AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
DONATELLO, LA VENTE DES CORPS. (2/3 LIBRES)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : L'enfer même n'ose murmure son prénom, il se chuchote des atrocités dans les décombres, ruines meurtrières.
≈ AVATAR : Le tout, le néant, multiples visages enracinés dans les vices de la ville, les griffes sordides sur les peaux desséchées.
≈ MESSAGES : 158


≈ DATE INSCRIPTION : 02/12/2015

Sujet: DONATELLO, LA VENTE DES CORPS. (2/3 LIBRES)
Mer 28 Sep - 13:31


Donatello

les corps entrechoqués


Les pseudos des personnages sont modifiables, à condition de respecter l'origine proposée. De même que pour les avatars, gardez une certaine logique même si le choix est laissé libre.

MELCHIORRE DONATELLO (53 ans)pris
LJUBO BERSA (25 - 30 ans)libre
RAHELA LIGETI (minimum 40 ans)libre





Dernière édition par Inferno le Ven 30 Sep - 9:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-gold.forumactif.org
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : L'enfer même n'ose murmure son prénom, il se chuchote des atrocités dans les décombres, ruines meurtrières.
≈ AVATAR : Le tout, le néant, multiples visages enracinés dans les vices de la ville, les griffes sordides sur les peaux desséchées.
≈ MESSAGES : 158


≈ DATE INSCRIPTION : 02/12/2015

Sujet: Re: DONATELLO, LA VENTE DES CORPS. (2/3 LIBRES)
Mer 28 Sep - 13:35


Melchiorre Donatello

La véritable liberté consiste à ne craindre ni les hommes ni les dieux.



nom : Donatello, il a donné sa réputation à la ville hédoniste. ▲  prénom : Melchiorre trois fois sur le palais, lourd à porter, légende dans les ruelles sombres de son royaume.  ▲  âge et date de naissance : Cinquante trois années a massacrée, tourmentant ses victimes, s'amusant des guerres terribles. ▲   statut civil : Veuf, le plaisir du mot coule dans sa gorge, l'ironie d'une femme tuée, le souvenir d'un chevalier. ▲  orientation sexuelle : Les nymphes ont sa préférences, corps alanguis sur les draps, les poupées qu'il domine, les vierges qu'il goûte. ▲  metier : Parrain du clan Donatello, proxénète. Il exerce le rôle de conservateur aux offices pour la beauté des oeuvres, l'amour de l'art, le plaisir de l'humanité.  ▲  situation familiale : Des années qu'il sourit, sa femme au tombeau. Veuf, célibataire, il collectionne les poupées, éduque ses trois enfants déjà à l'âge de l'indépendance. D'une famille il a la charge, ordonne, exige, jamais une caresse, un mot doux n'ornent ses lippes. ▲  traits de caractère : Autoritaire - Exigeant - Collectionneur - Curieux - Impitoyable - Misogyne - Colérique - Courtois - Calme - Manipulateur - Possessif - Cultivé - Stratège.▲  groupe : Skin of the knight ▲  crédits : Tumblr

- C'est à vingt ans qu'il reprit l'héritage familial, sûr et conquérant le jeune homme avait le vertige des grandeurs, l'ambition démesurée et l'intelligence efficace. Père crevant d'un accident malheureux,, il prit la couronne, régenta, remodela le clan. D'opposants le sous-estimant on trouva leur corps aux endroits sordides, stratégiques, un exemple pour les futurs osant les mots critiques concernant le roi névralgique.

- Mariage de convenance, la manipulation à ses lèvres, l'amusement à ses iris pailletés de moquerie, il dirigea la princesse dans les toiles de ses envies. Jamais un mot de ses affaires illégales ne traversa sa gorge devant l'épouse ignorée, maltraitée. Alors la mariée s'enfuit, l'empereur devient chasseur. Fâcheux accident causant le décès de la femme bafouée. Aucunes preuves pour l'envoyer balader aux barreaux de la prison. Elle lui laissa quatre enfants.

- En Russie, voleur de talent, il reprit quelques systèmes concernant les ventes des prostituées, acheta bâtiments délabrés, usines désaffectées pour ses marchandises humaines, lui, s'engouffra dans l'éducation des jeunes filles à vendre, activité doucereuse pour le démon bestial. Ce fut une période propice pour agrandir son royaume ; des maisons délicates, des villa qu'il acheta, il élit son fief au vieux palais par le chantage et la menace, toujours son sourire charmant au visage.

- Cinquante trois ans, durant son anniversaire il annonça la mésentente entre le clan Verrochio problème d'un bâtiment publique : l'hôpital se trouvant sur son territoire, égoïste, possessif, l'homme  accepta la cohabitation pendant des années avant le non apocalypse que lui énonça le duc aux organes. Le lendemain les tirs retentirent en ce lieu, on déplora la mort de centaines de patients critiques n'ayant pu s'échapper du massacre. Un avertissement pour  le boss des organes, inhabituel comportement chez le patient, généralement il use de la psychologie pour réduire les risques.

Halyna Nabokov ▲ L'enfant le regarda des étincelles dans ses agates perturbées par le voyage cauchemar, l'enfant toussa, se recula, mordit la main du pêcheur ses lèvres de fées frissonnantes des peurs de l'avenir. Elle avait dix ans, colombe échouée, enlevée pour les marquis, parquée comme les autres, offrande des rois. Il l'enferma, l'écroua à la pièce sanglante, les murs pourpres de présage d'amour. Elle n'a rien dit, majestueuse créature observant le monde de sa fenêtre, elle n'a rien fait pour s'enfuir seulement lorsque le gouffre se faufile à l'image d'une aiguille, la substance mort, la poudre du sommeil pour l'emmener dans l'autre pièce, l'immense, la sentence. Dix huit ans, elle attend encore qu'il règle son sort, mais le souverain rejette, s'amuse. Il a décelé dans ses iris la force de la fragilité, la grandeur de la survie, il garde l'égarée sous ses bras, sa poupée qu'il marque de ses crocs, elle est inconnue dans les dédales du palais, mademoiselle qu'il guide dans son soupir de royaume. Elle apprend l'art de la manipulation, les dérives assassines. Belle dormant, il éduque les ronces pour fignoler son oeuvre, celle d'une arme vivante, duchesse des plaisirs meurtriers à l'arme agile.
Nazario Verrochio ▲ Patience crie au bout des bras, haine hurle au bord des orbes venimeuses, la langue susurre quand les deux bêtes se trouvent en présence de la jumelle, alors les lames s'éveillent dans le creux de la main vieille, expérimentée des assassinats narquois. Donatello et Verrochio s'entendaient il fut un temps, ancienne est l’horloge égrenant l'affection pour les deux sbires à l'affût du danger, l'hopital cédé par plaisir car Melchiorre n'était pas si injuste, si possessif, si égoïste quand il s'agissait d'un ami, d'un estimé, d'un méritant. Mais la colère gronda, mais la félicité s’effaça, mais l'amitié se noya dans les conflits nombreux, variés, sources de désaccord inondant la bonne entente cordiale, l'un devenant le mécréant méchamment perturbé par les non confrontés, l'autre moqueur, hargneux souhaitant la mort du gendre des nymphes parées de dentelle. Le coup sonna, sournois, dans les couloirs du vieux palais, un homme leva son glaive dans l'espoir d'atteindre le coeur de la volupté, raté. Blessé, vexé, il énonça son rictus aux lèvres la guerre entre les deux clans, officielle maintenant, de ses paroles assassines s'encra la malédiction naufragée d'une mort en sursit.
Amadeo Ucello ▲ Mère porteuse, la proposition tonne à la gorge du marquis Donatello, deux puissances obscurs tendues vers les rives de l'amitié futile, passion discordante d'une amitié fragile. L'admiration brille aux iris des monstres la main enjoignant la jumelle dans une danse exquise de respect mutuel ; ils ont l'alliance scellée d’œillades sincères, de plaisanteries comprises d'eux-même, de surveillance bienveillante ; les deux se rejoignent dans les soirées confectionnées avec soin pour le démon aux iris bleutés de pouvoir. Mère porteuse entre deux conversations, entre un verre brun d'alcool frémissant, l'accord s'est exclamé mi interloqué, mi adopté dans le silence illuminé. Une affection liée pour les périples partagées, ils ont vécu aventures et périples pour sauvegarder leurs terres d'une infamie des barbares néfastes, drogue et organes se voulant rayé des trafiques de Florence. Quand l'un se bat l'autre assure ses arrières, quand l'autre se noie le proche esquisse les solutions aux problèmes.



Dernière édition par Inferno le Mer 28 Sep - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-gold.forumactif.org
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : L'enfer même n'ose murmure son prénom, il se chuchote des atrocités dans les décombres, ruines meurtrières.
≈ AVATAR : Le tout, le néant, multiples visages enracinés dans les vices de la ville, les griffes sordides sur les peaux desséchées.
≈ MESSAGES : 158


≈ DATE INSCRIPTION : 02/12/2015

Sujet: Re: DONATELLO, LA VENTE DES CORPS. (2/3 LIBRES)
Mer 28 Sep - 13:35


Ljubo Bersa

and night comes into me like a fever

nom : bersa. ▲  prénom : ljubo. choix du hasard, le doigt pointé, les parents ignares.  ▲  âge et date de naissance : entre 25 - 30 ans. Croatie aux veines bleutées. ▲   statut civil : jouet des dames et des rois, poupée de chiffon. ▲  orientation sexuelle : au choix. ▲  metier : toyboy. garçon que l'on emmène pour les soirées fastueuses, au bras des veuves. ▲  situation familiale : parents trépassés, la poudre fume de leur crâne troué. ▲  traits de caractère : altruiste, audacieux, calme, confiant, dévoué, éloquent, boudeur, dépensier, émotif. ▲  place dans le clan : devenu outsider, toujours aux griffes du clan, mais moins dépendant. ▲  crédits : tumblr

- vendu aux donatello dans l'espoir de rattraper des dettes. garçon promis à l'empire du foutre. les parents sont assassinés sous ses yeux. traine ses godilles au palais depuis ses onze ans.

- vie de petit prince entre les murs du palais. choyé par les princesses désabusées. l'agneau aux yeux bandés jusqu'à l'arrivée du sacrifice. 15 ans. les premières fois entre les paluches des monarques et reines gourmands de chair juvénile.

- un roi s'est entiché du prince. jalousie menant le fou à brûler les yeux de son garçon. la vision est encore présente, des crachats rougeâtres pour uniques repères. il pense à la mort, évoque souvent la pendaison, mais le voila toujours vivant, développement des autres sens.

- garçon de décoration. il accompagne les esseulés, prétend être l'ami, l'amant, le compagnon d'une nuit. vie de faste. sa vie n'est plus au palais, il vogue entre les demandes royales. (mais il reste tributaire des donatello)


Dernière édition par Inferno le Ven 30 Sep - 11:32, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-gold.forumactif.org
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : L'enfer même n'ose murmure son prénom, il se chuchote des atrocités dans les décombres, ruines meurtrières.
≈ AVATAR : Le tout, le néant, multiples visages enracinés dans les vices de la ville, les griffes sordides sur les peaux desséchées.
≈ MESSAGES : 158


≈ DATE INSCRIPTION : 02/12/2015

Sujet: Re: DONATELLO, LA VENTE DES CORPS. (2/3 LIBRES)
Mer 28 Sep - 20:45


Rahela Ligeti

and night comes into me like a fever

nom : ligeti. ▲  prénom : rahela. le rugissement à la langue des italiens curieux. ▲  âge et date de naissance : minimum 40 ans. Roumanie voit battre les premiers rugissements. ▲   statut civil : des demandes piétinées, l'araignée ne tolère pas le mariage. ▲  orientation sexuelle : son métier, le choix est une utopie. apprendre à tous les aimer. ▲  metier : catin aux cuisses tachées de foutre et sang. envoyée à la fournaise du sadisme. retraite amorcée. ▲  situation familiale : des mioches charriés par le fleuve, les petits corps noyés. mère de cadavres. ▲  traits de caractère : extravertie, impliquée, imaginative, influente, loyale, séduisante, tenace, fataliste,   lunatique, vulgaire. ▲  place dans le clan : victime. pourrait devenir capitaine si l'ambition rognait sur sa peur de ne plus ouvrir les cuisses. ▲  crédits : tumblr

- Poupée à la valeur marchande. Repérée dans la rue, manipulée. Promesse d'un casting où les filles vantent leur maigreur. Se croire mannequin. Elle vient à l'heure indiquée, est embarquée, emmenée pour une destination inconnue. Treize ans. Elle quitte la Roumanie, rejoint Florence.

- Enfant rébellion ne souhaitant rien entendre, se croyant jument folle pouvant arracher les paluches des rois de sa croupe vierge. Perdu. Elle est envoyée pour les pires, à la fournaise, elle devient l'objet des sadiques.

- De la maison close, elle passe à la rue, revient entre les murs. Capricieuse ne sachant pas se tenir. Les clients de la rue sont des animaux, elle préfère retrouver les siens, les molosses aux canines limées.

- Le corps est une fresque, une maladie de coups et coupures. Etendard de ses services. Trop vieille à présent. La chair usée, malmenée. Retraite que Melchiorre lui a ordonné, pour l'année prochaine. C'est la peur, l'incapacité de vivre autre chose que son rôle de catin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-gold.forumactif.org
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



Sujet: Re: DONATELLO, LA VENTE DES CORPS. (2/3 LIBRES)

Revenir en haut Aller en bas
 
DONATELLO, LA VENTE DES CORPS. (2/3 LIBRES)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les membres du Nova Corps | (3/3 libres)
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» remise en vente des maisons abandonnees
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
DIETRO LE QUINTE
 :: POSTES-VACANTS
-
Sauter vers: