AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
ni fleurs, ni couronnes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: ni fleurs, ni couronnes.
Dim 17 Juil - 0:51


Fausta Cintra

MADE ME REALIZE MY DEEPEST FEAR.



nom : votre réponse ici  votre réponse ici ▲  prénom : votre réponse ici  votre réponse ici  ▲  âge et date de naissance : votre réponse ici  votre réponse ici ▲  ton clan : à qui appartiens-tu ? Donatello, Verrochio, Ucello, ou Caravaggio ?▲ Ton rang : Quelle est ta place dans la hiérarchie de ta famille ? ▲ statut civil : votre réponse ici  votre réponse ici ▲  orientation sexuelle : votre réponse ici  votre réponse ici ▲  metier : votre réponse ici  votre réponse ici ▲  situation familiale : votre réponse ici  votre réponse ici ▲  traits de caractère : votre réponse ici  votre réponse ici ▲  groupe : votre réponse ici  votre réponse ici ▲  crédits : votre réponse ici  votre réponse ici
Une partie pour faire vivre votre personnage, des tic et manies, ça peut-être n'importe quoi, tout ce que vous voulez. Nous en demandons cependant 10 pour développer un peu. Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

ton pseudo : votre réponse ici  votre réponse ici  ▲ ton âge  : votre réponse ici votre réponse ici ▲ ton pays : votre réponse ici votre réponse ici ▲ ta fréquence de connexion : votre réponse ici votre réponse ici ▲ comment t'es arrivé ici ? votre réponse ici votre réponse ici ▲ ton avis sur le forum : votre réponse ici votre réponse ici ▲ un commentaire ? votre réponse ici votre réponse ici

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Dim 17 Juil - 0:51


Un titre pour illustrer

citations pour faire classe, pour entrevoir.

(janvier)
Ses songes s’empêtrent dans une tempête de désenchantement. Un manège bien ficelée qui l’emporte dans des terres inconnues, sols imaginaires et destructeurs, elle sent la chaleur de la lave s’écouler autour d’elle, pour seule défense le réveil, brutal, retour à une réalité moins funeste, mais son cauchemar l’enrôle, prison brûlante, à la hauteur de son impertinence. La vérité serait-elle toute différente, finalement ? N’était-ce pas une recherche, un désir profondément enfoui, lorsqu’il la toise de haut et qu’il lève sa main sur son visage de poupée, avant d’attraper ses cheveux sans douceur. « Tu n’as que ce que tu mérites. » Un rictus s’ancre sur son visage, seul réaction à l’attaque fourbe du mécréant. De tout son être, il devient rose poison, dont les épines s’enfoncent chaque fois plus loin dans sa chair, pour ne plus jamais la quitter. Et c’est sa fragrance, si particulière, musqué, qui l’empêche d’être terrifiée de la douleur, elle sait à quoi s’attendre. Elle sait ce qu’il désire, ce qui l’anime, et elle ne peut s’empêcher d’accéder à ses attentes. Plus fort qu’elle. Son sale caractère, gamine dévergondée qui regarde par-dessus ses cils, les prunelles en l’air, le sourire prétentieux, enfant unique. Elle mord sa lèvre, réclame plus, toujours. « C’est tout ce que tu peux faire, connard ? » Et voilà la tornade, une pluie de jointures blanchâtres, chair contre chair, il s’insinue tout autour d’elle pour faire rosir sa peau. Que le vermeil, cette couleur qui lui sied à ravir, soit la sienne. Elle déglutie douloureusement face à l’attente, impassible, l’impact arrive, toujours plus perturbant pour son âme. Elle caresse le parquet de sa pommette, s’effondre de fatigue lorsqu’il relâche le rythme. Son souffle devient erratique, elle s’étouffe presque à cause du liquide carmin qui s’accumule dans sa gueule d’ange. De ses ongles, il chatouille sa gorge avant de l’enserrer entre ses griffes pour la ramener vers lui, précipitant leurs corps contre le mur. Le crâne de la brune valdingue sur la bibliothèque en hêtre à sa droite, et la passion qui anime le sang pur l’entraîne à pousser son genou sur le buste de sa putain. Repu, il s’installe sur un fauteuil de velours pour contempler son œuvre : La voilà accroupie, soumise, face à lui. A son tour, il redresse la tête et laisse un léger sourire s’imprimer sur son visage émacié. « Il faut vraiment que tu apprennes à la fermer. Dégage, maintenant. » Ils avaient assez dansé pour aujourd’hui. Rampante, telle la vermine qu’elle est, elle s’échappe la machoire serré. Sourde, elle balance sa souillure au sol, empreinte carmin de son passage dans la salle de jeu, cadeau laissé au maître comme l’animal de compagnie qu’elle est devenue. Les hanches se balancent de droite à gauche, spectacle coupé par un claquement de porte un peu trop marqué pour une esclave.

(décembre)
Impatiente. Une condition particulière pour la jeune femme. Elle joue de ses ongles vernis pour l’occasion, craque ses os usés, tente de détendre des muscles bandés… La voilà concentrée, à la recherche d’une syllabe criarde dénonçant son bobard. « Je ne la crois pas… » Fausta le sait, elle est loin du port altier de la famille dénommée, de leurs traits bien dessinés, nature tendre contrairement à son visage abîmé, teint terne et sourire mauvais, cachant ses entourloupes. Ses pommettes ne sont pas aussi saillantes de ses comparses au sang purifié,  et sa taille menue est loin de la grandeur qu’elle tente d’habiller. Non, elle n’a rien de cette famille. « Peut être une bâtarde… Emmerde pas les mafieux. » La brune clôt les paupières, sentant sa condamnation proche, son entreprise vite détruite. Sans parvenir à tout décrypter, la bouche de l’enfer se referme sur elle quand une femme à perles argentées s’avance tout en frappe au sol de talons trop hauts pour elle. A son bras, comme ornement, un homme désintéressé, les pupilles alertes lorsqu’il croise le regard de l’imposteur, yeux sondeurs d’esprit alors qu’une foule d’information avale la poupée sans qu’elle puisse bouger. Pour la première fois depuis son arrivée dans la demeure des géôliers, elle panique : celle qui traverse le couloir de sa démarche princière, c’est une femme de la famille, une vraie, et s’en est fini de son masque. Le regard sombre la transperce, elle se sait condamnée. Et la femme devient harpie lorsqu’elle entre dans le bureau, sa voix touche des aigus inconnus, perce les tympans de la traîtresse, elle avance à son tour dans le couloir de la mort, son âme l’emmène vers l'enfer lorsqu’elle comprend qu’il n’y a pas d’issues. Elle brave les dangers, et quand on soulève la capuche pour la confronter, elle panique, et voilà où elle en est. On la transporte comme une bête féroce, et enfin, le murmure attendu, la vérité craché au visage de la parfaite pendant la confrontation. « Je ne suis rien. Fausta Cintra » Son italien vacille au rythme de ses cordes vocales, sa pompe à sang s’emballe, la pression s’entasse dans ses tempes, et son cerveau menace d’imploser. La femelle s’éteint, les perles salées s’effondrent sur ses joues, autour d’elle, aucune compassion, et la sentence frappe sans tribunal, c’est l’embrassade mortelle pour son cerveau qui l’emportera dans ses bras. Elle se berce de souvenirs lorsqu’un gaillard l’attrape sans ménagement avant un éclat de voix sauve sa peau. L’ornement parle, il la veut, esclave qu’elle deviendra. Son sourire carnassier glace ses veines, et se liquéfie lorsqu’il prend son poignée pour l’amener vers lui sous les hurlements de l’épousée, jalouse haineuse d’une vengeance bien placée. Ballottée de part en part, Fausta ne comprend pas de suite que sa vie est sauvée par un monstre pire que la mort. L’entretien se termine sur ces quelques mots, les premiers que la brune comprend distinctement « Chère épouse, il suffit maintenant. »



Dernière édition par Fausta Cintra le Dim 17 Juil - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : GALLINEA.
≈ AVATAR : CILLIAN FUCKING MURPHY.
≈ MESSAGES : 1016


≈ DATE INSCRIPTION : 23/04/2016
Age : 16

Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Dim 17 Juil - 0:53

Mais oui c'est trop vide ici. Elle va aller où la poupée ?
Bienvenue et bon courage pour la rédaction de ta fiche ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Dim 17 Juil - 1:15

Merci à toi C'est bien là toute ma demande, voilà le personnage que j'ai dessiné, une emprisonnée, esclave qui avait pris la place royale d'une famille mafieuse. Le mensonge révélé, la voilà naufragée de ses propres paroles, mais je ne sais pas vers quel clan de mafieux me tourner, des envies, des idées, des conseils ?
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : BLUE RUIN
≈ AVATAR : MIKKELSEN
≈ MESSAGES : 1093


≈ DATE INSCRIPTION : 16/04/2016

Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Dim 17 Juil - 11:28

bienvenue de ce que je comprends, ta demoiselle aurait usurpé l'identité d'un membre d'une famille mafieuse ? mais le mensonge vient de s'écrouler tout dépend de ce que tu veux comme avenir pour ton personnage. si elle est achetée par Donatello, elle termine sur le trottoir / Ucello, elle pourrait devenir un gibier sur lequel ils s'amusent / Caravaggio, un petit cobaye pour la poudre / Verrochio, une petite poche à organes. du fait qu'elle a trahi une famille, elle va devenir une poupée à martyriser ce sont mes idées en vrac



your crown is a terrifying one,
made of bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Dim 17 Juil - 12:06

bienvenue à florence, belle demoiselle ! I love you
et moi je te dirais de rejoindre les Ucello (le meilleur des clans) mais je ne suis pas sur d'être objectif
bon courage pour la fin de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Nateba
≈ AVATAR : DT
≈ MESSAGES : 169


≈ DATE INSCRIPTION : 14/07/2016

Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Dim 17 Juil - 13:11

Bienvenue avec cette belle, tu me donnes envie de changer de bord tu sais...
Choisis les Ucello comme l'a dit MVDD, mais en effet, on manque un peu d'objectivité ahah ! En tout cas, bonne chance pour le reste de ta fiche, quelque chose me dit que ça va être intéressant. Je vais guetter tout ça.
Amuse-toi bien ici !
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Odistole.
≈ AVATAR : Oscar Isaac.
≈ MESSAGES : 612
≈ DATE INSCRIPTION : 15/04/2016
Age : 39

Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Dim 17 Juil - 13:56

Bienvenue parmi nous
Altair est un dénicheur de catins, si tu cherches des liens d'avance, on peut partir sur le fait qu'il aurait pu proposer à ta petite Fausta de tapiner pour lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Dim 17 Juil - 21:47

Oh comme elle est belle la martyr
Je ne saurais pas vraiment quoi te suggérer pour le clan, les Caravaggio puisque j'en fais partie, mais c'est vrai que j'ai un faible pour le trafic d'organes, je l'aurais sûrement rejoint si je n'étais pas tombée sur le scénario de Cissa
Bienvenue à Florence I love you
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Celestial
≈ AVATAR : Rosie la magnifique
≈ MESSAGES : 1136


≈ DATE INSCRIPTION : 04/04/2016

Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Lun 18 Juil - 13:40

Elle a révélé son secret d'adoption ? J'adore cette idée, J'ai trop hâte de découvrir ce qui c'est passé pour elle du coup, pauvre chou, surtout que Mariléa est juste bnhurfni j'adore cette mannequin !
Je la vois bien chez les Donatello du coup, ça me semble le plus logique, vu comment elle est jolie, elle aurait pu être achetée par ce clan après la vérité qui a éclaté les murs de sa demeure.
Bienvenue chez toi en tout cas, j'ai hâte de voir cette fiche finie


Aller sur la Lune, ce n'est pas si loin. Le voyage le plus lointain, c'est à l'intérieur de soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Mar 19 Juil - 10:57

bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Mar 19 Juil - 18:56

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : BLUE RUIN
≈ AVATAR : MIKKELSEN
≈ MESSAGES : 1093


≈ DATE INSCRIPTION : 16/04/2016

Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.
Dim 24 Juil - 9:02

Coucou  

Le délai de ta fiche est maintenant dépassé    nous aimerions bien avoir de tes nouvelles car sans cela nous serons obligés d'archiver ta fiche et de supprimer ton compte  

Il te reste trois jours de sursis néanmoins



your crown is a terrifying one,
made of bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



Sujet: Re: ni fleurs, ni couronnes.

Revenir en haut Aller en bas
 
ni fleurs, ni couronnes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Vin de fleurs de sureau
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Lui dire avec des fleurs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
DIETRO LE QUINTE
 :: NARTECE :: FICHES ABANDONNEES
-
Sauter vers: