AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

florence, les mains sales s'égratignent

annexescontexteRèglementscénariosInvités


Celestina Ucello
Profil
MP

Melchiorre Donatello
Profil
MP

La construction du forum a été entamée le 04/03/2016 pour ouvrir le 15/04/2016. Thème sur la mafia, les vices, il reste quand même un city ouvert à tout type de personnages. Vous pourrez imaginer tout ce qui vous plait dans un univers créé pour vous.

30/09/16. 7ème version, le forum fête ses six mois ♦ 28/08/16. 6ème version ♦ 29/07/16. 5ème version ♦ 27/06/16. 4ème version ♦ 29/05/16. 3ème version ♦


Taddeo Caravaggio
Voir le lien

Amadeo Ucello
Voir le lien


Scilla Sangallo
Voir le lien

Nazario Verrochio
Voir le lien
Admire ce paysage désolé, les portes de Florence s’ouvrent pour les touristes qui fuient le lendemain. Coup de feu au lointain, les lampadaires grésillent quand les quatre rois dégainent leurs canons, pistolets et mitrailleuses ; règlement de compte se murmurent sur les lèvres la journée, sur les lèvres des citoyens possédés, la marque à leur poignet entouré de chaîne. Tu es né à Florence tu resteras à Florence c’est l’adage, tu nais, tu es prisonnier c’est certain. Alors tu te calfeutres dans l’espoir de la paix, du sommeil attendu à vingt-deux heures, car minuit sonne les ruisseaux de sang sur le pavé, car minuit résonne les hurlements des irrespectueux. (la suite)


Le forum a été créé par Celestina, elle s'est inspirée des séries True Detective et Hannibal, du film Eastern Promise principalement. Les codes et le design ont été réalisé par Celestina, veuillez respecter son travail s'il vous plait en ne copiant pas délibérément sur elle ainsi certaines images viennent de tumblr et de Bazzart merci à eux également. Ce forum est l'entièreté possession de ses fondateurs mais aussi de ses membres bien évidement, on demande simplement à ce qu'il ne soit pas volé.
Si vous voulez nous soutenir sur bazzart n'hésitez pas à cliquer sur les liens, un petit geste toujours apprécié mes amis.


church the wild
Voir les messages sans réponses
 

COMEDIA DEL ARTE

 
Derniers Messages
Pas de nouveaux messages
16 balles 74 cadavres

HIATUS
Dim 23 Oct - 13:12
Melchiorre Donatello Voir le dernier message


AMMINISTRAZIONE

ADMINISTRATION — Ici s'élèvent des embruns accomplis, des questions de jeunes timides ne voulant pas ou hésitant à s'inscrire cherchant, dans leur quête de vie quelques brins de réponses données par les apôtres de Florence. Des nouveautés, des annonces voyez cela comme le président déblatérant sur son trône des discours improbables. La vie vit dans cette partie c'est un peu... comme l'office de tourisme et, les hôtes d’accueil seront bien heureux de vous aider.


 

DIETRO LE QUINTE

 
Derniers Messages
Pas de nouveaux messages
139 balles 1876 cadavres


NARTECE

PRESENTATION — C'est précisément ici que tu fais ton entrée officielle ! N'oublie pas que tu disposes d'une semaine pour finir ta fiche - mais que généreux comme nous sommes, nous pouvons toujours t'autoriser un délai. Fiche à remplir en suivant notre modèle, bien entendu. Bien sûr cette partie est vue comme le pire des obstacles, et la réussite n'en sera que meilleure promis. Magie du clavier, de la pensée, de la création, ils se cousent des fils dorées où chacun a sa place. Un, deux, trois c'est parti !


 

FIRENZE

 
Derniers Messages
Pas de nouveaux messages
9 balles 63 cadavres

doccia (pv)
Sam 15 Oct - 11:45
Amaury Montrose Voir le dernier message


EL DUOMO

PLACE DU DOME — Le coeur de Florence, les pas qui s’éreintent vers la trilogie de bâtiments en marbre vert : Dôme, le baptistère et le campanile. Musées et palazzo s’articulent autour. Eux, sont les lieux prisés par les touristes, par ces flash intempestifs. Au delà, de quelques pas après la place, se trouve l’hôpital. Quelques cavales de plus conduisent à l’opéra. Les boutiques fleurissent, les rues s’ébattent. Cafés et librairies se joignent le long des grandes artères.


Pas de nouveaux messages
5 balles 26 cadavres


SANTA MARIA DEL FIORE

PLACE SAINTE MARIE — L’une des plus grandes, un de ces poumons de la ville où baigne la foule. C’est un berceau d’architecture bordé par la basilique, les palais et la loggia dell'Ospedale di San Paolo. La gare à quelques minutes crache une foule de passants, de bagages et visiteurs qui se retrouvent à l’hôtel des débauches luxueuses, l’Albani. Les passants y roucoulent joyeusement, s'installent dans des cafés pour profiter de la chaleur charmante.


Pas de nouveaux messages
5 balles 23 cadavres


SANTA CROCE

PLACE SAINTE-CROIX — Les petites places se succèdent, s’articulent autour de celle où se dresse l’imposante basilique. Quartier de la richesse crachée et débauchée où débordent ces empereurs de fierté, eux les sournois. Au loin, les ruelles des artisans, de ces maitres aux mains usées, des acharnés qui conservent le patrimoine en destruction. Quelques visage fêlés détournent le regard, l'on peut y apercevoir les nymphes auréolées de leur compagnon, l'étui de violon accroché à leur main. Quelques coups de feu, rare cependant. La richesse cache la violence des rois.


Pas de nouveaux messages
3 balles 16 cadavres


SAN MARCO

PLACE SAINT MARC — Le nord de Florence, de ce coeur historique où se regroupe la population des étudiants. L’université accueille et dégorge toute cette foule qui se presse aux portes. D’autres s’évadent à la galerie de l’académie du dessin. Le poumon d’air frais n’est qu’à quelques foulées, au jardin des simples où profèrent curiosités de plantes médicinales. Les belles personnes s'assoient sur un banc dans le parc verdoyant, des musiciens y sonnent des mélodies antiques, frappant de leur harmonie le calme stellaire de l'environnement.


Pas de nouveaux messages
10 balles 41 cadavres


DELLA SIGNORIA

PLACE DE LA SEIGNEURIE — L’un des axe majeur du tourisme. La place est le pendant de celle du Dôme. La foule s’amasse et se croise. Les rois qu'on aperçoit, eux les luxueux. Résidences suintant le luxe. Les vies se côtoient et les regards s’échangent. Des étudiants qui se faufilent à la Galerie des Offices, ancien palais devenu écrin pour les oeuvres. D’autres rues, d’autres lieux conduisent à quelques cafés et restaurants.


Pas de nouveaux messages
3 balles 11 cadavres


ALTRE BANCHE

AUTRE RIVE — Les pas sont moins vifs. Les touristes ne s’échouent pas au delà de l’Arno, ils préfèrent rester sur les sentiers connus, sur ce que mentionne leur guide touristique. La ville continue et offre des merveilles architecturales, le passé qui se déploie avec l’église de San Spirito. Les ruelles sont bordées de boutiques d’artisans et d’orfèvres, eux les maitres qui offrent leur talent. Des rues plus sombres s'offrent au regard perdu, des jeunes gens accroupis dans les coupes gorge ; l'on fuit par cette décrépitude. Des quartiers à éviter où le linge pend silencieusement sur les terrasses des mégères et les voix grognent, crient des noms de camarades inconnus.


 

DINTORNI

 
Derniers Messages
Pas de nouveaux messages
1 balles 1 cadavres


FIESOLE

PROVINCE — S'éloignent les pas de Florence et de ses richesses, ils guident l'apôtre vers des contrées lointaines, vers la souche de la commune immortelle ; elle a des bâtiments de pierre où gisent les parfums délicats de la beauté provinciale, puis les plaines verdoyantes de nature. Elle a des maisons chaleureuses, reposantes et familières où l'on voit galoper les chérubins cheveux essoufflés par le zéphyr amer.


Pas de nouveaux messages
0 balles 0 cadavres


ITALIA

ITALIE — Les villes du pays enchanteur, la campagne et la mer. Tout se compose au grès des envies. Capitale romaine ou détour par la belle Venise. Les kilomètres sont peu, les autoroutes conduisent à de nouveaux lieux, à ces espoirs pour fuir les vices de Florence, la corruption qui règne à la cité de la renaissance. Milan, Palerme, Rome, toujours cette culture solaire, amoureux des voyages terrestres, de découvertes, les voitures sillonnent la botte de leur pneu rapide.


Pas de nouveaux messages
1 balles 3 cadavres


ALTROVE

LE MONDE — La porte s’ouvre à d’autres lieux, d’autres pays d’où planent les avions, carcasses métalliques qui emmènent les curieux. Flotteurs à l’eau, les bateaux pour les îles aimées et découvertes. Une escapade d’un jour, peut-être plus. Les doigts se posent sur un globe, se demandent, quelle destination et le hasard choisit. Des contrées lointaines, des voyages aux senteurs de découvertes : les grandes métropoles ou les pays de bonheur, il est bon quelques fois de poser ses pieds ailleurs que sur Florence pour préserver les souvenirs de ces autres amoureux.


 

PIACERI

 
Derniers Messages
Pas de nouveaux messages
25 balles 1046 cadavres


ARIA RIPOSO

LE FLOOD, LES JEUX — Partie que beaucoup de gens aiment et apprécient, les jeux se déploient au regard et aux messages tandis que le flood servira à connaître nos membres mystérieux. De goût échangés et de blablatage partagés, c'est l'occasion de se détendre d'une journée de travail, d'une journée tendue ou tout simplement pour faire passer le temps.


Sujets actifs du jour
Top 20 des posteurs du jour
Top 20 des posteurs du forum
Supprimer les cookies du forum
the mouth of madness

Ucello
leur nom est gravé en lettres carmines. Ils sont ceux que l'on évite, que la mort fait ricaner. Eux sont relégués à la prison. Ils ont les poignets liés. Des animaux en cage disent certains, des visionnaires disent d'autres. L'opinion diverge à propos de ces hommes et femmes que l'on dit criminels. Qu'ils aient été condamnés ou gambadent encore dans la nature, ce sont leurs crimes qui définissent leur groupe

Verrochio
Ceux qui ont donné leur dévotion aux Verrochio. Ou qui y ont été contraints pour des raisons diverses et variées. Ils sont contrôlés audacieusement par les doigts habiles d'un homme qui n'agit que par individualisme. Bienveillance dans ses paroles qui masquent la menace, le parrain Verrochio persécute pour garder ses troupes dans les rangs. Et de temps à autres, une piqûre de rappel, on convie hommes et femmes du clan à se réunir, on punie un impie, un infidèle sous les prunelles obligatoirement attentives au risque d'être le prochain. Le règne de la lignée repose sur l'épouvante, sur les terreurs qui fragilisent, qui figent, qui glacent le carmin, ce même sang que l'on se plaît à se faire couler ou que l'on s'obstine à voir dégouliner sur les épidermes pour ne pas fâcher les souverains. Serein, calme, c'est la folie qui creuse, la frénésie qui ronge et qui change, qui altère les personnalités. Car ce qui est demandé, ce qui exigé, amène aux choix odieux, ces derniers ouvrant les portes de l'essence aux ténèbres menaçantes. On ne saurait dire, on ne pourrait découvrir si l'âme était déjà noircie avant d'intégrer les rangs mais il en résulte qu'une unification avec les sanguinaires qu'ils sont, persuade de venir au bout de la raison, de laisser pulsions, barbaries et instinct reprendre le dessus au grand damne des valeurs auparavant inculquées. Pour la survie, qui n'agirait pas ainsi ?

Caravaggio
Les perdus de la société voguent aux vagues amères d’une détresse immatérielle, immortelle, les bras défaits de la santé, ils plantent la lame de la maladie dans leur veine, les tissus se nécrosent, le foie balance, l’overdose se superpose aux peurs des proches attendant près de leur téléphone. Ils sont les toxicomanes rejetés par les belles gens saines, des sourires pâles quand ils squattent aux endroits viciés de la drogue ensorcelle, ces personnes ont promis leurs vies à Caravaggio, le maître aimé qui parade dans son cocon sectaire, qui promet merveille et paradis pour les pauvres édentés ayant besoin de croire, de s’accrocher à autre chose que la cuillère brulée de la substance âcre de la dépendance des rêves. Ils sont les plus détendus étrangement, les plus sereins, disparue la lucidité, dans les ombres funèbres sommeille la proche mort qui surveille. On pleure les cadavres morts de drogué tous les matins, une rubrique spéciale pour ces individus là, d’autre pourchasse la richesse, vendent les paquets sous le manteau, traînent dans les bars et joyeusetés de la jeunesse dorée. La famille obsède, dérange, fascine, les silhouettes s’esquissent aux alentours des carrefours, ils font peut-être pitié, ou rêver pour les sains qui agonisent dans leur quotidien. Il serait dangereux de les rejoindre et pourtant leur rang grossisse chaque jours un peu plus.

Donatello et le gouvernement
L'un est le convoité, le clan adoré ; celui qui vend les perles aux loups, les nympes aux rois gourmands. Donatello résonne sur les lèvres figés, certaines, de peur, se figent, belles endormies, evanescentes poupées. L'autre est l'opposé, de corps enfantins, elle forme les armes de demain. Le gouvernement sillonne tel le serpent venimeux dans les hautes structures, illusions de bonheur voici les éclats de voix angéliques résonnant aux ordres de leur fratello.

A Baltimore Nous avons 22 membres enregistrés gouverneurs ou criminels. Nos membres ont posté un total de 15561 messages dans un écrin de velours reposent à la mairie et Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités dans les rues tantôt enneigées, tantôt brumeuses. De quelques timides, de touristes viennent s'ajouter des égarés ivres de l'ambiance de la ville, appelés par l'aura malfaisante de la porte à présent ouverte. L'utilisateur enregistré le plus récent est Hadès Borgia.
Utilisateurs enregistrés : Aucun