans un dernier moment d’extase. humour noir Orso, c'est l'humour qui fait mal, l'humour vrai qui perce à nu, l'humour qui déterre les secrets, l'humour dérisoire. Orso, c'est la connerie au bout de la langue, les répliques toujours frappantes, les retours intouchables. Orso, il se mord un sourire entre les dents plutôt que d'avouer qu'il a mal sous sa peau encrée.  

ton pseudo : sheaskedwhy, entre autres.  ▲ ton âge  : vingt-six belles années et deux chats ▲ ton pays : québec, canada ▲ ta fréquence de connexion : cinq sur sept, habituellement. ▲ comment t'es arrivé ici ? par la fiche postée sur l'éternel bazzart ▲ ton avis sur le forum : j'ai craqué pour un scénario, alors me voilà. si j'aimais pas, j'y aurais pas mis les pieds. ▲ un commentaire ? pas nécessaire



Dernière édition par Orso Morello le Mer 6 Juil - 1:08, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: wasting light (orso)
Mar 5 Juil - 20:38


wasting light

Bless your heart for beating, me right out of you.

le prince des amours coupables Orso, il avait l'adolescence sur la peau. L'âge ingrat entre les deux yeux. Le coeur entre les poings. Il voulait lui en coller une, au gamin royal avec ses beaux mots qui créent des mirages. Les explosions des premières fois, la rage d'Orso jamais bien loin de la surface. Il en voulait pas de ce que vendais cet illusionniste. Il en voulait pas parce que ça lui déchirait les boyaux qu'il ait vu ce dont il avait tant besoin. C'était plus fort que la hargne, plus fort que les violences intérieures. C'était viscéral, ce besoin d'être avec lui, de faire partie de son entourage, d'être le quelqu'un d'un gars comme lui. Il avait bien deviné, le prince, parce que Orso, c'était l'indésirable, celui dont personne ne voulait. Romeo, il a changé tout ça. Il a mérité l'appellation de frère. Il a gagné sa loyauté. Il a adopté un ours pour la vie. Orso, faut pas croire ses airs de molosse, il serait pas le même sa son prince pour lui donner un but une raison. Tout ce qu'il fait, c'est pour lui. Parce qu'il y a des dettes qui ne pourrait jamais être remboursées. Son prince lui a offert une famille, ça n'a pas de prix. Il fera de lui un roi, parole d'ours carnassier.  

l'étoile des jours avides Elle existe entre eux. Fusionnée entre leurs disputes à la con, insérée dans leurs trahisons criminelles. L'étoile de son soleil, soeur d'aucune mère, au coeur pour son frère. À peine intégrée à leur éternité, que c'était comme si elle y avait toujours été. Elle crie des silences. Elle murmure des indécences. Apprentie menteuse, charmeuse pour la cause. La soeur désirée, l'inceste sentimental, le besoin de posséder ce qui revient à autrui. Belle de nuit à la langue souillée, au goût des dépecés. Étoile des éternités accordées. S'il grognait au début sur son passage, il laisse maintenant libre cours aux courses de ses prunelles, voulant déranger son prince, dans un ultime affront, pour le faire réagir. Sauf qu'elle est une merveille à part entière. Comme eux, eux trois. Cette étoile, Orso s'en veut d'y avoir posé les lèvres, mais ça ne l'empêchera pas de recommencer, incapable de raisonner avec ses limites, touchant l'interdit, maudissant les non-dits.

la violence des abandonnés Les doigts d'Orso, ils sont trempés carmins. Ses jointures contre les os des récalcitrants. Pour une insulte, pour un rien. Pour se prouver qu'il est le plus fort des voyous. La lèvre fendue jusqu'aux répliques saignantes. L'autre se tient le bras et déguerpis comme une mauviette. La violence dans laquelle il baigne, gorgée à même la rancoeur d'avoir été étiqueté d'indésirable par des inaptes parentaux. Son prince, il a vu ça. Il a vu, il a su, il a trouvé utilité à sa rage inépuisable, étant par moments le seul à pouvoir le désamorcer. Il comprends la noirceur. Son prince a lui-même des abîmes au fond de l'âme. Ça n'est pas le même genre de précipice. C'est une violence faible. C'est un châtiment aux paupières closes. Orso, il ne juge pas. Chacun sa méthode. Il admire les doigts de chirurgien-voleur de son frère. Il sait détruire pas découdre. Il fait des ravages, pas des découpures bien droites. Orso, c'est la tromperie. C'est le charme pour cacher ses habitudes de carnivore. Il a des fantômes sous les ongles, pas de quoi l'empêcher de dormir la nuit.

l'encre de la fraternité l'ours, il a jamais eu la peau vierge. Il avait des ecchymoses plein l'épiderme depuis un jeune âge. Parfois c'était mérité, parfois il l'avait cherché. Des grandes traces bleutés qui ne percent pas la peau, de cicatrices temporaires, les rayures d'un tigre qui changeront au printemps. Douze printemps qu'il laissait le grand frère d'un ami de rue lui marquer la peau a jamais. Le premier de nombreuses cicatrices éternelles. L'encre sous sa peau est un serpent qui empoisonne les emplacements encore dénués de sens. Il ajoute des morceaux à son oeuvre, un collectif d'artistes trouvés aux détours d'une misère. Il laisse son prince y ajouter sa marque, maintenant seul détenteur des droits sur sa peau. Les offrandes permanentes qu'il offre aux autres ne sont que de pâles copies des sentiments qui vivent sous sa peau, faute de trouver place en son coeur. Son prince et son étoile, il les a sous la peau.



Dernière édition par Orso Morello le Mer 6 Juil - 19:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: wasting light (orso)
Mar 5 Juil - 22:27

MON OURSON A MOI;
Pour commence, j'adore le début de ta fiche et j'en veux plus.
Puis, pour être quelqu'un de courtois, merci d'avoir pris ce scénario. Ca me fait trop plaisir.
J'ai juste extrêmement hâte d'en lire plus sur Orso
Bienvenue et bonne continuation dans la rédaction de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Odistole.
≈ AVATAR : Oscar Isaac.
≈ MESSAGES : 612
≈ DATE INSCRIPTION : 15/04/2016
Age : 39

Sujet: Re: wasting light (orso)
Mer 6 Juil - 1:55

Bienvenue parmi nous, ce personnage
En espérant que tu te plaises ici I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: wasting light (orso)
Mer 6 Juil - 16:43

Tu pues la classe avec une tronche pareille.
Excellent choix de gueule !

Bienvenue et courage pour ce qu'il te reste à rédiger !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: wasting light (orso)
Mer 6 Juil - 17:11

romeo, vivement qu'on écrive ensemble, ça avance, je devrais terminer bientôt

altair, merci de l'accueil

raul, tu peux bien parler avec ta tête merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: wasting light (orso)
Mer 6 Juil - 21:00

Cette fiche est parfaite.
J'adore la manière dont tu incarnes Orso et ce que tu as fait de cette étoile filante.
Puis ta plume est subtile et délicieuse à dévorer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: wasting light (orso)
Mer 6 Juil - 21:16

si tu savais à quel point ça fait plaisir à lire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: wasting light (orso)
Jeu 7 Juil - 10:37

Un peu trop de perfection dans cette fiche... L'avatar est divin, la plume d'une fluidité et d'une beauté extrême et le personnage construit et intéressant, j'adhère entièrement ! Bienvenue sur le forum I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: wasting light (orso)
Jeu 7 Juil - 15:43

merci beaucoup, ça fait plaisir à entendre

(et c'est cool de voir que certains prennent le temps de lire les fiches)
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : L'enfer même n'ose murmure son prénom, il se chuchote des atrocités dans les décombres, ruines meurtrières.
≈ AVATAR : Le tout, le néant, multiples visages enracinés dans les vices de la ville, les griffes sordides sur les peaux desséchées.
≈ MESSAGES : 158


≈ DATE INSCRIPTION : 02/12/2015

Sujet: Re: wasting light (orso)
Ven 8 Juil - 16:31


TU ES VALIDÉ(E) !

BIENVENUE CHEZ TOI



(désolé pour le retard  ) Il est beau ton personnage   Ce mec à l'allure bourru, d'ours qu'on ne voudrait pas approcher, alors qu'il cache quelques craquelures sous sa carapace   et toute l'histoire avec roméo, sa dévotion   j'ai hâte de vous lire tous les deux, ça promet de jolies étincelles   (ta plume ! ta plume, j'ai manqué de commenter ça. un délice     )

On va dire que le gif est totalement en relation hein Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes de Florence, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pense à faire un détour par la LISTE DES METIERS. Tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres florentins. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-gold.forumactif.org
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



Sujet: Re: wasting light (orso)

Revenir en haut Aller en bas
 
wasting light (orso)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» Lucky Light
» Moon Light [Pouffy]
» Feather Light

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
DIETRO LE QUINTE
 :: NARTECE :: FICHES ABANDONNEES
-
Sauter vers: