AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
for what it's worth  dulce a.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : ohmyfiona
≈ AVATAR : taylor hill
≈ MESSAGES : 51
≈ DATE INSCRIPTION : 31/08/2016

Sujet: for what it's worth  dulce a.
Mar 6 Sep - 11:24


Dulce Inmaculada Aguilar

and all of the mothers raise their babies to stay away from me and pray they don't grow up to be...



nom : Aguilar. Son héritage. Sa hantise. Un vague souvenir de sa vie passée. Elle sait, elle sent que ce nom lui appartient mais c'est comme de la fumée. Il est là, il embrume son esprit mais demeure insaisissable. ▲  prénom : Dulce. Elle se souvient, difficilement, d'avoir un jour demandé à sa mère pourquoi ce prénom tant porteur de sens? Sa génitrice lui conta le récit d'une enfant qui n'avait jamais versé une seule larme, toujours souriante, toujours délicate. La douceur et le raffinement. Cette enfant, c'est elle bien que dans son esprit il s'agisse d'une autre. Une usurpatrice. Inmaculada en hommage à sa grand-mère, pure jusqu'au mariage et exemple de femme opulente mexicaine par excellence. Immaculée, elle l'était, il y a bien longtemps.  ▲  âge et date de naissance : Dulce est née, ça elle le sait. Elle se remémore ses fêtes d'anniversaire et le ciel bleu qui les surplombait. Le soleil chaud et bienveillant, les abeilles qui tourbillonnaient autour des boissons débordantes de sucre. Le beau mois d'août, le milieu de l'été. Une Lionne radiante qui réchauffait les coeurs par son sourire brillant. Le 7, d'une année impaire, commencement d'une décennie prometteuse: 1991. Alors aujourd'hui, sa vingt-cinquième année à fouler le sol. ▲  ton clan : Le señor Donatello a été le plus offrant à ce jour, lui épargnant les perversités de son antre mais l'éloignant des horreurs de la rue le temps d'une nuit de temps en temps. ▲ Ton rang : Raclure des trottoirs, jeune folle à qui a sourit la malchance, elle n'a pas de nom pour la majorité des passants. On détourne le regard de son visage brunit par le soleil. On lui jette une pièce pour se donner bonne conscience mais on se réjouit de ne pas être à sa place. Elle n'est rien pour personne. Il outsider. ▲ statut civil : Mariée à la rue. ▲  orientation sexuelle : Les besoins charnels n'ont de limite qu'une personne consentante. Rose ou Chou, Dulce ne fait guère la fine bouche lorsque son bas-ventre crie famine. ▲  metier : Elle laisse ses oreilles traîner, elle note avec ce qu'elle peut dans ses carnets et rapporte ses découvertes au plus offrant. Sa loyauté va à señor Melchiorre, bien qu'elle tendent parfois à laisser sa langue se délier face à un bon repas. ▲  situation familiale : Dulce a une famille nombreuse. Ses parents, la nourrice dont son père s'occupait beaucoup, trois frères et deux soeurs. Tous impliqués dans l'empire hôtelier familial. Seule la douce souhaitait s'émanciper depuis son plus jeune âge et partie sac sur le dos à la découverte du monde. Crise économique, investissement dans une ville renversée par un cartel. Compte bancaire dans le rouge, carte de crédit bloquée, mandat d'arrêt contre ses géniteurs. Depuis, silence radio. ▲  traits de caractère : Dulce est une femme aventurière, curieuse et érudit. Elle a toujours excellé à l'école et aurait certainement continué à briller à l'université. Elle a été élevée dans une richesse incroyable, telle une princesse, mais n'en a pour autant pas adopté les séquelles. Toujours polie, respectueuse et réservée, elle n'a jamais tenter de soudoyer quiconque ou d'asseoir son autorité en fonction des chiffres affichés sur son compte en banque. Humble, elle a voyagé pendant un moment en tant que bénévole afin d'aider les plus démunis. Seulement, la déchéance a eu raison de son tempérament conciliant pour révéler en elle la Lionne qu'elle est au fond. Vivre dans la rue l'a détruite à petit feu avant de la rebâtir plus forte que jamais. Cette femme n'est qu'une carapace pour ceux qui ne daignent gratter la surface. Elle ne gémit pas auprès des passants et ne supplie pas les refuges pour y passer la nuit. Dulce s'est endurcie et parvient à tenir tête à ceux qui pensent régir la rue et qui a le droit d'y élire domicile. Têtue, fière et bornée, elle n'accepte pas l'aide de n'importe qui. Dans un premier temps pour ne pas paraître faible et tenter, peu importe la situation, de garder la face. Dans un second temps, parce qu'elle a appris à ses dépends que toute personne paraissant honnête n'est pas toujours bienveillante. Bien au contraire. Pour les rares qui prennent le temps de dompter le félin, elle réserve une générosité sans pareil et un altruisme à faire pâlir les religieux. Son sourire réchaufferait n'importe quel coeur meurtrie et ses mots apaisants laveraient de tous les pêchés. Elle n'a pas de doux que le prénom, ses amants vous le confirmeront. Car il s'agit là des seuls moments où elle s'autorise un instant de vulnérabilité. Juste avant d'enfiler son sweat à capuche et de retourner hanter les ruelles. ▲  groupe : skin of the night ▲  crédits : @.Cranberry & Tumblr
I. Dulce confond l'italien et son espagnol natal ce qui lui donne un accent et un vocabulaire un peu bancal. Elle essaie d'apprendre en écoutant les gens discuter dans la rue mais elle a du mal à se concentrer assez longtemps pour que cela soit véritablement efficace.
II. Elle est toujours vêtue de la même manière. Un jean étroit déchiré aux genoux qui accentue son allure décharnée, un t-shirt blanc beaucoup trop grand pour elle qui pourrait tenir lieu de robe et un sweatshirt plus ou moins à sa taille pour lorsque le temps se rafraichit. En plus, elle a toujours avec elle un sac à dos, son sac à dos de quand elle parcourait la terre.
III. Dans ce même sac à dos, elle cache des dizaines de petits carnets verts, griffonnés de bribes de conversations, de mots retranscrits en phonétique, d'adresses... Elle le considère comme son kit de survie, plus important même que de la nourriture, c'est ce qui lui achète sa liberté du bordel de señor Melchiorre.
IV. Elle se fait appeler D par tout ceux qui ont besoin de faire référence à sa petite personne. Elle a rapidement réussit à dissocier la jeune femme mexicaine, cultivée et distinguée de la sans-abris infâme qu'elle est devenue. Dans sa tête, c'est comme si tout ce qu'elle était avant était soigneusement archivé dans un endroit reclus de son esprit. Personne n'a le moindre soupçon sur son identité réelle et c'est beaucoup mieux comme ça.
V. Elle aime particulièrement s'installer aux abords dans lieux les plus touristiques de la ville. Elle a alors une vue dégagée sur les vendeurs à la sauvette qui arnaquent les crédules. Elle se demande comment ils peuvent sainement payer une dizaine d'euros pour un prénom peint à la va-vite ou un bracelet vulgairement tissé autour du doigt. Mais ce qui la régale par-dessus tout, c'est quand la police débarque. La débâcle des hors-la-loi lui rappelle le safari en Afrique. Ils partent dans tous les sens, rabattant leurs étals en laissant tomber la moitié de leur attirail. Et puis le visage blême du touriste privé de son souvenir, si représentatif de la ville, n'a pas de prix.
VI. Dulce n'a pas coutume de quémander de l'argent. Elle préfère de loin recevoir un reste de déjeuner ou, mieux encore, des échantillons. Quand ses collègues de la rue fouillent les poubelles à la recherche des moindres fonds de canettes de bière ou des mégots de cigarette, elle préfère se concentrer sur les sacs des magasins de beauté. Petite dose de shampooing ou de gel douche, elle s'en sert dès qu'elle retrouve accès à un point d'eau. Elle arrive, tant bien que mal, à conserver une apparence un peu plus décente que la majorité, mais la saleté a souvent raison de ses vêtements qu'elle ne peut pas laver aussi bien qu'elle le souhaiterait.
VII. La belle brune ne sait plus trop quoi faire de ses cheveux. Courts alors qu'elle arrivait en Italie, elle n'a depuis pas eu à coeur de les couper de nouveau. La longueur ondulante lui rappelle qu'elle est une femme et non pas un être dénué de sexe. Plusieurs personnes de la ville lui ont déjà fait des propositions, qu'il s'agissent d'aider les femmes cancéreuse ou les jeunes enfants malades. Mais  rien n'y fait. Elle ne veut pas s'y résoudre. Alors elle déniche des élastiques ou en demande aux jeunes filles quand leur mère n'est plus attentive. Elle les rassemble alors en un chignon approximatif sur le sommet de son crâne et patiente jusqu'à ce qu'elle mette la main sur une brosse ou un peigne.
VIII. Dulce était douée en photographie, avant qu'elle ne se résigne à mettre son appareil photo en gage. De vagues souvenirs de prise de vue lui embrume l'esprit et, parfois, elle va sortir de l'ombre. Elle réajustera son sac à dos sur ses épaules, rentrera son t-shirt dans se jean et nouera son sweat autour de sa taille si fine. Elle s'avancera au milieu de tous, toujours aussi invisible, parfois une légère odeur d'humidité incommodera les plus sensibles. Elle se plantera là où ça lui chante et observera, tout autour d'elle. Puis, quand elle sera sûre d'elle, elle lèvera les  mains, formant un carré approximatif de ses doigts, imaginant un cliché qu'elle aurait pu prendre, comme tant d'autres auparavant. Elle s'imaginera régler l'exposition, la netteté... Parfois une larme lui échappera, lui rappelant durement sa situation.
IX. Contrairement à beaucoup de ses compagnons d'infortune, Dulce n'a pas élu de domicile temporaire. Elle préfère ne pas s'habituer à sa condition, bien que cela fasse déjà presque sept années. Elle tente de se convaincre que si elle s'aménage un abri de fortune quelconque, cela reviendra à accepter son sort et il en est hors de question. Alors elle marche, à longueur de journée jusque tard dans la nuit. Elle a certain rituel dont elle ne peut se défaire. Un lieu de rendez-vous avec señor Melchiorre, un point haut perché pour le couché de soleil puis les berges pour renouer avec la fraîcheur. Elle choisit souvent un banc ou un jardin public pour y passer la courte nuit qu'elle s'autorise. Elle se dissimule tantôt dans les magasins, tantôt dans les parcs pour y retrouver un semblant de tranquillité et de sérénité.
X. Chaque mois, elle essaie d'épargner de quoi se fournir en papier à lettre, en timbre et en enveloppe. Parce que chaque mois, elle envoie une lettre à ses parents, les suppliant de venir la récupérer. Du moins, c'était le contenu des vingt premières. Passé cette période, le contenu est plus aléatoire, pas toujours logique et souvent dénué de sens commun. Elle les a pardonné puis s'est énervée contre leur absence de considération. Elle leur a écrit un éloge funèbre puis à hypothétiquement féliciter un de ses frères sur la naissance d'un enfant qu'elle ne connaît pas mais qu'elle imagine grassouillet.
XI. Dulce a l'alcool chantant et lancinant. Il lui arrive de boire, lorsqu'elle est d'humeur à fricoter avec un autre corps que le sien. Jamais n'aura-t-elle se genre de relation en étant sobre. Beaucoup trop de questions se bousculent dans sa tête, rendant l'air trop épais et chargé d'une chaleur inconvenante. Elle suffoque et tourne de l'oeil sous la pression inutile qu'elle ressent au plus profond de son ventre. Alors elle boit, jusqu'à ne plus pouvoir penser, jusqu'à ne plus pouvoir sentir, jusqu'a ne plus pouvoir se souvenir. Et puis elle chante, les airs qu'elle entend passer en boucle à la radio des bars les plus bruyants et elle danse lascivement sur les mélodies entraînantes qui résonnent dans sa tête mais qu'elle seule parvient à entendre.
XII. Parfois, Dulce aime se faufiler dans des lieux qui lui seraient normalement interdits. Musées, cinémas, théâtres... Les entrées du personnel ou les coulisses n'ont presque aucun secret pour la brune qui y déambule telle un chat en quête d'une proie. Sauf que sa proie à elle, c'est la culture. Passionnée d'art dès son plus jeune âge, elle ne parvient pas à se résoudre à son exclusion des activités culturelles d'une ville aussi riche. Elle remédie à son ennui chronique et à sa désinvolture grignotant jusque dans les coins les plus reculés de ses habitudes.
XIII. Dulce accepte difficilement l'hospitalité qu'on lui offre. Trompée par le passée, bafouée puis rejetée à la rue, elle n'a plus vraiment confiance en qui que ce soit. Elle préfèrera de loin passer une énième nuit dans la rue où elle sait finalement à quoi s'attendre, qu'il s'agisse du meilleur ou du pire qu'elle a à offrir. L'Homme est imprévisible et animé par des pulsions incontrôlables. Face à un tel être, il faut reconnaître que la brune, bien plus agile par ses mots que forte dans ses gestes, n'a aucun recours.
XIV. Si autrefois elle débordait d'une joie salement contagieuse, il ne reste aujourd'hui que de l'ironie, du sarcasme et de l'humour plus que noir qu'elle se plaît à distiller au gré des remarques parfois salaces, parfois irrespectueuses qui lui sont faites. Les mères couvrent les oreilles de leurs enfants bien trop tard et les maris entraînent leurs maîtresses au loin, craignant la rupture. Elle s'est tellement habitué à se parler à elle-même de cette manière qu'elle n'a plus une once de confiance en elle et encore moins d'amour propre au-delà du strict minimum que lui impose son odorat.
XV. Terriblement empathique, elle se charge inutilement du malheur des autres. Car s'il y a bien une chose qu'elle n'est jamais parvenue à faire depuis ce temps passé seule, c'est bien se détacher. Elle s'est forgé sa carapace, oui,  mais elle n'est pas totalement imperméable aux maux qui l'entourent. Elle se privera d'un repas pour un animal, un enfant ou une femme en plus mauvaise situation. Elle écoutera les ivrognes et leur enchaînement de mots inaudibles. Elle laissera sa place en refuge à un vieillard en passe de lâcher son dernier souffle sur le trottoir. Ce qu'elle aimerait pouvoir envoyer balader le monde entier qui l'a si facilement écarté, elle qui n'a jamais fait quoi que ce soit pour s'attirer les foudres de quelconque entité.

▲  INTITULE DU LIEN : une idée précise de ce que vous voudrez jouer. Donner des pistes au joueur qui vous demande un lien peu être utile et agréable donc n'hésitez pas.

▲  INTITULE DU LIEN : une idée précise de ce que vous voudrez jouer. Donner des pistes au joueur qui vous demande un lien peu être utile et agréable donc n'hésitez pas.

▲  INTITULE DU LIEN : une idée précise de ce que vous voudrez jouer. Donner des pistes au joueur qui vous demande un lien peu être utile et agréable donc n'hésitez pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : ohmyfiona
≈ AVATAR : taylor hill
≈ MESSAGES : 51
≈ DATE INSCRIPTION : 31/08/2016

Sujet: Re: for what it's worth  dulce a.
Mar 6 Sep - 11:24


Roses

citation si tu en as envie



Prénom Nom ▲ Le lien avec ton scénario, tu as une idée en tête, c'est ici que tu devras le mettre et l'écrire. Bonne chance tu y es presque ! Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.
Prénom Nom ▲ Le lien avec ton scénario, tu as une idée en tête, c'est ici que tu devras le mettre et l'écrire. Bonne chance tu y es presque ! Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.
Prénom Nom ▲ Le lien avec ton scénario, tu as une idée en tête, c'est ici que tu devras le mettre et l'écrire. Bonne chance tu y es presque ! Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.
Prénom Nom ▲ Le lien avec ton scénario, tu as une idée en tête, c'est ici que tu devras le mettre et l'écrire. Bonne chance tu y es presque ! Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.
Prénom Nom ▲ Le lien avec ton scénario, tu as une idée en tête, c'est ici que tu devras le mettre et l'écrire. Bonne chance tu y es presque ! Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.



Dernière édition par Dulce Aguilar le Mar 6 Sep - 11:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : ohmyfiona
≈ AVATAR : taylor hill
≈ MESSAGES : 51
≈ DATE INSCRIPTION : 31/08/2016

Sujet: Re: for what it's worth  dulce a.
Mar 6 Sep - 11:25


Choux

citation si tu en as envie



Prénom Nom ▲ Le lien avec ton scénario, tu as une idée en tête, c'est ici que tu devras le mettre et l'écrire. Bonne chance tu y es presque ! Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.
Prénom Nom ▲ Le lien avec ton scénario, tu as une idée en tête, c'est ici que tu devras le mettre et l'écrire. Bonne chance tu y es presque ! Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.
Prénom Nom ▲ Le lien avec ton scénario, tu as une idée en tête, c'est ici que tu devras le mettre et l'écrire. Bonne chance tu y es presque ! Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.
Prénom Nom ▲ Le lien avec ton scénario, tu as une idée en tête, c'est ici que tu devras le mettre et l'écrire. Bonne chance tu y es presque ! Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.
Prénom Nom ▲ Le lien avec ton scénario, tu as une idée en tête, c'est ici que tu devras le mettre et l'écrire. Bonne chance tu y es presque ! Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Celestial
≈ AVATAR : Katiusha l'angélique sublime
≈ MESSAGES : 925


≈ DATE INSCRIPTION : 04/04/2016

Sujet: Re: for what it's worth  dulce a.
Mar 20 Sep - 7:28

Je pense qu'on peut se trouver quelque chose entre deux filles de la rue . Bon Halyna vit quand même au palais mais elle éhangerait sa place sans hésiter. Du coup j'imagine bien la rencontre et le lien qui peut se dessiner "t'échange ta place avec moi pendant un jour, tu vas voir c'est cool le palais "


♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️
Tu veux exclure les rapports de domination, tu veux exclure la capitulation. Mais la domination, c'est le silex, c'est ce qui produit l'étincelle, c'est l'allumage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : ohmyfiona
≈ AVATAR : taylor hill
≈ MESSAGES : 51
≈ DATE INSCRIPTION : 31/08/2016

Sujet: Re: for what it's worth  dulce a.
Dim 2 Oct - 18:37

Halyna, mes plus plates excuses, je n'avais pas vu ton message

En effet, c'est prometteur comme idée! On pourrait même penser qu'Halyna s''est faite passer pour une sans-abris, mais qu'un soir, Dulce a voulu un peu de compagnie et l'a suivie machinalement alors qu'elle rentrait au palais... Elle se serait sentie un peu bafouée et trahie donc on pourrait construire là-dessus non? T'en penses quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Celestial
≈ AVATAR : Katiusha l'angélique sublime
≈ MESSAGES : 925


≈ DATE INSCRIPTION : 04/04/2016

Sujet: Re: for what it's worth  dulce a.
Ven 7 Oct - 12:03

Halyna elle ne se fait pas passer pour une sans abri, c'est juste qu'elle est totalement sans abri quand elle fuit du palais, mais après elle trouve des combines et elle se faufile souvent dans des hotels de luxe
Du coup si Dulce la suit elle va le remarquer et va vouloir s'amuser, à l'emmener dans des dédales de rues pour savoir si elle va la suivre ou pas Par contre elle ne rentre jamais au palais à son bon vouloir, il y a toujours les ogres de Mel qui sont là pour venir la chercher. Elle aurait pu assister à cette scène et je suppose que Dulce n'aurait rien tenté pour la libérer ?
D'où le fait qu'Halyna veuille se venger par la suite


♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️
Tu veux exclure les rapports de domination, tu veux exclure la capitulation. Mais la domination, c'est le silex, c'est ce qui produit l'étincelle, c'est l'allumage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



Sujet: Re: for what it's worth  dulce a.

Revenir en haut Aller en bas
 
for what it's worth  dulce a.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dulce et decorum est pro patria mori (PV Gabushi)
» Gabriel ∂ A word before, is worth two behind.
» Star Wars
» Chez moi ! (Renard et Dulce)
» Une histoire de... Chaussures. [PV : Zara A. Dulce]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
DIETRO LE QUINTE
 :: LES LIENS
-
Sauter vers: