AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
POUR NOUS RETROUVER SUR LA V2 : (ICI)

Partagez | 
 

 
(1/1 LIBRE) — crooked teeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Il n'y a qu'un seul but : le pouvoir

avatar

≈ PSEUDO : Peony
≈ AVATAR : Nicola Peltz
≈ MESSAGES : 787


≈ DATE INSCRIPTION : 15/04/2016

Sujet: (1/1 LIBRE) — crooked teeth
Mer 20 Avr - 19:17


 
Rétrograde

 
Embrasse ma médiocrité de tes lèvres carmin.

 
 
Les doigts écorchés grattent le sol. Le cabot gémit de douleur. Il se tord dans sa crasse et son bordel. Le manque le rend cinglé. Il perd la tête. Hurle. Pleure. Il n'est rien qu'un déchet de plus dans les rues saumâtres de cette ville garce qu'il appelle mère. Il est un rat. Gamin des poubelles. Ombre des ruelles. Il n'est rien d'autre qu'un ange des coupe-gorges. Le fœtus qu'on arrache au ventre d'une mère agonisante. Un moins-que-rien. Un parasite. Un délinquant qui commet ses crimes pour avoir un peu d'attention. Il n'est pas méchant le cabot. Il mord par manque d'éducation. L'ange triste se transforme en faucheuse quand ses phalanges se referment sur les sachets transparents. Petit soldat estropié admirant ses supérieurs. Il est le chien aux pieds des suprêmes. La douceur dans les prunelles, mais la mort aux bouts des doigts. Marchand de sable au sourire séduisant. Il a pris de l'assurance. Un peu d'amour propre alors que le vice se mêlait à son hémoglobine. Le clébard devenu loup. Les crocs affichés pour se faire respecter dans son petit monde. L'intelligence plus que le physique. Les mots, les intimidations, les chantages.  Il joue mieux de sa voix que de ses poings. Doué d'une parole divine. Facilité des mots. Petit dealer. Empereur des pavés.

Les cheveux or s'éloignent. Il supplie sa reine de revenir. A genoux pour elle. Pour sa damnée. Elle est son tout. Le souffle murmure son prénom. Une caresse sur le lèvres gercées. Elle est magnifique avec ses yeux argentés. Histoires différentes, mais ils sont seuls. Abandonnés de tous. Il l'aide à oublier sa misère avec sa marchandise. Il l’emmène dans un monde meilleur. Là où elle est reine. La femme hors d'atteinte devient son unique repère. Meilleure amie, confidente, famille, maîtresse. Il se souvient encore du goût de sucreries de sa peau. Gourmandise dont il était accroc comme ses clients à sa came. Il la revoit se balader dans leur appartement comme si c'était un palace. Oublier les problèmes une fois le seuil franchi. Il entend son rire dans les silences angoissants. Il sent son parfum se balader entre l'odeur de nicotine froide et de café. Le rat n'aime pas la catin. Il est dépendant d'elle car dans son regard métallique elle l'admire. Elle le rend beau.

Il panique. Il a besoin d'elle. De son goût. De son parfum. De sa chaleur. De ses lèvres. De son corps. Agnese qu'il murmure puis hurle. Sa pute au grand cœur a disparu. Il l'a attendue jour et nuit. Il a arpenté les trottoirs tel un clebs. Elle est partie. Elle n'est plus qu'un souvenir dont la fin est inconnue. La dépouille absente nourrissant les désirs cruels d'un cœur abandonné. Les jours passent et il perd la raison. La marchandise devient sienne quelques soirs. Elle empoisonne son organisme accompagnée d'alcool. Il se perd entre les cuisses dégueulasses des belles de nuit. Il l'attend, sa reine, mais c'est son reflet qui se présente. Moins belle. Poupée fade au sourire ennuyant. Jeunesse encore rêveuse. Elle a la saveur de l'innocence. Arabella, son prénom ne glisse pas. Il reste coincé au fond de la gorge. Il le grogne. La sœur de sa poupée parfaite. Le loup redevenu chien se montre aimable. Peur de la solitude. Des conneries qui lui traversent la crane et de ses voix qui lui chuchotent le pire. L'appartement petit pour les deux êtres que tout oppose. Il n'y a que cette admiration pour la belle Agnese qui les lie.

Une année. Un nouveau calendrier accroché sur un mur décrépi. Il intimide l'innocente autant qu'il l'intrigue. Elle est le boulet à sa cheville. Celle qui le force à se battre. Arabella est l'espoir. La joie bizarre d'une gamine dans un corps de femme. Ils ne se comprennent pas. Ils s'énervent et s'engueulent. Il gagne, il est chez lui. Elle préfère se taire pour ne pas se retrouver sur le palier. Avec elle, il a reprit son rôle de roi, par la force. Le rat des villes apprend la vie au rat des champs. Il lui impose de trouver un job. De sa misère il garde un œil sur la naïve. Il l'envie, elle et sa façon de rêver. Devenu chien de garde pour une aveugle du danger.

Ils sont une famille.

Espoir secret de revoir sa reine au coin d'une rue.


Soldat Caravaggio; Dealer; l'âge selon l'avatar choisi, mais au minimum 27 ans. Pseudo au choix. Concernant l'avatar, je ne suis pas très chiante, voici quelques exemples;Joel Kinnaman, Michael Pitt, Harry Treadaway, Aidan Turner... Petite précision: Agnese est morte. Elle travaillait pour les Donatello et ils se sont débarrassés d'elle. D'autres détails horribles vous attendent, alors n'hésitez pas.
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(1/1 LIBRE) — crooked teeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO CHURCH IN THE WILD :: 
DIETRO LE QUINTE
 :: BANQUE DE LIENS
-
Sauter vers: