AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
summertime sadness (lupo - caldo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: summertime sadness (lupo - caldo)
Lun 25 Juil - 14:22


summertime sadness

Ton esprit s'éloigne de plus en plus de ton téléphone et de ton boss.  Amaury t'offres une distraction des plus intéressante. Tes lèvres parcourent sa peau, avec attention.Tu peux faire preuve de douceur quand tu  le souhaite. T'es loin d'être une grosse brute. Le Montrose acquiesce, lui aussi se résigne à passer par l'étape cruciale avant de mourir. Tu sais très bien que son ton n'est que cinéma. Lui non plus n'est pas vraiment du genre à dire non à une partie de jambes en l'air. C'est certainement l'une des facettes de sa personnalité qui t'as séduite quand tu l'as rencontré. Tu n'aimes pas les saintes nitouche, qui font mine de ne pas aimer ça, mais qui sont les premiers à se jeter sur une braguette. Au moins, avec Amaury tu sais à quoi t'attendre. Et ça te plaît.

Tes lèvres continue de remonter le long de sa cuisse, avec attention. Sa peau est douce. Tu relèves les yeux vers lui quand il dit aimer tes baisers. Tant mieux. Ça serait quand même dommage qu'il prenne ça pour de la torture. Ce n'est pas vraiment le but escompté.  « je vois ça » qu'tu lâches taquin en remarquant son érection naissante. C'est qu'il ne peut pas vraiment la cacher vu la tenue dans laquelle il se trouve. Ce n'est pas vraiment un problème pour toi. Au contraire. La vue qu'il t'offres te plaît plutôt. Il vient t'embrasser et tu ne te fais pas prier pour y répondre. Tes lèvres se pressent contre les siennes. Vous échangez un baiser qui devient vite beaucoup plus fougueux après quelques secondes. Vous êtes deux adultes consentants et vous n'avez clairement pas envie de passer la soirée à vous regarder dans le blanc des yeux. De toute façon, vous n'avez jamais su rester bien longtemps seuls dans la même pièce sans que vos vêtements se mettent rapidement à voler aux quatre coins de la pièce. Tes doigts viennent prendre la place que tes lèvres ont quitté juste un peu plus tôt. Caressant tranquillement l'intérieur de ses cuisses, remontant toujours un peu plus. Tu finis par remonter jusque sa taille et tu l'attire à toi. Tu te retrouves assis, avec lui au-dessus de toi. La situation te plaît bien et tu en oublierais presque Saul. Tes mains parcourent sa peau nue alors que tu reviens l'embrasser. « c'est moi ou t'as chaud ? » tu lui souris, amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : spf.
≈ AVATAR : nicholas h.
≈ MESSAGES : 359


≈ DATE INSCRIPTION : 12/06/2016

Sujet: Re: summertime sadness (lupo - caldo)
Lun 25 Juil - 17:53

L'espace de quelques secondes, je continue encore de penser que je suis un simple objet sexuel, que mes amants m'utilisent sans m'apprécier et que j'ai tout de " la pute ". Je me dis aussi que Lupo m'utilise alors qu'en réalité, il en a sûrement rien à faire de moi. Mais ces pensées négatives quittent aussitôt mon esprit, aussi vite qu'elles sont apparues. Peut-être par déni ou bien l'autre voix me disant que c'est faux et que je l'emmerde est plus forte.

Cavalieri et moi-même, nous nous embrassons pendant plusieurs secondes. Je caresse son menton, descend le long de son cou doucement. Je ferme les yeux, savoure tandis que nos langues et nos salives viennent se mélanger et se retrouver. Je sens ses doigts à l'intérieur de mes cuisses. Mon érection ne se calme pas : mon membre devient rouge, et prend de plus en plus ses dimensions maximum.

Au bout de quelques secondes, je finis sur les genoux de mon invité. Je sens ses mains sur mes hanches à présent. Je caresse ses cheveux, le regarde avec un petit sourire satisfait au visage. Mon bassin ondule légèrement, voulant provoquer envie et excitation. - Tu me donnes chaud, murmurais-je avant un autre baiser. Mon ex m'a toujours donné chaud et je pense que ce n'est pas prêt de s'arrêter. Ni lui, ni moi nous le voulons de toutes façons.

Mes doigts se perdent sur sa chemise. Je flatte son torse par dessus le tissu. Tissu qu'il ne garde pas bien longtemps. Je déboutonne progressivement le vêtement. Plus son torse apparait, et plus mes mains et mes lèvres viennent à sa rencontre. J'embrasse ses lèvres, puis descend sur son torse. Je ne sais pas quoi choisir. Je finis par faire un choix. Je viens lui mordiller l'oreille et me frotte quelques secondes contre son visage. - Serre-moi contre toi. demandais-je dans un murmure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: summertime sadness (lupo - caldo)
Lun 25 Juil - 19:19


summertime sadness

L'esprit est faible face à la chair. Surtout le tien. Tu sais très bien que tu ne résistes jamais bien longtemps. Puis il faut dire que Amaury n'est pas des plus moches de Florence. Bien au contraire. Alors pourquoi résister bien longtemps ? Se serait ridicule. Tu voulais te changer les idées et voilà qu'il t'offre une distraction des plus intéressante. Il commence à bien te connaitre le Montrose. C'est que ça commence à faire un moment que vous vous côtoyez. Tu as partagé ses draps plus d'une fois. Et pas que ses draps en réalité. T'aimes bien sa présence, t'as appris à la tolérer au fil du temps. Ce n'est pas donné à tous le monde. En général, tu n'aimes pas t'attarder avec les gens. Tu les utilises et une fois que tu n'en as plus besoin il disparaisse de ton esprit. Laissant une simple trace dans ta mémoire, juste au cas où ça pourrait t'être utile plus tard. Au fond, tu n'es pas  si différent que ça de ton patron. T'as beau affirmer le contraire, vous êtes semblables sur bien des points. Toutefois, avec Amaury c'est différent. Tu ne l'as pas effacé de ton esprit quand  tu n'as plus eu besoin de lui. Tu l'as gardé sous le coude et tu ne le regrette pas, parce que plus qu'un plan cul, t'as trouvé une sorte d'ami chez lui et c'est assez précieux pour que tu y fasses attention. Bon, après c'est une amitié avec certains avantages, ce qui ne gâche rien à la chose. Bien au contraire.

Un sourire prend place sur tes lèvres quand il te dit que tu lui files chaud. T'aimes bien ce genre d'aveux. Tes mains restent contre ses hanches, caressant sa peau, tes sens s'éveillant doucement.  Amaury lui, à l'air déjà bien éveillé. « et c'est mal ? » que tu demandes en plongeant ton regard sombre dans le sien. Comme si ça t'intéressais vraiment. Ça fait des années que t'as tiré une croix sur la différence entre le bien et le mal. Quand on travaille pour les Ucello on n'a plus vraiment le droit de se poser la question. C'est le genre de trucs qui rendrait vite taré le plus sains des hommes. Tu peux rapidement sentir ses doigts défaire les boutons de ta chemise. Ta peau se mettant peu à peu à nue. Tu le regardes faire, amusé. Ses lèvres reviennent régulièrement au contact des tiennes, alors que tes mains continuent à se balader sur son épiderme. Il vient te murmurer quelque chose. Il veut que tu le sers contre toi. Pourquoi pas. Venant d'un autre, tu aurais certainement ris, mais avec Amaury, ce n'est pas la même chose. Tes mains glissent dans son dos pour que tes bras l'entourent. Tu le sers doucement contre toi. Tu pourrais même passer pour quelqu'un de tendre. Ton visage vient se nicher dans sa nuque, contre laquelle tu déposes quelques baisers. Tu va même jusqu'à mordiller légèrement sa peau taquin. Vos peaux nues sont en contact, ce qui a le don de te donner chaud, à toi aussi. Tu n'iras pas t'en plaindre. T'aimes faire grimper  ta température.
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : spf.
≈ AVATAR : nicholas h.
≈ MESSAGES : 359


≈ DATE INSCRIPTION : 12/06/2016

Sujet: Re: summertime sadness (lupo - caldo)
Dim 31 Juil - 15:31

J'ai chaud. Lupo me donne chaud. Mes sens s'éveillent, mon excitation grandit en même temps que mon érection. Mon amant oubliera ses problèmes entre mes bras et mes cuisses. Quand à moi, j'aurais l'impression que j'intéresse quelqu'un de façon temporaire. C'est toujours mieux que rien, comme on dit. Je sens les mains de Cavalieri sur ma peau. Je me retiens avec difficultés de frissonner. Mais je finis très rapidement par me laisser aller. Il faut savoir que, quand il est question de sexe, je me montre plus expressif sur ce que je veux et ce que je ressens.

- Absolument pas, répondis-je, dans un murmure taquin. - J'espère juste te donner chaud aussi. La chemise de l'assistant finit par être totalement ouverte. Je la lui retire avec son aide. Voilà mon bel amant torse nu. Je passe mes mains sur sa peau, m'attardant sur certaines zones, comme ses abdominaux ou bien encore ses pectoraux. J'ondule doucement mon corps contre le sien, le stimulant et voulant lui donner, justement, chaud. Dans ma tête, des demandes du genre " désire-moi " ou bien encore " gémis, montre-moi que tu aimes " font irruption dans ma tête.

Lupo ne sourcille pas à ma demande d'étreinte. Il ne tait et se contente de me serrer contre lui. Je viens poser ma tête sur son épaule et je ferme les yeux. J'ai juste besoin de ce moment " tendre ". À défaut que ça soit avec l'homme que je veux, autant " compenser " avec un ami/amant que j'apprécie beaucoup. Je relève la tête et regarde Cavalieri dans les yeux quelques secondes. Je le remercie avec un sourire puis un baiser. Je passe mes mains dans ses cheveux ensuite. Je viens ensuite m'allonger sur le sofa, sur le dos. Je regarde ensuite mon amant. - Fais ce que tu veux de moi, lui dis-je dans un murmure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: summertime sadness (lupo - caldo)
Sam 6 Aoû - 0:32


summertime sadness

Les corps se rapprochent, s'échauffent. Ça te fais sourire. C'est le genre de situation que tu connais, tu maîtrises. Tes mains caressent la peau nue d'Amaury. Tu le connais bien lui aussi. Ce n'est pas la première fois que tu le vois nu devant toi, ni la première fois que tes mains parcourent son corps. La plupart de vos entrevues finissent comme ça. Les vêtements volent et vos corps s'étreignent. A croire que c'est plus fort que vous. Ça l'est peut-être. Ce n'est pas le plus important. Ce n'est pas comme si ça changerait grand chose de toute façon. Tu l'aide à te déshabiller. Tes vêtements découvrant peu à peu ton corps. Tu n'es pas mal à l'aise avec la nudité, avec la tienne non plus. Puis c'est toujours plus agréable le contact peau contre peau. T'adores ça et tu n'as pas l'intention de t'en priver. Son corps bouge contre le tien et tu commences à avoir du mal à garder la tête froide. D'ailleurs, le sang qui sert à irriguer ton cerveau en temps normal commence doucement  à migrer vers le sud.

Il te demande de le prendre dans tes bras et tu ne refuses pas. Tu peux bien faire ça pour lui. Il a accepté de t'accueillir ici, alors qu'il n'y était pas obligé. Tu peux bien le remercier en le serrant contre toi. Son corps est chaud contre le tien. Tu apprécies le contact. Un léger sourire se dessine sur tes lèvres. Saul semble être un lointain souvenir maintenant.

Vos deux corps finissent par se séparer. Ses doigts passent dans tes cheveux et ça te fais sourire. Tu trouves ça amusant. Il s'allonge sur le sofa et tes yeux parcourent son corps ainsi offert. C'est plutôt tentant. Tes lèvres reviennent contre l'intérieure de sa cuisse, puis remontent tranquillement jusqu'à son entre-jambe que tu effleures. Tu continues ton ascension contre son ventre, puis son torse. Tu déposes d'autres baisers contre la peau de sa nuque. Tu mordilles doucement son lobe d'oreille, avant de lui susurrer « je n'aime pas les étoiles de mer, j'espère que tu comptes participer  »
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : spf.
≈ AVATAR : nicholas h.
≈ MESSAGES : 359


≈ DATE INSCRIPTION : 12/06/2016

Sujet: Re: summertime sadness (lupo - caldo)
Dim 7 Aoû - 13:08

Je quitte le corps et l'étreinte de Lupo, pour venir m'allonger sur le sofa, sur le dos. Ainsi, je m'offre entièrement à mon amant. Ce dernier peut faire ce qu'il veut de moi, ou presque. Bien évidemment, Cavalieri répond favorablement à cette invitation. Il me regarde avec son éternel sourire lubrique, qui lui va si bien. Je me demande s'il est capable d'en avoir d'autres d'ailleurs. Puis, il vient se perdre directement entre mes cuisses et remonte progressivement.

Au passage, il dépose baisers et caresses, me donnant des frissons et me faisant respirer plus fort à chaque fois. En particulier sur certaines zones dites " sensibles ". Comme par exemple lorsqu'il approche de mon intimité (avec sa barbe en outre) ou bien de mes mamelons, sur lesquels il s'attarde plus longuement que d'autre. Je ne le vis pas remonter ou presque, que je le sens déjà dans ma nuque. J'ai déjà un peu de mal à me retenir et laisse échapper un gémissement de plaisir.

Je souris en coin quand il me parle et lève ensuite les yeux au ciel. - Si tu arrives à me convaincre, de me faire participer. Je viens alors l'embrasser sur la bouche pendant quelques secondes. En même temps, mes mains glissent sur son pantalon. Je viens lui défaire les pressions du vêtement et l'ouvre. Puis, je fais descendre le vêtement et le sous-vêtement qu'il porte jusqu'à ses cuisses, ne pouvant pas aller plus bas.

Continuant mon opération " allumeur ", je viens mettre mes deux jambes autour des hanches de Lupo et m'offre encore plus à lui. Mon corps nu se colle un peu plus contre le sien également. Je viens lui murmurer à l'oreille que j'ai envie de lui, ou bien encore de le sentir en moi, avant de venir lui mordiller son lobe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



Sujet: Re: summertime sadness (lupo - caldo)

Revenir en haut Aller en bas
 
summertime sadness (lupo - caldo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» summertime sadness, le 01/JUILLET à 05h20
» lydia w. stark + summertime sadness.
» Oliver - Summertime Sadness
» I got that summertime sadness ☼ TERMINEE
» you can get addicted to a certain kind of sadness, like resignation to the end, 07.04 - 02:30.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
FIRENZE
 :: EL DUOMO
-
Sauter vers: