AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
(a bene placito)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: (a bene placito)
Mer 8 Juin - 23:54


dahlia valbonesi

monsters are real, and ghosts are real too. they live inside us, and sometimes they win.



nom : ça chante et ça glisse, le valbonesi. ▲  prénom : dahlia, le dernier pétale fané d'une fleur qui continuera de bourgeonner en un cycle éternel et épuisant.  ▲  âge et date de naissance : vingt-six grains aux sables du temps, vingt-six tombées au coeur de l'hiver, pour être née un douze janvier. elle a perdu l'habitude de les fêter, c'est à peine si elle se remémore la date. ▲  ton clan : le clan verrochio, autant que sa fascination continue. elle n'est pas avec eux par loyauté envers le nom, seulement par loyauté envers l'oiseau de mauvais augure. ▲ Ton rang : à peine plus qu'un pion dont on dispose facilement. ▲ statut civil : une dépendance certaine au vautour des verrochio, un besoin viscéral de rester pendue à son bras, enfouie sous sa poitrine, lui entre ses cuisses. ▲  orientation sexuelle : les hommes, les hommes, les hommes. jamais pour longtemps. il n'y en a qu'un seul digne de son intérêt. ▲  metier : elle sert à plus d'un titre. elle sert les verres des clients, elle sert l'inspiration de l'artiste, elle sert les organes morts sur un plateau d'argent. ▲  situation familiale : l'orpheline de la rue, les parents sont morts, l'un les poumons pleins de sang, l'autre la nuque brisée, probablement par quelqu'un. les frères et soeurs sont inexistants, et les rues de florence ont longtemps été sa maison. ▲  traits de caractère : la fleur fanée a des airs d'ange, de princesse naïve et innocente au visage de porcelaine à peine taché de son. elle a le sourire facile et l'oeil souvent brillant, pourtant elle est loin d'ignorer les us de ce monde, encore moins les us de florence. la princesse est une lionne déguisée, aux crocs brillants et à la sauvagerie surprenante. entêtée, violente, impulsive et sanguine, on pourrait aussi la prendre pour une idiote avide de sang. mais voilà, la fleur est plus intelligente qu'elle ne le laisse paraître. fine stratège, observatrice, elle note ce qui se passe autour d'elle sans jamais en perdre une miette, stocke les informations dans des petites cases bien dessinées pour pouvoir les utiliser plus tard, quand l'occasion se présentera et quand l'opportunité sera bonne pour elle. elle sait attendre, sait comprendre, sait se taire quand il le faut et ouvrir sa gueule le reste du temps. c'est un caméléon, l'adaptabilité élevée au rang d'art. les fissures qui fragilisent son âme sont oubliées, enfouies derrière une couche d'acier qu'elle croit impénétrable. ▲  groupe : end of the beginning. ▲  crédits : gentle heart, ctessedelafere (tumblr).
001 la fleur fanée est une danseuse avant toute chose. elle connaît les courbes d'un corps figé en pointe mieux que n'importe qui, elle connaît la grâce d'une ballerine en plein grand jeté, comme si elle allait s'envoler. elle était cette danseuse, il n'y a pas si longtemps. elle possède encore ses chaussons. elle danse pour son vautour, parfois, les chaussons aux pieds et le corps nu. elle aime qu'il l'observe.
002 la pudeur est un concept qui l'a abandonnée voilà bien longtemps. vivre dans la rue fait ça, parfois. la nudité ne la choque pas, pas plus que certaines autres choses souvent considérées comme dégueulasses. son corps, elle l'aime et elle le respecte, elle aime le respecter et elle aime le montrer, surtout quand norman est à proximité.
003 elle ne s'est jamais considérée comme la plus coquette des demoiselles, pourtant elle aime prendre soin d'elle. de ses cheveux, surtout, de ses jolies boucles brunes qui lui tombent jusqu'à la taille et qu'elle a mis tant de temps à faire pousser correctement. elle aime prendre le temps de les brosser, elle aime leur trouver des coiffures toujours plus improbables. elle aime oublier qu'il y a une dizaine d'années elle les portait à la garçonne.
004 elle a toujours aimé les hommes et aimé le sexe, mais le seul qui arrive à lui faire perdre la tête au moindre contact de ses doigts, c'est bien son vautour. elle aime ses mains, elle aime ses lèvres, elle l'aime lui tout entier, même si elle a bien conscience que l'inverse n'arrivera jamais. elle est déjà contente d'être sienne. ça ne l'empêche pas d'aller voir ailleurs, juste pour le punir de faire la même chose.
005 la jalousie a fait son nid au creux de son coeur, a planté ses griffes dans l'organe et refuse de partir. elle veut lui faire mal, lui faire payer cette douleur qui s'enfonce dans sa poitrine à chaque fois qu'elle devine qu'il était avec quelqu'un d'autre. elle lui fera payer. elle ne sait pas encore quand ni comment, mais elle s'en est fait la promesse.
006 la douleur est une bénédiction. elle aime sentir les bleus se former sur sa peau, elle aime sentir les ongles ou les dents s'enfoncer dans sa chair et faire perler le sang. les cicatrices sont de bons souvenirs, et elle aime sentir norman s'enfoncer en elle, possessif et violent. c'est l'un des rares plaisirs de son monde.
007 la jolie fleur est le plus beau des appâts. elle sait ce que norman leur réserve, elle sait qu'ils finiront au fin fond d'une fosse anonyme, le corps vide d'organes utiles, pourtant elle s'en moque. elle aime l'aider, elle aime le servir lui plutôt que les verrochio, elle aime jouer de ses courbes et de ses sourires pour attirer les autres, telle une veuve noire au milieu de sa toile. et surtout c'est un jeu pour elle, un jeu pour voir jusqu'où elle peut aller, quelles sont les limites avec lesquelles elle peut flirter. elle veut voir ce que ça prend de rendre norman jaloux. elle n'a pas encore trouvé.
008 sa curiosité est maladive et souvent mal placée. elle le sait, pourtant elle ne fera jamais la moindre chose pour le changer. elle veut tout savoir, pourquoi, comment, dans quel but, et elle a souvent du mal à fermer sa grande gueule. sans doute que ça la tuera un jour, mais pour le moment elle est assez intelligente pour savoir quand se taire, et surtout avec qui.
009 elle est la muse de norman, la seule qu'il aura jamais sans doute, ou du moins se plaît-elle à le penser. presque dix ans que ça dure, et elle continue de se demander pourquoi il l'a choisie elle plutôt qu'un autre. elle se pose la question sans cesse, la tourne et la retourne dans son esprit, pourtant elle n'a jamais voulu lui demander ses raisons. c'est un mystère qu'elle préfère résoudre seule.
010 elle aimerait quitter florence un jour. elle ne sait pas quand, elle ne sait pas comment, mais un jour, elle quittera cette ville maudite et partira ailleurs, loin des clans, loin de la mort qui semble suivre ses pas comme une ombre. elle aimerait, mais elle ne peut pas, pas tant que norman sera dans sa vie. elle a trop besoin de lui pour pouvoir l'abandonner derrière elle.

ton pseudo : phaenomen. mais camille suffira !  ▲ ton âge  : vingt-et-un ans.▲ ton pays : bretagne rpz. ▲ ta fréquence de connexion : tous les jours les gars. ▲ comment t'es arrivé ici ? bazzart. ▲ ton avis sur le forum : vjribjjnvijzs,kevnignb ▲ un commentaire ? pouet.



Dernière édition par Dahlia Valbonesi le Sam 11 Juin - 15:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (a bene placito)
Mer 8 Juin - 23:55


morituri te salutant

i buried my heart in a hole in the ground with the light and the roses and the cowards downtown.

Dormir est difficile, parfois. Ce n'est pas tant le fait d'être dehors, ou le manque de confort, bien qu'elle ne dirait pas non à un lit correct pour une fois. C'est plutôt les cauchemars. Elle revoit encore le corps brisé de sa mère, la tête penchée dans un drôle d'angle et les yeux ouverts sur le vide. Parfois elle semble presque vivante, à bouger et à murmurer des paroles de réconfort, mais sa tête continue de pendre bizarrement, sa nuque brisée incapable de la garder droite. Elle n'arrive pas à se rappeler d'elle pleine de vie, souriante malgré la tristesse dans ses yeux, la tristesse qui ne l'a jamais quittée depuis la mort de l'amour de sa vie. Tout ce qu'elle revoit, c'est le corps brisé d'une femme aux cheveux bruns et aux yeux trop bleus, abandonné sur le parquet de leur appartement. Elle a du mal à se souvenir de ce qui s'est passé après. Tout est flou, et la dernière chose dont elle se souvient, c'est d'avoir observé son reflet dans le bassin de la Fontana del Nettuno, une paire de ciseaux dans une main et une masse de cheveux bruns dans l'autre. L'aube était à peine levée et elle avait l'air d'une hallucinée, les yeux trop écarquillés, la tête quasiment rasée et un filet de sang sur la tempe. Elle avait dû se couper avec les ciseaux sans faire exprès. Ou bien s'était-elle fait cogner dessus ? Elle ne s'en souvient pas.
C'était trois mois auparavant. Elle a vu son visage dans les journaux de la ville. Apparemment, elle est la première suspecte dans la mort de sa propre mère. Elle ne peut pas trop les blâmer. Elle est juste partie pour éviter les deux ans de foyer qui l'attendaient, mais elle ne peut pas les blâmer. Pour être honnête, elle ne sait même pas comment sa mère a fini avec une nuque brisée. Peut-être que c'était bien elle.
*****
Le gars n'est pas vraiment bavard. Il se contente de la regarder pendant qu'elle s'empiffre de pizza en se brûlant les doigts. Elle n'a pas autant mangé depuis un peu plus d'un an, depuis le jour où elle a retrouvé le cadavre de sa mère dans le salon, et elle se rend un peu malade, mais hors de question qu'elle gâche autant de bouffe. Ses bras ont déjà des bleus et sa joue va sûrement tripler de volume dans les prochaines heures, en plus de virer au violet dégueulasse, mais elle s'en tape un peu. « Merci, au fait. » Il fronce un peu les sourcils. Elle se contente de hausser les épaules et d'avaler son bout de pizza. « Avec les deux connards. » Ce qui la fait chier, c'est d'avoir à balancer un des rares t-shirts qui lui restent.
Il est plutôt canon comme gars. Grand, brun, les yeux clairs. Il fait un peu trop sombre pour qu'elle sache s'ils sont bleus ou verts, mais ils sont clairs, et elle aime les yeux clairs. Elle dédaigne la serviette, s'essuie la bouche d'un revers de main, à croire qu'un an passé dans la rue a fait disparaître toutes ses bonne manières. Enfin, presque toutes. « Ah... Merci pour la pizza aussi. J'vais pas vous embêter plus longtemps. » Elle repousse sa chaise, attrape une des lanières de son sac à dos, prête à retrouver la rue. Elle ne s'attend pas à ce qu'il lui propose un abri pour la nuit, pourtant il le fait, il continue de l'observer, et elle le fixe pendant un long moment. Avoir un logement pour la nuit implique beaucoup. Une douche, la possibilité de laver ses affaires, un matelas confortable, ne pas avoir à dormir un oeil ouvert en cas de descente des flics ou d'un des clans mafieux de la ville. Au moins elle serait en sécurité, même s'il pourrait toujours la tripoter dans son sommeil. Alors elle accepte.
Une nuit se transforme en deux, puis trois, puis dix. Tous les jours elle se dit qu'elle devrait partir, pourtant elle est incapable de se décider, parce qu'elle apprécie Norman, et il a réussi à la convaincre de poser pour lui, et franchement, elle ne peut pas vraiment l'abandonner en plein milieu d'une toile, pas vrai ?
*****
C'est le grattement du crayon sur le papier qui la réveille. Le son est léger, presque imperceptible, pourtant elle l'a entendu. Les habitudes qu'elle a prises dans la rue ont du mal à disparaître, même neuf ans plus tard. Elle ouvre un oeil couleur d'azur, se retourne dans les draps qui s'entortillent autour de ses hanches rondes. Elle est seule dans le lit aux draps froissés, mais Norman n'est pas très loin. Il est assis près de la fenêtre, nu comme au premier jour, et elle prend le temps de l'observer. Il dessine, comme souvent. Elle aime l'observer quand il est concentré comme ça, et ça lui en fait oublier la douleur des bleus qu'il lui a infligés durant la nuit. Il est beau, comme ça, le visage illuminé par le soleil matinal, et elle reste silencieuse pendant un moment.
Elle aime s'imaginer qu'il est à elle autant qu'elle est à lui. Elle n'est pas assez stupide pour y croire, cependant. Elle n'est pas assez stupide pour croire qu'il ne va pas voir ailleurs, pas quand il lui arrive de rentrer tard en empestant un parfum féminin qui n'est pas le sien. La jalousie a planté ses crocs profondément dans sa cage thoracique, assez profondément pour qu'elle soit incapable de s'en débarrasser un jour. Elle aimerait pouvoir le confronter à ce sujet, elle aimerait pouvoir laisser éclater sa colère et sa rancoeur, et pourtant... Pourtant elle se tait, reste silencieuse quand il quitte l'appartement sans lui adresser un mot. Dahlia pince les lèvres, finit par détourner la tête pour quitter le lit et investir la salle de bains. La douche qui l'attend est bien méritée.
Quand elle en sort, le corps nu à peine humide et les cheveux encore gorgés d'eau, Norman n'a pas bougé. Elle se glisse dans son dos, passe ses bras autour de ses épaules et se laisse aller contre lui sans un mot, en observant simplement la danse du crayon sur le papier pendant un moment. « Tu aurais pu me rejoindre sous la douche. » Ce n'est pas un reproche. Simplement une observation. Elle sent une goutte d'eau rouler sur la peau de son dos, s'échouer au creux de ses reins. « J'ai encore envie de toi. » Elle doute se lasser de lui un jour. Avec un premier baiser cajoleur, elle arrive à l'arracher à son ouvrage, le guide vers le lit qu'il a sans doute abandonné trop tôt ce matin. Après ça, il lui en faut peu pour capter son attention.
Ses bras autour d'elle sont confortable, et elle aime écouter ce coeur qui bat dans sa poitrine. Elle serait presque prête à avouer ces sentiments qui pèsent sur son esprit, pourtant elle se tait. Elle se contente de rester allongée près de lui, la tête sur sa poitrine, en traçant des formes sans queue ni tête sur sa peau du bout des ongles. « On sort ce soir ? »



Dernière édition par Dahlia Valbonesi le Sam 11 Juin - 18:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (a bene placito)
Jeu 9 Juin - 1:40

A MOOOOOOOIIII
LA PLUS BELLE MA PROPRIÉTÉ
tu sais déjà ce que j'en pense, mais je répète j'adooooooooooore Norman est tout à toi
Bon courage pour la suite et je suis là si tu as besoin
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Celestial
≈ AVATAR : Rosie la magnifique
≈ MESSAGES : 1136


≈ DATE INSCRIPTION : 04/04/2016

Sujet: Re: (a bene placito)
Jeu 9 Juin - 8:55

J'aime pas les +1
T'as pas pu résister à la tentation en fait, c'est bien Et ce début de fiche, encore une fois J'attends la suite, je plante ma tente
Bienvenue chez toi ! tu vas voir on est bien ici


Aller sur la Lune, ce n'est pas si loin. Le voyage le plus lointain, c'est à l'intérieur de soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (a bene placito)
Jeu 9 Juin - 11:48

ce choix d'avatar ! I love you je l'avais jamais vu sur un forum donc j'approuve totalement
bienvenue à florence et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Odistole.
≈ AVATAR : Oscar Isaac.
≈ MESSAGES : 612
≈ DATE INSCRIPTION : 15/04/2016
Age : 39

Sujet: Re: (a bene placito)
Jeu 9 Juin - 12:36

Qu'elle est belle
Excellent choix de PV, bienvenue parmi nous I love you
Bon courage pour la suite de la rédaction également
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (a bene placito)
Jeu 9 Juin - 16:05

J'adore le nom de famille, je le trouve musical. Bienvenue par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (a bene placito)
Jeu 9 Juin - 22:28

Effectivement c'est très rare de la voir sur un forum (hormis médiéval), j'approuve ! Bienvenue parmi-nous, tu fais un heureux en plus J'ai hâte d'en savoir plus ! Bon courage pour la suite de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (a bene placito)
Sam 11 Juin - 16:15

Bienvenue!! Bon courage pour ta fiche! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Peony
≈ AVATAR : Nicola Peltz
≈ MESSAGES : 787


≈ DATE INSCRIPTION : 15/04/2016

Sujet: Re: (a bene placito)
Sam 11 Juin - 18:21

mauvais compte bonjouuuur

Juste pour dire que cette fiche est trop trop parfaite. Que Dahlia est trop parfaite, même plus que dans ma tête alors je donne totalement mon accord même si bon j'ai jamais terminé le scénario (BOUUUUH HONTE A MOI )

merci encore à toi de lui donner vie surtout de cette manière car elle est sublime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar


Sujet: Re: (a bene placito)
Sam 11 Juin - 18:42

Bienvenue par ici!! Très jolie fiche
Revenir en haut Aller en bas
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Neon Demon
≈ AVATAR : Nastya la poupée
≈ MESSAGES : 279


≈ DATE INSCRIPTION : 17/05/2016

Sujet: Re: (a bene placito)
Dim 12 Juin - 14:21


TU ES VALIDÉ(E) !

BIENVENUE CHEZ TOI



L'histoire est trop chou ! J'ai bien fais de te ramener ici, Norman a sa poupée jalouse J'aime beaucoup ton style c'est fluide, c'est super agréable à lire et ça me rend bien curieuse de savoir ce que vous avez prévu en rp Faut pas rester dans la rue, elle a du en crever un petit peu d'être une sauvage des ruelles

On va dire que le gif est totalement en relation hein Félicitations, tu es validé(e). Avant de franchir les portes de Florence, voici quelques conseils qui pourront t'aider à survivre. D'abord, il te faut VÉRIFIER TON AVATAR DANS LE BOTTIN pour avoir la certitude qu'aucun double, maléfique ou bénéfique, ne vienne te voler ton visage. Ensuite, tu peux aller CRÉER TA FICHE DE LIENS ET DE RPS afin de ne pas terminer en âme noire et solitaire. Pense à faire un détour par la LISTE DES METIERS. Tu peux aussi CRÉER UN SCÉNARIO et peut-être retrouver un visage de ton histoire, une personne avec qui survivre et mourir dans ce chaos. Enfin, si tu veux te détendre et oublier les sombres mémoires du passé, tu peux aller FLOODER avec les autres florentins. Mais n'oublie pas, il faut toujours se méfier de son voisin, ici. Alors, bon courage et bon jeu.



She seemed fragile like a moonflower – destined to bloom for a single lovely night, and then to fade and fall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir



Sujet: Re: (a bene placito)

Revenir en haut Aller en bas
 
(a bene placito)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
DIETRO LE QUINTE
 :: NARTECE :: FICHES ABANDONNEES
-
Sauter vers: